Reconfinement Acte2/J 01

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Comme on pouvait aisément s’y attendre, nous voilà reconfinés pour un mois minimum ! Après ? Bien malin celui qui est capable de prévoir de quoi seront fait les lendemains… Essayons de traverser ce nouvel épisode le mieux possible et, surtout, en prenant soin d’éviter potentiellement toutes les situations à risques…

Revoilà le temps des ‘’petites balades autour du village’’. Aujourd’hui, belle récolte de ‘’Rosés des prés’’ dont nous nous sommes régalés au déjeuner… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Revoilà le temps des ‘’petites balades autour du village’’. Aujourd’hui, belle récolte de ‘’Rosés des prés’’ dont nous nous sommes régalés au déjeuner… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Revoilà le temps des ‘’petites balades autour du village’’. Aujourd’hui, belle récolte de ‘’Rosés des prés’’ dont nous nous sommes régalés au déjeuner… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Revoilà le temps des ‘’petites balades autour du village’’. Aujourd’hui, belle récolte de ‘’Rosés des prés’’ dont nous nous sommes régalés au déjeuner… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Puisse ce nouveau confinement ne pas provoquer un repli sur soi du plus grand nombre, attitude qui aurait pour effet, en plus de la dramatique crise sanitaire, de condamner de nombreux miséreux à une situation bien plus précaire encore…

N’oublions pas non plus tous les animaux qui souffrent : les conditions d’existence qui sont imposées aux animaux de cirque qui ne sont souvent pas reluisantes en temps ‘’normal’’ sont évidemment encore plus aléatoires avec ce nouveau confinement… Enfin, ne perdons pas de vue que, si de nombreuses activités sont stoppées net, d’autres en revanche, se poursuivent dans le plus grand secret ou, tout au moins, soigneusement cachées aux yeux du public : il en est ainsi des animaux de laboratoires, des élevages industriels pour la consommation, des élevages pour la fourrure ou les animaleries sans oublier les abattoirs où les tueries se poursuivent en masse…

Je l’ai déjà évoqué par ailleurs : si nous sommes nombreux à être résignés à ce nouveau confinement, d’autres, en revanche bataillent dans l’ombre non pas pour extraire autrui d’une situation chancelante mais, pour obtenir des dérogations pour pouvoir continuer à abattre des animaux autour de chez vous ! Les chasseurs en effet acceptent assez mal cette nouvelle trêve accordée à la nature et à ceux qui tentent d’y survivre et, leur président en tête, invoque de fumeux prétextes afin que les porteurs de fusil puissent continuer, malgré le confinement qui serait une réelle bouffée d’oxygène pour les animaux régulièrement pourchassés, à s’adonner à leur sinistre loisir…

Aussi, restons vigilants et disponibles pour les plus faibles qui, plus que jamais, ont grand besoin de nous et de notre cœur ! Ne les oublions pas et, à chaque fois que c’est possible, agissons pour eux...

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Reconfinement Acte 2

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Zoé 31/10/2020 16:26

Il y a fort à parier que les zigouilleurs obtiendront leurs dérogations, ce serait ballot pour le gouvernement de leur faire de la peine!

Béa kimcat 31/10/2020 16:24

Bien triste à tous points de vue...

Michelle Petit 30/10/2020 23:58

J'imagine bien que les chasseurs obtiendront des dérogations qu'ils justifieront par une nécessité urgente d'intervenir face à la prolifération de certaines "espèces" rendues nuisibles pour notre environnement, voire notre santé. La chasse : un outil de régulation... cela ne vous dit rien? Et on les remerciera pour ce bon service rendu!!! J'espère bien me tromper.

Anne 31/10/2020 14:19

Ce que je peux dire à propos de la prolifération des sangliers c’est qu’avant ils restaient dans les bois alentours mais depuis que les coups de feu retentissent, ils viennent labourer nos champs. Hors période de chasse, il n’y a quelques petits dégâts qu’occasionnellement.

Jean-Louis 31/10/2020 07:03

Moi aussi j'aimerai me tromper mais, étant donné que nos gouvernants préfèrent écouter les arguments des lobbyistes de la chasse plutôt que ceux de la raison, il est à craindre que, durant les semaines à venir, dans nos campagnes les coups de feu continueront à résonner...

Anne 30/10/2020 18:35

Ouh la la oui beaucoup de champignons de toutes sortes mais ne les connaissant pas trop je me contente de les regarder même si je crois bien avoir des coulemelles. Selon la vieille blague : tous champignons se mangent mais certain qu’une fois ha ha !

Anne 30/10/2020 18:27

Pas possible : demander une dérogation au confinement pour aller chasser? Tout le monde sait que lors d’une partie de chasse les chasseurs marchent à plusieurs côte à côte et bien qu’ils n’habitent sûrement pas le même logement je n’en ai jamais vu avec masque. De plus tout le monde sait aussi que toute partie de chasse se termine autour d’un repas souvent bien arrosé....

Anne 31/10/2020 14:21

Vous avez sûrement hélas raison Jean-Louis, je suis une incorrigible optimiste et sans doute encore très naïve :(

Jean-Louis 31/10/2020 06:59

Lors du précédent confinement, les chasseurs avaient demandés et obtenus des dérogations : ils pouvaient donc s’adonner à leur ‘’passion’’ sans la moindre entrave et sans aucun contrôle ! Les forces de l’ordre avaient bien d’autres ‘’chats à fouetter’’ tandis que les agents de l’OFB (Office Français de la Biodiversité) ex ONCFS –censés contrôler en principe la régularité des actions de chasse- s’étaient vus confinés tout comme nous autre !
Sans vouloir me montrer trop pessimiste, je crains cependant que, comme j’aime à le répéter, par le biais ‘’de fumeux prétextes’’, le brave Willy obtiendra à nouveau que ses troupes puissent chasser en toute tranquillité…

Jacky 30/10/2020 18:17

Le personnel des services de santé est soumis à rude épreuve avec de nombreux cas de Covid et des sous-effectifs. Le choc va être rude. Ce confinement est plus que nécessaire. En ce premier jour, je trouve la circulation des voitures bien animée.

Françoise 30/10/2020 17:45

Pour les fumeux prétextes des chasseurs, on peut faire confiance à leur imagination...

Michel 30/10/2020 17:17

Pour l'instant et contrairement au confinement précédent, on peut aller en forêt...!!!

Berthon Jacqueline 30/10/2020 14:54

Juste constat et belles pensées. Je suis de tout coeur avec ce projet d'aide, de compréhension et de bienveillance pour l'autre, le tout autre.Jacqueline

domi 30/10/2020 14:45

Voilà qui témoigne d'un grand coeur. En précisant que s'il faut traverser le confinement au mieux, il faudra surtout réussir le déconfinement ultérieur pour ne pas préparer une troisième vague qui serait difficilement maîtrisable, il faudra que les responsables de l'Etat se souviennent que gouverner c'est prévoir