Confinement J.55

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Dimanche 10 Mai. Dernier jour de confinement : à compter de demain (aujourd’hui lundi) on devrait pouvoir à nouveau circuler sans être obligé de se munir d’une attestation et sans limite de durée ni de distance autour du domicile ! Mais, ‘’déconfinement’’ ne signifie pas pour autant qu’on doit se permettre n’importe quoi : manifestement, la crise sanitaire liée au Coronavirus n’est pas derrière nous et, tout relâchement intempestif des gestes barrières pourrait relancer la pandémie ! Pour notre sécurité et celle des autres, restons vigilants et évitons de retomber dans les travers ‘’d’avant’’…

Aube du 10 mai tel un avenir des plus incertains… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Aube du 10 mai tel un avenir des plus incertains… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

J’avoue que ce que j’attendais le plus, outre de revoir bientôt parents et amis, c’est de pouvoir me balader dans la nature sans entraves, de pouvoir m’attarder si je le souhaite devant une fourmilière ou une scène quelconque qui me distrait autant qu’elle m’apprend à mieux connaître mon environnement et toutes ces vies qui l’animent, de pouvoir rallonger mon circuit si je me sens suffisamment en forme… Bref, des petits ‘’bonheurs’’ bien innocents mais qui, lorsqu’ils sont interdits, manquent cruellement !

Il y a quelques jours, j’ai longuement observé deux chevreuils dans un pré ! A y regarder un peu mieux, j’ai fini par en dénombrer quatre puis, enfin, cinq : certains étaient couchés dans les herbes relativement hautes ce qui me les avaient rendus invisibles de prime abord… La scène était d’une incroyable quiétude, pas de bruits autres que ceux de la campagne qui s’éveille avec les premiers bruissements d’ailes des sauterelles et ces chants et autres cris d’oiseaux qui formaient une agréable symphonie agreste ! Comment demeurer indifférent à un tel spectacle ?

J’en étais là de mes considérations, heureux tout simplement de vivre ce petit moment privilégié quand un des brocards quitta le petit groupe et traversa le pré d’un air décidé, de toute évidence intrigué par quelque chose qui m’échappait ! Il avançait ainsi sur une centaine de mètres suivi du regard par ses congénères et s’arrêta finalement en limite du pré bordé d’un talus et d’un petit espace boisé ! Intrigué, j’attendais… Enfin, quelque chose bougea : c’était une chevrette qui, tout aussi calmement que lui se dirigeait vers le brocard… mais, elle n’était pas seule : un faon la suivait sans la quitter d’un pas ! Image magique que j’attendais moi aussi depuis plusieurs jours, et là, alors que, happé par le spectacle, je n’y pensais plus, l’apparition a eu lieu, superbe, comme un enchantement…

Confinement J.55
Confinement J.55Confinement J.55
Chevrette suitée, image magique que j’espérais et qui s’est présentée… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Chevrette suitée, image magique que j’espérais et qui s’est présentée… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Chevrette suitée, image magique que j’espérais et qui s’est présentée… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Chevrette suitée, image magique que j’espérais et qui s’est présentée… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

C’est sur cette image d’espoir que se termine ce « Journal du confinement ». Merci à vous de l’avoir fidèlement suivi et d’avoir interagi à travers vos commentaires ! Il y aura probablement un « Journal du déconfinement » mais pas de manière quotidienne : cela se fera selon mes rencontres et aussi selon mon humeur… Quant à vous, n’hésitez pas à continuer de donner votre avis et, surtout, soyez prudents et prenez soin de vous !

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Environnement bien agréable ma foi !
Répondre
K
Merci pour ce merveilleux Journal de Confinement !
Que du bonheur !!
Je suis sortie avec mon masque (je respire mal et j'ai de la buée sur les lunettes) dans ma ville (à Guéret) et c'est d'une tristesse, je trouve !!! On voit bien que ce n'est pas comme d'habitude. J'espère que ce ne sera qu'une parenthèse car vivre comme ça tout le temps, je ne trouve pas ça drôle du tout !! Je suis rentrée chez moi un peu déprimée...
Répondre
C
c'est magique. Quel plaisir
Répondre
C
Merveilleux...Merci Jean-Louis. Si tout le monde pouvait savourer cet émerveillement...
Répondre
N
Juste beau et merveilleux :)
Répondre
J
J'ai adoré cet épisode .
Répondre
T
Pour ne pas rajouter à la confusion après cette première journée de déconfinement déjà suffisamment bordélique j'écrirai ici dorénavant sous le délicieux prénom de Tatiana aux douces inflexions slaves. Pierre
Répondre
L
Mille mercis pour ce journal qui a enchanté mon confinement!
Répondre
F
Pardon... je voulais dire : journal de confinement, bien sûr !
Répondre
F
Moi c'est Françoise. Dois-je ajouter ma date de naissance ? Ben là non... Merci à vous Jean-Louis pour ce journal de confinement très apprécié de toutes et tous, pour ces dernières images très symboliques en espérant que l'avenir n'oubliera pas ces belles présences d'animaux et cette nature qui nous a montré qu'elle est prête à reprendre ses droits. Merci à vous aussi Michèle pour vos textes et photos très poétiques. Vous pourriez faire un livre à partir de ce journal du déconfinement, non ?
Répondre
J
Merci Françoise, j'avoue que, là, on s'y perd un peu et, qu'effectivement, ça frise le "n'importe quoi"... Pour en revenir à notre sujet : faire un livre est une chose, le vendre en est une autre et, le tout, demande une énergie que je ne crois pas que nous ayons encore... Bonne journée à vous !
F
On sait plus à qui qu'on cause et qui cause de nous... et pourquoi cette remarque...
T
Françoise ou Framboise ?
S
Bref, tu es fan de faon !
Répondre
Z
Es-tu si sûr que cela que je suis moi cher Jean-Louis, déjà que j'en doute moi-même ! Si ça se trouve on m'a échangée à la naissance!!!
Répondre
J
Ohlala Zoé, si toi aussi tu t'y mets... Déjà avec Pierre qui nous embrouille ! De là à nous dire que tu es en fait Pierrette ou Paulette... Tout cela devient bigrement complexe !
C
Je crois que Pierre fait encore une blague : c'est un humoriste caché! Hi! Hi! Hi! Et quant à être dans les confidences, mon vrai nom est Claudette, donc féminin. ???? Quelles belles rencontres et photos tu as faites : c'est superbe! Merci à Michèle et à toi de nous avoir tenus compagnie à travers ce journal! Bon déconfinement prudent! Au revoir!
Répondre
C
Je te rassure : Claudette! En tous les cas, si tu me voyais, tu n'aurais pas de doute! Hi! Hi! Hi!
J
Merci Claudette... ou Pierre ou je ne sais plus !
D
mais on reconnait Pierre au style!
Répondre
D
magnifique ! tu vois, ces chevreuils dans des herbes hautes et variées ne sont sans doute pas dans le 1% de zone protégée évoqué précédemment ; bonne journée l'ami, et belles observations sans contrainte
Répondre
J
Ne vous étonnez pas si, désormais, en répondant à vos commentaires, je vous dit "Merci Pierre" ! En effet, un affreux doute m'habite...
Répondre
O
Pas de quoi paniquer Jean-Louis, dans d'autres publications tout à fait respectables aussi je réponds sous des noms divers aux courriers des coeurs pour donner aux espoirs, aux peines et même aux gros chagrins des réponses pleines de sagesse, variées et palpitantes. Il est bien difficile de vivre de sa plume par les temps qui courent. Mais cela nous éloigne des chemins herbeux et des chevreuils qui batifolent .
M
Très belle scène.
Merci pour le partage.
Répondre
S
Moi aussi je fonds devant ces images avec le petit faon !
Un peu de douceur dans un monde très dur ; et ça va continuer hélas !
Avez-vous reçu mes photos de bébés étourneaux Jean-Louis ?
Répondre
J
Oui Sylvie : avec toutes mes excuses de pas en avoir accusé réception de suite !
J
J'écris déjà un commentaire pour donner un peu de parité aux hommes. Je constate régulièrement plus de commentaires féminins que masculins. Je te remercie pour ces magnifiques journées de confinement dont j'attendais impatiemment la parution. Ces articles ont guidé nos journées. Ensuite, je suis de l'avis de Pierre; les choses vont changer avec Mitterrand! Hop la.
Répondre
J
Heureusement, il reste Zoé dont je connais l'intégrité ! Quoique... du coup, je doute de tout ! Au secours Domi ! A moins que, là aussi...
J
Aha ! Voilà Pierre qui se démasque lui-même... Ainsi il écrirait sous d'autres pseudos ! J'en suis très peiné, moi qui croyais avoir un joli panel de lectrices, me voilà déçu, mais déçu... Ainsi Dominique, Michèle, Claire, Anja, Raymonde et Sylvie, c'est donc toi, vil usurpateur ?
En fait, si ça se trouve, c'est toi aussi qui écrit sous Michel, Jacky, Mario voir moi-même et, de lecteurs... il n'y en aurait en fait qu'un seul ! J'espère que certains ou certaines me démentiront !
O
Merci cher Jacky pour ces intéressantes statistiques, mais tes déductions ne sont pas tout à fait exactes, j'écris ici sous de multiples pseudonymes féminins pour diversifier les points de vue.
M
Super de terminer par ces belles photos résultats d'un instant de grâce
Merci à toi l'ami !
Répondre
R
Bravo et merci pour cette chronique et pour le blog !
Répondre
A
MERCIIIIII!!!!!!!!
Répondre
Z
Je fonds d'émotion et de tendresse devant la dernière photo . J'imagine bien ton bonheur!
Répondre
O
Rien de particulier aujourd'hui, un ciel chargé et une petite fraîcheur au lieu des températures estivales d'hier. Sinon je suis bien content que M. Mitterrand ait été élu hier, ça va nous changer un peu. Mes chevreuils à moi viennent directement brouter dans mon jardin pour m'éviter des promenades longues et harassantes. Malheureusement je n'ai pas d'appareil photo pour leurs donner une chance d'accéder au vedettariat dans ces pages.
Répondre
A
merci beaucoup à toi et Michèle pour toutes ces partages magiques :-)
Répondre
C
Magnifiques photos : moi aussi je suis émue et je vous imagine lors de la scène... Je comprends votre "enchantement" ! Bonne continuation...
Répondre
M
Tête, regard, attitudes identiques à maman...
Je fonds d'émotion devant ces scènes mais tremble pour eux !
La dure vie de la faune sauvage... intensifiée par la folie des hommes.
Répondre
D
Quelle merveille, quel bonheur pour toi...et un peu pour nous en partage. Merci
Répondre