Ouverture de la chasse

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Ils sont très en forme et souvent (déjà) alcoolisés : pourtant on ne cesse de nous dire que le sketch des inconnus, ce n’est absolument pas la réalité ! C’est vrai : je crois que c’est encore pire…

 

Ivre, un chasseur tire sur son ami et le blesse

Un accident de chasse s'est déroulé à Gommegnies (Nord) dimanche 20 septembre 2020. Un chasseur alcoolisé a tiré sur son ami. Ce dernier souffre de plaies superficielles…

Un accident de chasse s’est déroulé dans le Nord dimanche 20 septembre 2020. Photo : Adobe Stock/Illustration

La saison de la chasse vient à peine d’ouvrir dans le Nord que l’on déplore déjà un accident. Dimanche 20 septembre 2020, à Gommegnies, un homme de 66 ans a été blessé après que son ami, également chasseur, lui a tiré dessus.

Un tir accidentel

Dimanche en fin d’après-midi, les pompiers du Centre d’Intervention et de Secours de Le Quesnoy ont été appelés pour une personne blessée par balle sur la commune de Gommegnies. A l’arrivée sur les lieux, la victime se tient debout malgré sa blessure. La gendarmerie est présente sur les lieux pour établir les circonstances de l’accident. Selon nos informations, deux amis ont chassé alors qu’ils étaient alcoolisés. L’un a tiré sur son ami «sans le faire exprès».

L’homme de 66 ans a reçu une trentaine d’impacts de plombs, principalement sur le flanc gauche du corps. Il a été pris en charge par les secours et a été transporté à l’hôpital de Valenciennes. Blessé légèrement, il ne présentait que des plaies superficielles.

Actu.fr (21.09.2020)

 

Un conducteur atteint par une balle perdue sur l'A63 et trois chasseurs blessés dans les Landes

Trois accidents de chasse sont survenus ce dimanche 20 septembre dans les Landes. Au total, quatre personnes ont été atteintes par des coups de feu, dont trois chasseurs et un conducteur qui circulait sur l'A63 à hauteur de Liposthey. 

Multiplication d'accidents de chasse ce dimanche 20 septembre dans les Landes. Photo d'illustration : Sluehr3g via Pixabay

Trois accidents de chasse faisant quatre blessés sont survenus ce dimanche 20 septembre dans les Landes. Dans la matinée, à Aurice, les secours ont été appelés après qu'un jeune homme de 25 ans et une jeune femme de 22 ans aient reçu des plombs au niveau des jambes. Ils étaient tous les deux chasseurs.

Plus tard, à 13 heures, alors qu'un conducteur âgé de 64 ans circulait sur l'A63 à hauteur de Liposthey, il a reçu une balle perdue. Blessé à l'épaule, l'homme de nationalité hollandaise a été hospitalisé à Mont-de-Marsan.

Ensuite, un autre chasseur, un homme âgé de 65 ans, a été pris en charge par les secours alors qu'il avait reçu des plombs au niveau de l'entrejambe, selon les informations communiquées par les pompiers. Alors qu'il voulait se rendre de lui-même à l'hôpital, les secours lui ont demandé de s'arrêter, à Parentis-en-Born, pour qu'il soit véhiculé en ambulance. Il a été hospitalisé à Arcachon. 

Alice Robinet/France3 Nouvelle aquitaine (20.09.2020)

 

Forez: deux chasseurs se blessent dans une sortie de route, le conducteur alcoolisé

Après les pluies de l'après-midi le conducteur aurait pu être aussi victime d'un "verglas d'été"... qui l'a fait déraper

 

Le conducteur et son passager revenaient d’une partie de chasse. Photo : Le Progrès/Gervais Bouchard

Vers 18 h 30, ce samedi 19 septembre, un conducteur a perdu le contrôle de son Citroën Picasso sur la D113, à Poncins. À hauteur du lieu-dit Précivet, en direction de Mornand, la voiture a quitté la chaussée dans un virage, a percuté un arbre, et a terminé sa course sur le toit.

Une cause de cette perte de contrôle pourrait être le «verglas d’été», après les pluies de l’après-midi. Le conducteur et son passager revenaient d’une partie de chasse et l’éthylotest effectué par la gendarmerie s’est révélé positif pour le premier. Peut-être aussi une autre raison pour laquelle, la voiture a dérapé.

Légèrement blessés, les deux hommes ont été transportés au centre hospitalier de Feurs pour des examens complémentaires. Sous oublier des prises de sang, demandées par la gendarmerie…

Le Progrès (19.09.2020)

 

Un chasseur se tire accidentellement dans le pied à Belmont d’Azergues

Il a glissé, déclenchant malencontreusement son arme.

Le chasseur a glissé, faisant partir le coup de feu. Photo d’illustration : Le Progrès/Yves Flamin

Trois chasseurs pratiquaient ce dimanche matin leur activité à la carrière Lafarge, à Belmont d’Azergues, quand un accident s’est produit. L’un d’eux a glissé, déclenchant malencontreusement son arme ; la balle a atteint son pied. L’accès étant difficile par la voie terrestre, c’est un hélicoptère qui est venu évacuer le blessé. Ses jours ne sont pas en danger.

La faune est bien présente sur ce site. Photo : Le Progrès/DR

Dans cette carrière, tout est fait pour que la nature reprenne ses droits, à la fin de chaque tranche d’exploitation. La faune est bien présente et la chasse y est autorisée, dans le respect de la réglementation et en accord avec l’exploitant…

Sophie Raguin/Le Progrès (13.09.2020)

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
La chasse est ouverte hélas...
En tant que promeneurs dans les bois et campagnes, ça craint...
Répondre
J
Et en plus , notre président a divisé par deux le prix du permis de chasse…cherchez l’erreur, cherchez l’imbécilité ou les imbécilités, cherchez le décalage avec cette majorité de Français qui sont opposés à ces pratiques mais sont considérés comme gêneurs si ils se promènent… et la liste est longue, longue !
Répondre
J
Contrairement à Dominique (plus bas) je ne crains nullement d'ironiser au sujet de ce chasseur ayant reçu une volée de plomb dans l'entre-jambe : étant donné que c'est généralement à ce niveau-là que se trouve la substance grise de ce genre d’individus, espérons à celui-ci que cela lui mette du plomb dans la cervelle et qu’il endure quelques modestes souffrances histoire de juger de ce que peut endurer une bête mortellement touchée, elle…
Même remarque que Dominique au sujet du déploiement d’un hélicoptère pour aller rechercher un de ces maladroits s’étant tiré une balle… dans le pied !
Continuer comme ça les gars : il n’y a rien de tel que l’autodestruction pour venir enfin à bout de ce loisir aussi stupide que lâche !
Répondre
G
Il n'y apas assez de blessés, voir de morts pour qu'enfin cesse ce massacre des animaux pour le plaisir de quelques obsédés de la queue de détente
Répondre
D
Ce devrait être notre saison préférée....hélas comme Marguerite Yourcenar l'aurait écrit : la chasse endeuille -nos- automnes. Nous pourrions rire tant ils sont ridicules hélas il y a ce Hollandais blessé, un dommage collatéral comme "ils" aiment le dire et les animaux qu'ils ont tué avant de se "tirer une balle dans le pied" !!! Je suis outrée qu'on déplace un hélicoptère pour un individu qui prend de petits (oui en comparaison de ceux encourus par les animaux non armés et les humains qu'ils croisent ) risques; puisqu'ils le disent quand il s'agit d'autrui ils devraient se considérer eux aussi comme des dommages collatéraux et assumer ! Déclencher malencontreusement son arme; cela ne se produirait pas s'il n'avait pas le droit de porter un fusil ! Et celui touché à l'entrejambe; je ne veux pas ironiser pour ne pas recevoir une volée de coups de bâton, mais quand on sait que tout ce qui porte fusil le fait pour se sentir un homme un vrai...ben c'est raté !! Et le verglas d'été en fin d'après-midi par cette chaleur !!! ah ça pour déraper ils ont bien dérapé. !!! Je reviens sur ce cerf épuisé réfugié près des habitations; ça fait grand bruit dans la région et je pense que cela va participer de la fin de la chasse à courre demandée par tant de citoyens ! Quant au drame lié au chien Curtis dont on ne parle plus: on sait sûrement ce qui s'est passé depuis le temps ! Si la culpabilité du chien avait été établie je pense qu'on nous l'aurait annoncé à grand bruit !
Répondre
M
Et la saison ne fait que commencer ....
Répondre
Z
Qu'ils s'auto détruisent !
Malheureusement les promeneurs risquent gros !
Répondre
H
Une petite phrase prononcée par le garde des sceaux hier à l'ENM : "d'abord rompre avec des traditions surranées".
J'aimerais bien qu'il nous la ressorte en parlant de la chasse.
Répondre
A
Ah si le permis de chasse leur était seulement retiré...
les chasseurs respectueux sont vraiment une toute petite minorité alors que les chasseurs beauf alcolos sont les plus représentatifs. Les «  bavures » ( oups je ne l’ai pas fait exprès!!!) se multiplient mais qu’en est-il de la législation : amendes ???? Si les politiques exigeaient rigueur, transparence et honnêteté dans l’encadrement de la chasse.... ils perdraient gros alors ils ferment les yeux. Comment croire alors à son bulletin de vote
Répondre
O
Ma saison préférée.....
Répondre