Mini forêt vierge

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Au bord du lac de Derborence, il existe un bois qui n'a jamais été exploitée par l'homme. Immersion dans l'une des seules forêts vierges de Suisse…

La forêt de Derborence, une forêt primaire en Suisse… Image extraite de la Minute Nature n° 201

La forêt de Derborence, une forêt primaire en Suisse… Image extraite de la Minute Nature n° 201

Un environnement récent

Rendez-vous dans le cirque rocheux de Derborence. Il y a un peu plus de 300 ans, une rivière coulait encore dans la vallée. Mais deux éboulements rocheux d'une ampleur exceptionnelle ont barré le cours d'eau au XVIIIe siècle. Le lac de Derborence est alors né. Au pied de ce plan d'eau, on trouve un versant de la montagne très escarpé, recouvert par une forêt particulièrement intéressante.

Forêt primaire

Cet endroit est tellement inaccessible que les écologues estiment que le bois qui y pousse n'a jamais été exploité par l'homme. Ce petit espace maintenant protégé, d'à peine 30 hectares, est donc une des dernières forêts vierges de Suisse.

Cette forêt vit à son rythme, elle ressemble à une mosaïque de paysages. On peut passer d'un endroit recouvert de grands arbres, à une clairière dégagée naturellement par une avalanche. Dans une forêt exploitée, le bois mort aurait été retiré rapidement. Ici il se décompose lentement, parfois pendant des siècles, pour devenir du terreau. Des petits sapins peuvent même pousser dessus, l'arbre mort devient alors une petite forêt à son échelle.

Le cycle naturel des populations végétales reprend ses droits, dans les clairières ce sont d'abord les arbres pionniers qui repoussent, comme les sorbiers ou les érables. Ils laissent ensuite la place aux rois des bois de montagnes, les sapins blancs et les épicéas. Cette forêt se gère en fait toute seule et se régénère en permanence. Il nous faut bien évidement couper du bois, mais il faut aussi laisser des sanctuaires comme celui-ci.

La preuve de la bonne santé d'un tel boisement ? Cet endroit est la forêt de Suisse qui recueille le plus grand nombre d'espèces végétales. Cette diversité végétale implique également une faune très diversifiée. La présence de bois mort en grand nombre est par exemple idéale pour le très rare pic tridactyle

Le Pic tridactyle, un des nombreux hôtes de la forêt de Derborence… Image extraite de la Minute Nature n° 201

Le Pic tridactyle, un des nombreux hôtes de la forêt de Derborence… Image extraite de la Minute Nature n° 201

Vidéo : Mini forêt vierge (La Minute Nature n° 201) (4 :18)

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
La vérité est dans l’équilibre. Un peu plus de forêt primaire pourrait cohabiter avec des forêts exploitées d’essences variées mais pour cela il faudrait être raisonnable et moins pressé. Et l’être humain l’est-il encore ?
Répondre
S
une forêt vierge chez nous ???? impressionnant mais trop rare, non ?
Répondre
Z
C'est absolument superbe! Comme quoi la Nature s'en sort très bien sans l'homme! Mais ça on le sait!
Répondre
B
Quelle superbe mini forêt vierge !
Belle soirée Jean-Louis
Répondre
D
très intéressant, on pourrait s'en inspirer pour en créer au lieu de conifier (planter des cônifères) entre autres sens...
Répondre
J
L'endroit est superbe.
Répondre