Des chasseurs du Doubs verbalisés pour avoir poursuivi des sangliers en 4x4 jusqu'à l'épuisement

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Six chasseurs du Doubs ont été verbalisés ce dimanche dans le secteur de Levier. Ils ont poursuivi des sangliers avec des voitures 4x4 pour épuiser les animaux avant de les abattre. Une pratique interdite.

Chasseurs dans les bois. Septembre 2019 (illustration). Photo : Emmanuel Claverie/Radio France

L'opération ciblée des gendarmes et de la Fédération des chasseurs du Doubs a porté ses fruits, ce dimanche près de Levier, dans le Doubs. Six chasseurs ont été stoppés et verbalisés pour une pratique totalement interdite : poursuivre des grands gibiers, et notamment des sangliers, en voiture de type 4x4 jusqu'à l'épuisement des animaux. Les chasseurs n'ont plus qu'à sortir ensuite du véhicule pour abattre l'animal à bout de force. Pour pourchasser les sangliers, ils utilisent des puces GPS installées sur les colliers des chiens, qui courent derrière le gibier.

Une quinzaine de gendarmes et un hélicoptère

Ce coup de filet a été mené après un signalement de cette pratique. Une quinzaine de gendarmes a été mobilisée, ainsi qu'un hélicoptère venu de Colmar, équipé d'une caméra thermique pour sonder les sous-bois. Pendant plusieurs heures, ils ont quadrillé le terrain et contrôlé une trentaine de chasseurs. En milieu d'après-midi, un groupe peu scrupuleux a été pris en flagrant délit : depuis un poste de contrôle, les gendarmes ont vu arriver un sanglier poursuivi par des chiens et plusieurs 4x4.

Six chasseurs verbalisés

Les mailles du filet se sont alors refermées sur le groupe. Six chasseurs ont été interceptés par les forces de l'ordre. Ils ont écopé d'un procès-verbal transmis au Procureur de la République. Trois devront s'expliquer pour chasse à l'aide d'un engin prohibé, en l'occurrence le 4x4 ; deux sont verbalisés pour chasse sur le terrain d'autrui sans le consentement du propriétaire et un chasseur est verbalisé pour transport d'une arme de chasse non démontée à bord d'un véhicule…

Marie-Coralie Fournier/France Bleu Besançon (23.11.2020)

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Publié dans Chasse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Béa kimcat 30/11/2020 18:18

Bien fait pour eux !!!!!!

Françoise 29/11/2020 20:59

Pour une fois, les vainqueurs ne sont pas ceux qui pensaient l'être et c'est tant mieux. J'espère que les régulateurs motorisés vont prendre le maximum.

Jacques 29/11/2020 19:45

Tout à fait d'accord avec toi, Jean-Louis. J'espère qu'ils vont le payer très cher.

Jean-Louis 29/11/2020 18:53

Encore une belle illustration de la crétinerie de certains dont le seul objectif semble être de nuire... Heureusement que dérogations étaient accordées à des types de ce genre : puces GPS sur le collier des chiens (mais, bien sûr, c'est pour les retrouver en cas de perte...), 4X4, armes... de vrais délinquants !
Proposition : commençons par leur faire payer aussi le coût de l'intervention (hélicoptère, une quinzaine de membres des forces de l'ordre...) !