Menacé de mort en raison de ses prises de position contre la chasse, il témoigne à visage découvert pour la première fois

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Pierre Rigaux était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Le militant anti-chasse a témoigné pour la première fois en exclusivité à visage découvert après avoir été la cible de nombreuses menaces.

Menacé de mort en raison de ses prises de position contre la chasse, il témoigne à visage découvert pour la première fois

"Je suis menacé par certains chasseurs. Quand on vit à la campagne et qu'on est engagé sur ce sujet qui est la chasse, on est menacé et intimidé sans cesse. Depuis un petit moment, je m'y engage publiquement", a débuté l'auteur du livre "Pas de fusils dans la nature - Les réponses aux chasseurs" (éd. Human Sciences).

Et de détailler les formes de menaces qu'il reçoit : "Les menaces directes sur les réseaux sociaux, menaces de mort anonymes dans ma boîte aux lettres, des menaces quand on me croise, agression physique (...) En sortant de chez moi, j'ai retrouvé un renard mort avec son sang sur ma voiture. Je trouve cette méthode mafieuse dans le sens où on essaye d'intimider pour faire taire les personnes qui s'engagent contre la chasse".

Pierre Rigaux a indiqué qu'il n'est pas "contre les chasseurs, mais contre la chasse". Une pratique qu'il considère comme "dépassée". "Il y a une transmission culturelle d'un vieux truc qui était utile il y a longtemps. Aujourd'hui ça ne l'est plus", a-t-il expliqué en évoquant ceux qui chassent par loisir en précisant que "certains ont du plaisir à tuer". "Je voudrais qu'on ne puisse plus s'amuser à tuer des animaux", a-t-il continué.

A la question de savoir s'il a peur, le militant anti-chasse a expliqué qu'il a "un petit stress". "Je ne m'engagerais pas sur ce sujet si j'avais des enfants", a-t-il détaillé.

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

coralie 03/07/2020 12:55

je termine
Alors si l’on ne veut pas que le dénouement de cette histoire en marche soit une fin digne des pires scénarios catastrophes, regardons d’abord sur le pas de NOTRE porte avant de critiquer, n’écrivons pas sur un écran ce qui nous dévasterait si on le lisait pour nous, acceptons que celui qui ne nous ressemble pas n’a pas moins de valeur.

OUI
Je mange de la viande ET j’aime les animaux.
Je ne suis pas végétarienne ET je suis écœurée de voir des images d’abattoirs.
Je vis avec un chasseur ET j’ai une sœur vegan que j’adore.
Je sais que les réseaux sociaux peuvent être dévastateurs ET je poste ceci sur mon mur FB.

Allez-vous appeler à ma pendaison en place publique pour autant ?

Oserez-vous me faire une quelconque morale parce que je vis avec des paradoxes ?


Mes contradictions me mettent-elles à la marge ou ne vous renvoient-elles pas à vos propres contradictions ?

Réfléchissez plutôt au sens de vos actes et aux conséquences morales de vos propos avant de les dire ou de les faire. Et nous pourrons changer la fin de l’histoire.

Coralie

coralie 03/07/2020 10:16

Il était une fois un monde peuplé d’êtres humains qui vivaient de manière agréable et simple, en harmonie avec la nature qu’ils respectaient et qui leur donnait tout ce qu’il fallait : l’eau de la montagne, les fruits et légumes de la terre, les animaux pour s’habiller, se réchauffer, se coiffer, manger de la viande ou les œufs des poules ou le lait des vaches. Bref, il suffisait de travailler avec et pour la nature pour que tout continue encore et encore, paisiblement…



Mais un jour, certains hommes se mirent à vivre différemment des autres : quelques uns préféraient ne manger que des fruits et des végétaux car ils ne parvenaient plus à manger les animaux qu’ils avaient appris à aimer, d’autres encore choisirent carrément de se passer de toute vie animale pour survivre, même pour les vêtements ou l’hygiène par exemple. Ils avaient trouvé des alternatives plutôt efficaces et satisfaisantes. Les autres, un peu étonnés, constatèrent que malgré ces différences qui s’installaient entre les humains, chacun continuait de vivre heureux, ensemble.

Ce conte utopique aurait pu s’arrêter là pour être lu aux enfants comme exemple de tolérance, pour montrer que la différence peut être une surprise d’abord puis une richesse inestimable et qu’elle n’empêche aucunement le vivre ensemble, bien au contraire.
Or, la suite de l’histoire s’écrit sous nos yeux et là, c’est tout sauf une utopie malheureusement.

Parce que l’Homme du XXIeme siècle a des doigts prolongés par un clavier et que son cerveau peut s’en trouver rétréci par la même occasion. Parce que l’Homme croit aujourd’hui que SA façon de vivre et de penser doit être la norme et s’autorise en toute impunité à critiquer sans même avoir vu ou parlé à celui qui est critiqué, pouvant être son voisin ou vivant à des milliers de kilomètres. Parce que l’Homme a fait de l’hypocrisie et de la mauvaise foi son mode de communication.

Jean-Louis 03/07/2020 11:52

Très bien Coralie mais, où voulez-vous en venir ?

Béa kimcat 14/06/2020 17:12

Il est bien courageux face à ces fous furieux...
Bravo à lui !

Erika 12/06/2020 08:58

On le sait que toute vérité n'est pas bonne à dire et dérange donc il faut les faire taire.
Ce genre de pratique est malheureusement courant aujourd'hui et c'est bien triste.
Le dialogue permettrait d'avancer alors que là on ne fait qu'engendrer la colère...
C'est bien triste d'en être là au XXIème siècle.
Que font nos gouvernements, si ce n'est soutenir cette chasse plaisir ou loisir ???
Pour moi qui suis anti chasse "trophée"... Bravo à ce monsieur !

Guermeur Jeuneu 11/06/2020 21:34

inadmissible qu'un citoyen normal soit emmerdé et menacé par une minorité ! Vivement aussi qu'on change de gouvernement, car celui ci laisse carte libre à touts les débordements possibles à ce niveau là.

dom 11/06/2020 16:42

comme quoi la vérité peut être à un tel point dérangeante pour que certains n'aient plus que menaces et violence comme argumentaire...de pauvres petits esprits qu'il nous appartient de ne pas laisser sévir et que nous devons dénoncer systématiquement sans faillir malgré les intimidations...

jean 12/06/2020 10:36

Oui ,bien sur c'est même le cas pour Willy Schraen.

guenot 11/06/2020 08:00

tout mon soutien a ce monsieur je suis anti chasse moi aussi mais ca rapporte de l argent a l etat alors difficile de pouvoir réagir

JC 10/06/2020 13:48

Le plus inquiétant pour moi est qu’on ne puisse pas débattre sereinement en 2020 et que les menaces verbales et physiques interviennent plus que les arguments et qu’avant me semble. Triste évolution.

Chantal33300 10/06/2020 13:45

de tout cœur avec Pierre Rigaux, ceux qui font des menaces ne sont pas très intelligent. Tout est bon maintenant pour faire peur et pour tuer. Que de la violence

Véronique 10/06/2020 09:20

Comment peut-on encore menacer de mort quelqu’un parce que l’on est en désaccord ?
Attention à ne pas tomber dans ce piège facile!

domi 09/06/2020 23:50

le problème des anti-chasse c'est qu'il n'ont pas de fusil ?

Françoise 09/06/2020 21:53

Respect devant un si grand courage ! Pierre mérite le soutien du plus grand nombre et aussi celui de nos dirigeants. Mais où sont-ils ?

danièle 09/06/2020 19:13

de tout coeur avec Pierre Rigaux, tout mon soutien et respect !
La chasse n'a plus lieu d'être, nous ne sommes plus au moyen- âge ou dans l'âge de pierre.
Nous devons respecter toutes les vies autant que la notre.Cela fait partie de l'évolution de notre âme !
"ENLEVER LA VIE EST LE PLUS GRAND CRIME CONTRE LA DIVINITE QUI SIEGE EN CHACUN DE NOUS" : Loup Blanc

Mario 09/06/2020 18:46

Un homme courageux malheureusement ceux qu'il combat sont soutenus par les politiques de tous bords.
Envers et contre tout.
Ce qui fait qu'ils se croient tout permis.

Zoé 09/06/2020 14:09

Quel courage! Respect et soutien.

Jacky 09/06/2020 13:01

Sa prise de position est courageuse.