Images de…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Il ressemble au Sureau noir mais, contrairement à ce dernier, le Sureau Yèble n’est pas un arbre mais une plante herbacée ! Une autre différence est que les baies du Sureau noir sont comestibles après cuisson (personnellement, j’en fais une délicieuse gelée…) alors que les baies du Sureau Yèble (hyeble ou hièble, c’est comme vous voulez) ne le sont pas…

Le Sureau Yèble est une plante herbacée qui ne dépasse pas deux mètres de haut, qui disparaît en hiver contrairement au Sureau noir qui, lui, est un arbre… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le Sureau Yèble est une plante herbacée qui ne dépasse pas deux mètres de haut, qui disparaît en hiver contrairement au Sureau noir qui, lui, est un arbre… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Il est facile de différencier l’un et l’autre et, pour ce qui est des baies, le plus simple reste encore d’appliquer une règle élémentaire : ‘’ Quand on ne connaît pas, on ne touche pas ! ’’. Cela évite des accidents aussi stupides que dramatiques…

Voici donc quelques photos de ce joli Sureau Yèble :

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

…et du Sureau noir qui, que ce soit au printemps où en été, est une véritable bénédiction :

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Merci pour ces belles photos. Il y en a beaucoup chez moi, le noir qui a les baies qui retombent, (pas le yèble qui gardent ses baies dressées) ils poussent tout seuls. Tous les ans je me dis qu'il faut que je fasse des confitures et ... pfff, les oiseaux sont passés avant moi :)
Répondre
J
Il est vrai que, pour récupérer les baies de sureau noir, il vaut mieux être vigilant et guetter la maturité : les étourneaux n'ont décidément aucun scrupule :)
C
Merci pour cette jolie présentation du sureau yèble qui n'est donc pas un arbre contrairement au sureau noir ! Je pense pouvoir différencier les deux désormais... encore faut-il que j'en trouve !
Répondre
B
Superbes clichés !
Répondre
J
Merci Béa ! J'espère que tu sauras les reconnaître désormais !
Z
Superbes photos! Je regrette bien de ne pas en avoir un dans mon jardin!
Répondre
J
Pour la première fois, il y en a un qui est apparu cette année dans notre sous-bois : sans doute une graine dispersée par un oiseau ! Comme quoi, il ne faut pas désespérer !
D
Ceux qui ont du sureau noir dans leur jardin : remercier le !
Personne à risque, je l'ai pris sous forme de BMG, bourgeons macérat glycériné /Herbalgem
en prévention durant la période critique et après.
Répondre
D
Dans la lettre du Docteur WILLEM un pionnier : "la baie de sureau noir contient l'acide caféique (un phénol antioxydant), qui s'est révélé particulièrement efficace pour lutter contre certains coronavirus tels
le HCov-NL63 humain.
Par ailleurs, le sureau noir contribue à faciliter les sécrétions bronchiques et la fonctionnalité des voies respiratoires, tout en soutenant les défenses naturelles de l'organisme.
Classiquement on recourt à cette baie en traitement de la grippe.Elle est à prendre en prévention ou aux tout premiers stades de l'infection. Ce sera un allier de poids lors du déconfinement !"
Répondre
J
Notre sureau penche la tête. Il a très soif. Vivement un peu de pluie. Les photos sont superbes.
Répondre
J
Là tu parles du sureau noir Jacky, n'est-ce pas ? Il me semble que tu n'as pas de sureau yèble dans ton jardin !
D
Très intéressant ; beaucoup chez moi.
Répondre