Les Ministères de l’Écologie successifs sourds face à la disparition du Putois d’Europe

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Depuis 4 ans, avec une ONG spécialisée, la Société Française pour l'Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM), Pierre Rigaux se bat pour que le Putois d'Europe soit classé protégé car l'espèce est menacée…

Le putois est un petit carnivore très discret, facilement reconnaissable à la couleur de son pelage contrasté. La tête présente un masque facial jaunâtre typique, entre les oreilles et les yeux… Photo : Vincent Rillardon

« En cause : principalement la dégradation de ses milieux de vie (par l'agriculture intensive, l'urbanisation et la route) et secondairement le piégeage (ciblé ou destiné à d'autres espèces). La législation sur les animaux sauvages est telle que pour pouvoir protéger des individus, il faut que l'espèce soit classée protégée.

Le putois en tant qu'espèce est protégé de façon stricte ou partielle au Royaume-Uni, en Italie, Suisse, Belgique, Luxembourg, Catalogne. En France, sous la pression du lobby de la chasse, le putois est encore classé "nuisible" (pardon, désormais, il convient de dire : "susceptible d'occasionner des dégâts") sans aucune raison scientifique.

Depuis 4 ans, je demande des rdv aux ministres successifs sur ce dossier, sans succès. Je passe des heures au téléphone et par courrier avec les services du (de la) ministre, on nous fait poireauter, on nous promet de nous recontacter... Après des démarches interminables, on nous permet enfin de rencontrer des conseiller(e)s, ce qui n'aboutit à rien pour le moment car il y a un blocage politique lié à lobby de la chasse. Ce lobby agit très concrètement contre la protection du putois par la voix notamment d'une personne très bien placée à l'Office français de la biodiversité. L'OFB intègre l'ex-Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), organisme public qui était missionné pour contrôler la chasse et qui était lui-même dirigé par le milieu de la chasse.

Toutes les validations scientifiques ont pourtant été obtenues pour appuyer notre démarche :

  •   2017 : publication par la SFEPM de l'état des lieux que j'ai rédigé sur l'espèce (pdf 90 pages) https://cutt.ly/sgfq9wq
  • 2017 : Soutien officiel du Museum National d'Histoire Naturelle
  • 2018 : Avis favorable à l'unanimité du Conseil National de Protection de la Nature
  • 2019 : Courrier envoyé au Ministre de l'écologie par le président de l'UICN-France (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) lui demandant de classer "protégé" le putois https://cutt.ly/YgfwiwM

La protection du putois ne changerait rien ou presque pour les chasseurs sur le terrain, car ils ne s'intéressent pas à cette espèce qui n'est pas du tout un gibier recherché. Mais pour les dirigeants du monde de la chasse, retirer une espèce de la liste des "nuisibles" serait, ni plus ni moins, le symbole politique d'une défaite… »

Pierre Rigaux

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
Ministère de quoi???? J'aime bien l'appellation de Mario : escrologie! Pauvres putois, et merci à Pierre Rigaux pour son combat.
Répondre
B
Pauvres putois...
Répondre
C
Après quelques semaines d'absence, me revoilà (bien obligée) pour cause de confinement !
Cela dit, c'est un plaisir de reprendre mes habitudes et de retrouver votre blog qui, de toute évidence, n'a rien perdu de sa qualité ! Je viens de feuilleter les pages les plus récentes et, outre les toujours belles et soignées présentations, je constate que l'actualité est toujours très dense !
Pour ce qui est du Putois, vous résumez bien la situation dans votre commentaire : c'est terrible de se dire que la vie de certaines créatures tient à une simple signature...
Répondre
D
il faut arrêter le piégeage quand il manque de discernement
Répondre
M
Courage à JP Rigaux heureusement qu'il existe des personnes comme lui.
Honte au ministre de l'escrologie mais on savait déjà qu'il ni avait rien à attendre de bien de ce ministère fantoche vendu au lobbies.
Répondre
J
Voilà un domaine où être français n'est guère glorieux.
Répondre
J
La dernière phrase résume tout ! Pour les porteurs de fusil, c’est une question de principe : ne rien lâcher même si l’espèce en ‘’jeu’’ ne présente aucun intérêt cynégétique ! Le sort du Putois d’Europe risque donc d’être en suspend un petit moment encore…
Cela dit : bravo à Pierre Rigaux qui, lui non plus, ne lâche rien ! Je m’associe de tout cœur à ses divers combats y compris, quand je le pourrais à nouveau, en l’aidant financièrement ! (https://fr.tipeee.com/pierre-rigaux-naturaliste?fbclid=IwAR2zcJxuVQlDRp9bFHi3Cqo285XKawq0w5x4FDChkOFDcSWRufSgRPL0u78) Un tel engagement mérite la considération de tous ceux qui sont viscéralement opposés à la pratique de ce ‘’loisir’’ qu’est la chasse…
Répondre