Le peintre et les moineaux

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Cette semaine, la Minute Nature nous donne rendez-vous au centre de Neuchâtel à la rencontre de Nick Derry. Ce peintre naturaliste habitué de la Revue Salamandre peint les moineaux de la ville. Interview de l’artiste…

Images extraites de la Minute Nature n° 204 (Cliquez pour agrandir)
Images extraites de la Minute Nature n° 204 (Cliquez pour agrandir)Images extraites de la Minute Nature n° 204 (Cliquez pour agrandir)Images extraites de la Minute Nature n° 204 (Cliquez pour agrandir)

Images extraites de la Minute Nature n° 204 (Cliquez pour agrandir)

Depuis combien de temps dessines-tu les oiseaux ?

Cela fait plus de trente ans que je peins les oiseaux, presque depuis toujours dans ma tête !

Qu'aimes-tu dans ces animaux ?

J'aime leur variété et leur liberté.

Tu préfères certaines espèces ?

J'aime tous les oiseaux, mais j'ai tout de même quelques favoris. J'ai notamment beaucoup travaillé sur le tichodrome et le butor étoilé. J'ai aussi des oiseaux que je ne vois pas souvent comme la bécassine sourde. Je pourrais continuer et lister tous les oiseaux, je les aime tous !

Et le moineau ?

Il m'intéresse beaucoup ! Je suis anglais, et dans mon enfance il était très commun. Il a aujourd'hui disparu ... et on ne sait pas trop pourquoi. On l'estimait très commun, mais cela a vite changé. Cela m'inquiète beaucoup.

Qu'est-ce que le moineau a de particulier ?

Il fréquente les milieux humains et je ne peux pas m'empêcher de voir dans le moineau un petit reflet de nos comportements humains. Ils vivent en groupe, se disputent mais restent ensemble. Sans faire trop d'anthropomorphisme, j'y vois des parallèles avec notre espèce.

T’arrive-t-il encore de voir le moineau friquet ?

Oui ! Évidemment pas en ville, mais j'arrive à en voir dans le Jura, parfois mélangé avec le moineau domestique.

Selon toi, pourquoi a-t-il disparu de tellement d'endroits ?

Je pense que c'est surtout à cause du changement d'habitat. Le moineau friquet a besoin d'arbres creux pour nicher, et ils disparaissent de nos campagnes. Mais souvent avec les moineaux, les disparitions sont mystérieuses, comme avec les moineaux domestiques en Angleterre. Il manque surement des études. Comme ils sont toujours assez commun, les scientifiques pensent peut-être que cela ne vaut pas le coup de les étudier.

Tu peins toujours sur le terrain ?

Non, je travaille aussi beaucoup dans mon atelier. Je ne maitrise pas beaucoup l'aquarelle, je préfère utiliser des collages et l'acrylique. Cela me permet de changer ce que je veux faire, car l'aquarelle ne pardonne pas.

Tes aquarelles de terrain sont donc la base pour ton travail à l'atelier ?

Exactement ! Dans l'atelier j'ai le temps de développer des idées et de faire des tableaux plus réfléchis. Par contre, j'aime beaucoup l'idée de faire le maximum sur le terrain. C'est là que l'on a le sujet devant soi et que l'on doit réagir rapidement à une situation, un évènement, pour transmettre cet instant vécu.

 

Retrouvez les dessins de Nick Derry dans le dossier complet sur le moineau du nouveau n° de la Salamandre.

Vidéo : Le peintre et les moineaux (La Minute Nature n° 204) 5 :05

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Zoé 30/07/2020 17:23

Superbe! j'adore!

Béa kimcat 30/07/2020 14:47

Magnifique !!
Je partage encore.
Merci Jean-louis

Claire 30/07/2020 11:56

Superbe moment : j'adore !
Je pense comme Jean-Louis : j'aimerai avoir le talent de cet artiste qui, en plus, est très modeste !
Merci pour ce beau partage...

Anne 30/07/2020 10:52

Il y a peut être moins de moineaux en campagne mais j’ai le souvenir qu’à La Gare Montparnasse ils sont bien chez eux et n’hésitent pas à venir chercher les mies de croissant sur les tables et j’adorais ça

Jacky 30/07/2020 08:10

Bien sur que j'adore ce reportage. Il y a tout ; mes amis moineaux, de magnifiques esquisses, un doux artiste.

Jean-Louis 30/07/2020 05:33

Nick prétend "ne pas maîtriser l'aquarelle" ! J'aimerai être capable de faire ce qu'il fait car, pour avoir vu d'autres réalisations de lui dans des numéros anciens de la Salamandre, le résultat est magnifique ! J'aime bien également que cette prestigieuse revue s'intéresse aux moineaux car, même si cet oiseau peut s'avérer quelque peu envahissant à certains moments et vaguement bruyant aussi, il reste plein de choses à découvrir sur lui... Jacky va adorer !

Anne 30/07/2020 12:10

Je ne savais pas que Michèle aussi peignait, bravo !

Jean-Louis 30/07/2020 11:49

...et Michèle aussi va aimer !

Anne 30/07/2020 10:54

Je suis sûre que Claude qui fait des aquarelles va adorer aussi !

Cléo 29/07/2020 19:14

Vraiment intéressant! Je suis au restaurant : j'irai voir la vidéo une aitre fois ! Bises et belle journée.

Jean-Louis 30/07/2020 05:26

Merci à toi de lire mes publications même au restaurant :) !
A bientôt !