Confinement J.34

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Dimanche 19 avril. Les retours de migration se poursuivent : hier, j’ai entendu le Loriot d’Europe et le Torcol fourmilier ! En revanche, toujours aucune nouvelle du Coucou gris : je vais finir par croire que sa femme est effectivement malade* ! Si, de votre côté, vous l’entendez : rassurez-moi…

Matin brumeux du 19 avril… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Matin brumeux du 19 avril… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Généralement, en avril, apparaissent les premières Orchis mâles ! Je connais une station pas trop éloignée que je devrais pouvoir joindre dans les limites de temps et de distance autorisées en ces temps de confinement ! L’aube est brumeuse et la rosée abondante : les bottes s’avèrent fort utiles… En cours de chemin, je croise quelques chevreuils et deux lièvres : inutile d’espérer en tirer le portrait, la lumière est encore bien trop faible !

Au fur et à mesure que le soleil monte à l’horizon, la température grimpe de même et la vue se dégage : je m’attarde un moment pour observer un Pinson des arbres posé au sommet d’un vieil arbre fruitier ! Des étourneaux ne cessent d’aller et venir, se posant parfois à moins d’un mètre du chanteur… qui n’y prête absolument aucune attention : imperturbable, il continue à lancer sa phrase unique et sonore !

Bientôt j’arrive sur le site où j’espère voir les orchidées et, effectivement, je les aperçois déjà de loin : elles sont là, fidèles au rendez-vous voir même un peu en avance ! Elles croissent au bord d’un chemin et dans un sous-bois qui sert d’abri naturel à un troupeau de vaches et de veaux de race limousine…

« Jadis, l'orchis mâle était employé comme aphrodisiaque, sans doute, selon la théorie des signatures, due à la forme suggestive de ses tubercules. On l'utilise encore en Orient, mêlée à la vanille ou la cannelle et au gingembre pour exciter les désirs amoureux. Au siècle dernier, Cazin le recommandait à l'eau ou au lait dans les irritations du tube digestif, de l'intestin et des voies urinaires ». (Source : Compléments alimentaires.co)

C’est une plante assez commune mais, inutile pour autant d’en faire des bouquets : elle est d’ailleurs protégée localement, selon les départements. De plus, malgré sa robustesse légendaire, l’Orchis mâle souffre de la disparition de ses sites de floraison… C’est une espèce dite ‘’entomogame’’ ce qui signifie qu’elle se reproduit grâce aux insectes attirés par la couleur et la forme des fleurs !

Confinement J.34
Confinement J.34Confinement J.34
Confinement J.34Confinement J.34
Confinement J.34Confinement J.34
Confinement J.34
L'orchis mâle (Orchis mascula) est également appelée ‘’satyrion mâle’’, ‘’patte de loup’’, ‘’le mâle fou’’, ‘’le salep français’, ‘’herbe à la couleuvre, ‘’herbe à la vipère’’… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

L'orchis mâle (Orchis mascula) est également appelée ‘’satyrion mâle’’, ‘’patte de loup’’, ‘’le mâle fou’’, ‘’le salep français’, ‘’herbe à la couleuvre, ‘’herbe à la vipère’’… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

*Dicton du 3 avril : « Si le coucou n’est pas là le 3, sa femme est malade… et l’année aussi ! »

 

À suivre…

 

Et vous ? Comment vivez-vous ce confinement ? Racontez-nous !

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

kimcat 21/04/2020 18:31

Un coucou à la suite de ce beau billet du 34e jour de confinement

Sylvette 21/04/2020 12:50

Le coucou est bien là nous l entendons cou cou cou cou

Jean-Louis 21/04/2020 12:55

Très bien Sylvette ! Quelle région ?

Claire 21/04/2020 08:21

Encore un beau billet "de confinement" : les fleurs sont magnifiques (merci au photographe) et les bovins ont l'air d'en apprécier aussi la présence !
Bonne journée à tous.

jerome 21/04/2020 07:25

Bonjour Jean Louis,

le Coucou est bien là depuis le début du mois d'avril chez nous en Auvergne, plus précisément en Haute Loire. Les hirondelles retrouvent leurs quartiers d'été mais timidement, un couple de rustique à l'oeuvre , les "fenêtres" ne se pressent pas aux 2 nids de la maison. Chaque année nous avions des moineaux friquets( un ou 2 couples sur la façade arrière de la grange, juste au dessus de la terrasse), cela fait bientôt 2 /3 ans que nous ne les voyons plus. Comme le niveau de l'eau de la Loire, les effectifs des oiseaux baissent inexorablement. Merci pour ce blog que je croise au hasard, au plaisir et bon courage à tous.

Jean-Louis 21/04/2020 08:05

Bonjour Jérôme,

C'est sympa de nous donner des nouvelles de l'avifaune auvergnate ! Pareil ici (Alsace Bossue) en ce qui concerne les hirondelles : si rustiques et fenêtres sont bien là, les effectifs sont peu nombreux... Je rentre à l'instant de ma balade matinale mais, le fort vent du Nord-Est était peu favorable à l'observation et donc à la photo... En revanche, dans le jardin, le Rouge-queue à front blanc était bien là !
N'hésitez pas à revenir sur mon blog ni à partager le lien avec vos amis !
Bien amicalement.

BECKER Marie-Colette 20/04/2020 22:14

Rassure-toi, Jean-Louis, j’ai entendu le coucou il y a 4 jours. Hier, deux couples d’hirondelles ont survolé ma terrasse!
Bonne continuation et faites attention à vous !

Jean-Louis 21/04/2020 08:07

Merci MarieCo, ça fait longtemps...

Continues à nous tenir au courant des arrivées à Sarralbe !
Au fait, j'ai vu qu'il y avait des cigogneaux grâce à la caméra qui filme le nid de l'église !

Anne 20/04/2020 21:46

Bonsoir à tous, Donc pour les hirondelles elles sont arrivées dans l’Est mais pas dans l’Ouest : Chantal 33300 vous êtes de la région Aquitaine ? Et Mario de quelle région êtes vous ?
Je vous propose qu’on se signale leur arrivée grâce aux merveilleux billets de JeanLouis. Pour ma part je suis inquiète car en 2018 personne et en 2919 juste un très petit nombre.
Pour le loriot pas encore entendu mais l’an passé il est arrivé fin avril Merci à tous et prenez bien soin de vous.

Jean-Louis 21/04/2020 05:16

Bonne idée Anne, merci à vous !
Ici les hirondelles sont toujours très peu nombreuses : 3 couples seulement pour le moment... On espère toujours d'autres arrivées !
Le coucou continue à se laisser désirer : je vais voir -enfin : écouter...- lors de ma sortie de tout à l'heure...

Cléo 20/04/2020 18:24

C'est superbe tous les types d'oiseaux que vous avez chez vous! Ce sont de bien belles fleurs ces orchidées! J'ai un gros coup de coeur pour ta dernière photo, avec la jolie vache! Bises et belle journée à vous deux!

Jean-Louis 21/04/2020 05:17

Merci Cléo !
Et je pense que tu as remarqué que la vache en question a soigneusement évité l'orchis !
Bonne journée au Canada !

Sylvie 20/04/2020 18:09

Que d'animaux et de fleurs à la campagne ! Je suis jalouse !
Mis à part mon geai insomniaque qui avait imité le coucou une nuit, pas de coucou à Lingolsheim.
Aujourd'hui, ce sont mes vertèbres qui subissent l'influence du vent de Nord-Est.

Jean-Louis 21/04/2020 05:19

Merci Sylvie pour vos nouvelles de la région strasbourgeoise !
Ah, c'est sûr : ce vent -qui souffle toujours fort ce matin...- ne vaut rien pour les photo d'oiseaux ou d'insectes ni pour nos "vieux os" : je confirme !

domi 20/04/2020 16:22

l'orchis mâle, voilà qui peut servir, tu le prépares en tisane ou c'est mieux en salade ? voilà un remède qui permet de se soigner sans dénouer ... les cordons de la (ou des) bourse(s) ;-))
Orchis en latin signifie testicule.

Jean-Louis 21/04/2020 05:24

Merci Cher Domi : moi, les orchis et d'ailleurs les fleurs en général, je me prosterne devant elles -pour les photographier, c'est mieux- mais je ne les cueille jamais à quelques exceptions près, à savoir certaines qui poussent au jardin et que nous consommons...
Merci aussi pour tes précisions étymologique : c'est toujours utile !

Jacky 20/04/2020 15:30

Le 8484 semble se régaler. J'ai découvert ces passionnantes orchidées locales depuis ma retraite. Auparavant, je croyais que ces fleurs existaient uniquement dans des contrées lointaines. Je devais guider une sortie découverte de ces fleurs début mai au Batsberg pour notre Club Vosgien. C'est partie remise. Dommage, mais cette prairie calcaire ne se plaindra pas du manque de curieux.

Jean-Louis 21/04/2020 05:28

Ah, le Bastberg !!!
C'est vrai que, cette année on ne pourra pas y admirer les belles orchidées qui s'y plaisent beaucoup.
On peut se consoler en regardant certaines publications passées :
- http://natureiciailleurs.over-blog.com/2018/06/orchidees-et-autres-merveilles-du-bastberg.html
- http://natureiciailleurs.over-blog.com/2016/06/sentier-geologique-du-bastberg.html

Mario 20/04/2020 15:28

ici le coucou chante depuis 15 jours au moins. mais toujours pas de loriot ni d'hirondelle.
Les orchis mâle sont en fleur depuis 10 jours. Mais par contre très peu de papillons d'abeilles et bourdons et d'insectes en général. Les cerisiers en fleur qui bourdonnent bien d'habitude sont vides d'insectes.Il ni aura guère de fruits.Je pense que le vent du nord est qui souffle depuis 2 mois quasiment sans interruption y est pour beaucoup.

Jean-Louis 21/04/2020 05:31

C'est vrai Mario : ce vent n'est pas propice à la pollinisation !
Chez nous, la météo a, cette année, été idéale pour la fécondation des fruitiers... Cela dit, rien n'est jamais gagné !
Déjà, la sécheresse sévit...
De quelle région êtes-vous Marion (pour répondre à l'interrogation d'Anne) ?

osswald pierre 20/04/2020 15:48

C'est encore un coup de Poutine sans doute ce vent persistant du nord est, la Russie est probablement prête à nous inonder de miel de cerises et de pommes le moment venu, alors que nous nous n'aurons que nos yeux pour pleurer devant nos vergers anémiques.

Chantal33300 20/04/2020 15:04

chez nous toujours pas de coucou non plus. Et je n'ai pas encore vu les hirondelles.

Jean-Louis 21/04/2020 05:31

Tiens-nous au courant Chantal !

Zoé 20/04/2020 14:04

Visiblement les croisiéristes au long cours ont du mal à débarquer , alors peut-être qu'il en est de même pour notre coucou gris migrateur. En tout cas ce qui est sûr c'est que 2020 est malade .
ta 1ère photo est superbe et j'aime beaucoup l'interprétation de Pierre.

Jean-Louis 21/04/2020 05:33

Bonjour Zoé,
Les temps sont durs pour les migrants en général...
Pierre à beaucoup d'imagination et j'apprécie toujours ses interprétations... décalées !

osswald pierre 20/04/2020 13:52

Juste pour te rassurer, le coucou est arrivé ici samedi avec un peu de retard, empêché aux frontières pour cause de coronavirus, quelle histoire. Tout va bien les papiers sont en règle et les autorisations de sorties signées. Les hirondelles travaillent avec assiduité. Et je ne dirais pas que tu essaies une fois de plus de tester nos connaissances cinématographiques en nous proposant aujourd'hui la belle photo du monolithe de l'Odyssée de l'espace de notre cher Kubrick, sauf si tu insistes.

Jean-Louis 21/04/2020 05:35

Merci pour le Coucou mon Cher Pierre !
Tu es décidément incollable pour ce qui est des classiques cinématographiques !
Continues...

Jacky 20/04/2020 15:30

Très bon!

dominique 20/04/2020 13:48

C'était, dans la nuit brune,/
Sur le clocher jauni,/
La lune/
Comme un point sur un i./ ...........................................................................

C'était, devant ton appareil,/
sur l'Atlante endormi,/
Le soleil/
Comme un point sur un i/

Jean-Louis 21/04/2020 05:35

Joli ! Merci Dominique !
Tu nous dis de qui c'est ?

mim-nanou75.over-blog.com 20/04/2020 13:02

Merci pour votre document agréable au regard et à lire. J'aime beaucoup le loriot, mais dans le parc il n'y vit pas. Paris, c'est normal. Au parc de mon balcon, c'est la tourterelle, les pies, la corneille. Les petits oiseaux ne sont de mon côté. Ils vivent avec les pigeons de l'autre côté du parc. Le pigeons, eux viennent à mes fenêtres et mon balcon. Alors, je n'ai que mon balcon pour apprécier la nature, car mon âge, et ma santé, m'interdit de sortir. Merci pour, vos articles.

Jean-Louis 21/04/2020 05:37

Merci à vous Mim-Nanou qui partagez régulièrement mes publications : comment sont-elles perçues par vos lecteurs ?

Anne 20/04/2020 12:41

Bonjour, en Anjou j’ai entendu le coucou pour la toute première fois cette année le soir du 3 avril ( just in Time!!) mais par contre je suis inquiète car toujours pas d’hirondelle ????

Jean-Louis 21/04/2020 12:33

Merci Anne,
Nous avons des amis à Longué-Jumelles et une autre dans le coin d'Angers...
Bonne journée à vous !

Anne 21/04/2020 10:33

Je suis du Haut Anjou (49500)entre Segré le Lion d’Angers et Chateaugontier : au milieu des champs quoi???? Bonne journée et toujours merci pour tous vos billets????

Jean-Louis 21/04/2020 05:38

Chouette, merci ! Continuons ce voyage à travers les régions !
De quel secteur d'Anjou êtes-vous ?
Bonne journée Anne !