Grimlock, le refuge qui sauve les animaux de l’euthanasie

Publié le par Jean-Louis Schmitt

À la Vôge-les-Bains, sur 7 000 m² de terrain, une association a créé un refuge afin de venir en aide aux chiens destinés à être euthanasiés en raison de leur comportement. Grimlock recueille aussi les rongeurs abandonnés et les chats, mais dans une moindre mesure…

 

Les chiens loups ont été sauvés de l’euthanasie. Au refuge de Grimlock, ils sont rééduqués et pourront ainsi retrouver une famille… Photo VM/Jérôme Humbrecht

Maïlys Privat est la présidente et la responsable du refuge de Grimlock, implanté sur 7 000 m² de terres à La Vôge-les-Bains. L’ex soigneuse de la SPA de Belfort et famille d’accueil pour animaux durant 5 ans ne concevait pas sa vie sans être entourée de ses amis les bêtes. Originaires de Haute-Saône, la jeune femme et son compagnon Donatien Bonnet (le trésorier) ont trouvé une ancienne maison au beau milieu de la campagne. La propriété est bordée de plusieurs enclos spacieux dans lesquels vivent près d’une cinquantaine de chiens en liberté.

Ces animaux ont été confiés au refuge atypique de Grimlock par la SPA (société protectrice des animaux) de Paris, celle de Saint-Dié ou par d’autres associations. Des refuges comme à la Vôge-les-Bains, il en existe « trois ou quatre » en France.

Un refuge à saturation

La structure recueille essentiellement des chiens sauvés de l’euthanasie provenant de toute la France voire de l’étranger. (…). « Ils ont tous des histoires plus tristes les unes que les autres. Un chien mord lorsqu’il est à bout et n’a plus aucun autre moyen de communiquer », explique Maïlys Privat. La jeune femme se charge de rééduquer les animaux avant de les confier à l’adoption. « Dès qu’ils sont ici, ils ne mordent plus. Parce qu’ils sont dans un environnement qui leur convient. »

La plupart sont de race chien-loup tchécoslovaque. D’autres sont des chiens loups de Saarloos. Ces canidés ressemblent à s’y méprendre à des loups. « Mais ce sont bien des chiens, avec un fort esprit de meute », précise la responsable. Il y a aussi des malinois « qui ont soif d’activité et de travail », ou des huskies et même des chiots « qui n’ont pas non plus été épargnés ».

Nala est la dernière à avoir rejoint le refuge de Grimlock qui, malheureusement, est déjà à saturation. La chienne de 5 ans a vécu une année dans un box du côté de Libourne (33) en raison « de son caractère compliqué ». (…)

Depuis son ouverture, il y a un peu plus d’un an, le refuge de Grimlock a permis à une vingtaine de chiens de retrouver de nouveaux maîtres. « On reste super-vigilants sur les adoptants. On suit l’animal de très près. » Les chiens les plus âgés sont placés en famille d’accueil. « On continue alors de prendre en charge les frais vétérinaires. » Le refuge balnéen recueille et propose aussi à l’adoption une quarantaine de lapins, cochons d’Inde, octodons, chinchillas, hamsters… issus de saisies ou d’abandons…

Laurence MUNIER/DNA (14.07.2020)

 

L’article complet est à lire sur le site des D.N.A.

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Animaux, Insolite, Coup de coeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Béa kimcat 23/07/2020 17:27

Bravo à ce refuge...

Augier Jean marc 22/07/2020 14:49

Très contant que vous avez créé ce refuge pour protéger les chien loup des que possible je passe vous voir je serai très intéressé pour adopter un cls

Speyer Sylvie 22/07/2020 13:47

Merci à vous pour votre dévouement et votre travail ..
J'aurais grand plaisir à adopté un loulou chez vous....

Cléo 21/07/2020 01:13

C'est superbe cette 2e chance! Bises et belle journée.

Zoé 20/07/2020 20:51

Mille merci à ces refuges qui réparent les animaux après toutes les c........ faites par les humains!

Erika 20/07/2020 13:16

Bravo à ces personnes qui s'occupent de ses chiens.
J'ai toujours pensé et dit à qui veut bien sûr l'entendre que si un chien mordait c'est qu'il souffrait ou qu'on l'avait poussé à bout !

J'ignorais qu'il existait de tels endroits de dernière chance pour ses animaux maltraités.
Merci pour ce bel article.

Anne 20/07/2020 12:03

Je ne peux m’empêcher d’être en colère contre ces gens qui achètent des chiens « à la mode » sans se rendre compte des conséquences. Encore une fois seuls les bons éleveurs passionnés par la race prennent le temps d’expliquer la race et ses besoins sans chercher à vendre le chiot coûte que coûte par appât du gain uniquement. Donc il ne faut prendre un animal que dans un refuge ou chez un bon éleveur mais pas sur le Bon Coin par ex :(

Jean-Louis 20/07/2020 05:37

Merci à Nadia qui m'a signalé l'existence de ce refuge vosgien... Une structure des plus utiles comme le sont tous ces refuges qui sauvent des animaux au passé souvent douloureux !