Elisa Pilarski est morte alors qu’elle était partie se promener le 16 novembre 2019 avec son chien Curtis.

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Dans leur rapport d’expertise, rendu samedi, les deux vétérinaires estiment que « Curtis est l’unique auteur des morsures ayant causé le décès ». Ils dédouanent ainsi une meute participant à la chasse à courre.

Elisa Pilarski est morte alors qu’elle était partie se promener le 16 novembre 2019 avec son chien Curtis.

Le 16 novembre 2019, Elisa Pilarski, une femme enceinte de 29 ans, est retrouvée morte à la suite de morsures de chien dans la forêt de Villers-Cotterêts (Aisne), près de Soissons. Faute de témoins, et dans l’attente des résultats d’analyses ADN, la controverse battait son plein : Quelles mâchoires se sont acharnées sur elle ? Celles de son chien, Curtis ? Celles de la meute participant à la chasse à courre qui, ce samedi-là, se donnait à quelques centaines de mètres ?

Un seul chien est à l’origine de la mort d’Elisa Pilarski, et il s’agit bien de son propre animal de compagnie. Deux vétérinaires ont rendu leur rapport d’expertise, samedi 31 octobre, et ils sont formels : « Le chien Curtis est l’unique auteur des morsures ayant causé le décès ». Selon eux, les comparaisons des mâchoires ne laissent aucun doute : « Les morsures individualisables sont compatibles avec la mâchoire du seul Curtis, et non des chiens de chasse ».

Les experts relèvent, en outre, que Curtis fait preuve d’un comportement de « prédation détourné de sa finalité » en raison de son dressage « contre nature », qui relève d’une « forme de maltraitance animale ». Le pitbull était, en effet, entraîné pour des concours interdits en France. L’animal est « obnubilé par le fait de mordre, quel que soit l’objet, et ne connaît pas l’inhibition de la morsure sur les humains, même familiers », constatent les experts.

La chasse à courre accusée à tort par des associations animalistes

« Ce qui importe pour connaître les causes du décès est l’analyse des morsures. Le résultat est sans appel, ce sont celles de Curtis, la chasse à courre est donc définitivement mise hors de cause », a réagi Me Guillaume Demarcq, avocat du maître d’équipage du Rallye la passion dans un communiqué publié par la Société de Vènerie. « La chasse à courre tout entière, et au-delà l’ensemble des chasseurs, ont été traînés dans la boue, traités de meurtriers et jetés en pâture sur les réseaux sociaux », a ajouté l’avocat.

De nombreuses associations animalistes, militants anti chasse et défenseurs de la cause animale avaient, à la découverte des faits, accusé la chasse à courre d’être responsable de ce décès.

Brigitte Bardot, notamment, avait adressé une lettre ouverte à la ministre de la transition écologique Elisabeth Borne, le 19 novembre, écrivant qu’une « jeune femme, enceinte de 6 mois, partie promener son chien s’est retrouvée prise pour cible par la meute de chiens de l’équipage de chasse à courre le Rallye de la passion ». Elle dénonçait aussi « le diktat des chasseurs, cette minorité armée qui représente 1,5 % de la population mais qui empêche 98,5 % de profiter des forêts en toute sécurité ».

Marion Esquerre/Le Monde (31.10.2020)

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Animaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Par pure idéologie antichasse vous en venez à dire des inepties
Soyons impartiaux et laissons à la justice le soin d'enquêter, c'est chose faite.
La preuve vos analyses de comptoir sont balayées suite au résultats de l'enquête
Sans approuver la chasse à courre mais pour avoir vu ces chiens en présence de chevaux d'enfants au moment même où on leur donnaient à manger la bête chassée il ne montrait entre eux et envers les humains aucune forme d'agressivité. En des centaines d'années de chasse à courre combien d'accidents ? En quelques décennies de sélection de pitbulls combien de drames ?
Alors oui le doute planait car ceux sont des animaux et les comportements des animaux peuvent parfois être particuliers mais seule la justice pouvait faire la lumière sur cette affaire

Paix à l'âme de cette pauvre femme celle de son enfant et j'espère que sa famille son compagnon pourrons se reconstruire

Rebranchez vos neurones

Cordialement
Répondre
D
Encore moi: quand on voit ce que les chasseurs viennent encore d'obtenir du pouvoir en place, on peut légitimement se demander jusqu'où va leur influence !!!
Répondre
D
J'ajoute qu'il est étonnant que les empreintes de mâchoires aient mis un an à "parler"; ça devait se voir tout de suite la forme des morsures, les mâchoires de Curtis étant très différentes de celles d'un chien de meute ! Ils ont aussi pu voir tout de suite s'il y avait un type de mâchoire ou plusieurs...oui c'est étonnant ce laps de temps ! Mais je maintiens qu'il faut interdire la production de chiens dits d'attaque , leur vente et leur dressage par des abrutis ! En particulier car eu égard au nombre croissant d'abandons, toute reproduction devrait être interdite; qui veut un chien va en refuge en adopter un !
Répondre
H
Au risque de passer pour un complotiste (c'est à la mode), je dirai que la date de l'annonce n'a pas été choisie au hasard.
A l'heure du confinement et avec les attentats qui se suivent, les francais se moquent de savoir si cette pauvre femme a été tuée par son chien ou par la meute d'une chasse à cour.
Une information chasse l'autre au rythme d'une par semaine. Alors vous pensez qu'une affaire qui date d'un an n'intéresse plus grand monde.
Répondre
F
Pour des tas de raisons, je suis perplexe et je resterai dans le doute sur cette affaire, malgré le résultat de l'expertise qui arrive d'ailleurs bien trop tard. Je crois qu'on ne saura jamais ce qui s'est passé réellement.
Répondre
D
Certes nous nous devons d'être honnêtes ; cependant il faut encore attendre le résultat des tests ADN.
S'il est avéré, sans aucun doute sur l'impartialité des experts (mais comment en êtres sûrs,que c'est le chien Curtis le coupable, le responsable est son maître qui comme tant d'autres dresse des chiens d'une race susceptible d'être agressive, (mais j'en connais qui élevés dans une famille aimante ne le deviennent jamais) pour en faire des machines à tuer....si c'est bien le cas, c'est lui le criminel et tous ceux qui se livrent à ces pratiques devraient en être interdits .
Il me faut accepter le verdict et en grande amie de tous les chiens je préfère croire qu'en effet les chiens de meute, ces pauvres entassés dans des chenils, affamés, considérés comme des objets auxiliaires restent cependant pacifiques... à l'égard des humains ! C'est possible ; mais au moment du drame, j'avais pensé qu'une meute livrée à elle-même car s'étant écartée de son dresseur , formatée pour se jeter sur une proie quand elle est tombée à terre épuisée , aurait pu éventuellement croiser cette dame , qui sait tombée malencontreusement dans la forêt , et qu'alors leurs pratiques habituelles les auraient poussés à faire comme d'habitude sans prendre en compte qu'il s'agissait cette fois d'un humain; un chien élevé en famille normalement est capable je pense de faire la différence mais ces pauvres chiens dont on fait des fauves en sont-ils capables; vraiment je me pose la question ....et qui peut affirmer que oui ?
La présence de ce chien étranger sans doute agressif à leur égard a pu aussi jouer un rôle! Et inversement ! Alors de toute façon ce sont des humains les vrais coupables , le maître de Curtis si c'est bien lui , les amateurs de l'immonde chasse à courre responsables de leurs chiens . Si nous acceptons ce verdict, il nous faut cependant continuer à demander l'abolition de la chasse à courre, pratique d'un autre âge cause de beaucoup de souffrances .
Répondre
Z
Insatisfaite et dubitative tant je suis certaine que les chasseurs doivent magouiller en coulisses!
Répondre
B
Cela me laisse aussi perplexe...
Répondre
D
Ils leur à fallu un an pour cette expertise.....? ? ? C'est pas très transparent !
On ne saura jamais ce qui c'est passé dans la tête de TOUS les chiens présents lors du drame.
Un chien est un être vivant à part entière, il a des émotions, il peut avoir des inhibitions, mais
c'est toujours l'éleveur puis le maître (je n'aime pas ce mot et préfère dire "gardien" qui l'éduque à la base.
Répondre
F
Comme Jean-Louis, je reste perplexe... Ne nous disait-on pas qu'il était très difficile de faire les expertises du fait du coût notamment et du fait que certains chiens de l'équipage n'étaient pas testés ? Et comment expliquer les morsures sur le chien Curtis dont il était question ? Et puis même, cela ne change rien au principe de la chasse à courre et de ses pratiques. Il n'y a pas si longtemps encore, des images d'un pauvre cerf exténué parti se retrancher dans un chantier en ville...
Répondre
J
Pour ma part, je reste perplexe : comme le souligne Henri-Charles, il aura fallu près d’un an pour en arriver à cette issue si, pour autant, il s’agit vraiment de l’issue de cette affaire ! Un an… Il y a vraiment de quoi se poser des questions ! Maintenant, sans mettre l’impartialité des experts en doute, il est permis de s’interroger sur quantité de zones d’ombre… Bref, je suis insatisfait par ces conclusions non pas (seulement) parce qu’elles blanchissent les veneurs mais surtout parce que tout au long de cette enquête il me semble qu’on nous a caché plein de choses… Peut-être qu’un jour nous saurons vraiment ce qui s’est passé ce funeste 16 novembre 2019…
Répondre
A
Tout d’abord merci pour cette info et bravo pour votre impartialité : je suis heureuse de suivre un blog qui est mené par quelqu’un d’ouvert qui traite l’information sans rien occulter d’une affaire qui nous a interpelés. Pour ma part je suis toujours restée très dubitative : je ne pouvais imaginer que ces chiens de chasse qui sont de races reconnues pour être gentils, timides voire craintifs puissent attaquer un humain. L’effet de meute aurait pu jouer (Ça m’étonnerait bien quand même ??) mais alors ils auraient attaqué Curtis et étant plus nombreux, ils auraient dû le blesser gravement. Beaucoup de chiens de la race de Curtis sont très gentils mais avec toutes les races de chiens d’attaque, il faut toujours être vigilants : s’ils se sentent agressés, donc en état de stress, leur nature peut ressortir. Il faut alors la présence du maître pour les canaliser et dans ce cas le maître semblait plutôt l’époux de cette pauvre femme. A suivre les résultats de l’enquête concernant le fait que le mari les élevait pour des combats illégaux...
Répondre
A
Mes chiens passent leur temps à chasser ( et manger!) mulots etc.. voire hérisson, oiseau et couleuvre si je n’arrive pas à temps pour leur interdire. Mais si jamais dans le feu du jeu il arrive qu’un croc «  s’oublie » sur ma main ils prennent aussitôt l’air penaud et viennent me lécher la main. Ce sont des chiens de chasse ( je ne chasse pas mais c’est dans leurs gènes) mais pas des chiens d’attaque.
A
Un lama ! Pas un être humain. Je ne veux absolument pas défendre la chasse à courre, que, comme beaucoup ici, j’aimerais voir interdire. Je suis bien d’accord pour trouver très longue la durée pour obtenir ce rapport d’expertise vétérinaire. On peut penser que les chasseurs ont fait pression pour disculper leurs chiens et ont obtenu que les tests ADN soient faits en priorité, ce qui a pris beaucoup de temps... et a coûté une fortune.
H
Il me semble que, il n'y a pas si longtemps, une meute de chiens, gentils, timides voire craintifs, a dechiqueté vivant un lama.
Il leur a fallu un an pour arriver à cette conclusion !
S
3 victimes collatérales, une fois encore à cause de ces dresseurs fous !!! Personnellement je ne m'étais pas déchaînée contre les chiens de chasse, car ils ne s'attaquent effectivement jamais à l'homme.. Mais il y aurait pu y avoir exception..Pour avoir été confrontée à ce raz de marée des pitts bulls, au refuge dans les années 90 , aux nombreux drames survenus, et à ce que " l'homme" était capable de leur faire faire, je ne suis pas étonnée du résultat.. En dehors de cela, la chasse à courre DOIT être supprimée , elle est tout aussi cruelle et ignoble !
Répondre