Confinement J.33

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Samedi 18 avril. Carte blanche aujourd’hui à Michèle qui s’est isolée dans le jardin pour écrire une lettre ! C’est une véritable déclaration d’amour qu’elle me présente un peu plus tard et qu’elle m’autorise à partager avec vous, chers lecteurs de « Nature d’ici et d’ailleurs »…

Fleurs de cognassier. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Fleurs de cognassier. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Les Joubarbes, samedi 18 avril 2020

Très cher éden,

C’est au printemps 2002 que nous sommes venus à ta rencontre. Avec Jean-Louis, nous étions à la recherche d’un petit havre de paix où nous poser pour une retraite imminente. L’annonce immobilière stipulait : « Alsace Bossue, petite ferme habitable de suite avec terrain au calme ». Un petit terrain était nécessaire car nous avions, à ce moment-là, beaucoup d’animaux recueillis sous notre protection.

Ne croyant pas au hasard, je suis sûre que tu nous attendais ! Emile, l’ancien propriétaire, parti depuis deux années dans l’au-delà, nous espérait peut-être lui aussi car il nous fit de suite bon accueil à travers ces murs qui l’avaient abrité jusqu’à 94 ans…

Ce fut, comme nous avons l’habitude de dire dans ces moments-là : le coup de foudre ! Comme des enfants, chaque pièce nous paraissait immense et la maison un labyrinthe tant il y avait de portes. La visite du terrain ou du moins la vue que nous en avions fut déterminante. Bien au-delà de nos espérances, 30 ares d’un fouillis végétal, d’un enchevêtrement de ronces, de taupinières devenues fourmilières nous attendaient. Bref, c’était la végétation du conte de « la Belle au bois dormant ». « De la folie… » disaient nos proches qui entrevoyaient l’immense travail que cela représenterait. Pour nous, les projets ne manquaient pas et le courage nécessaire à leur réussite était au rendez-vous. Nous étions sur un nuage, mais il fallait retrousser nos manches, et c’est ce que nous fîmes…

Au début, forte des connaissances jardinières que m’avait inculquées mon cher papa, à force de le voir faire et d’écouter ses judicieux conseils, je reproduisais à l’identique une méthode transmise depuis des générations de jardiniers, qui avait fait ses preuves. Bêcher, ratisser, tirer des rangs au cordeau et surtout désherber, travail aussi fastidieux que répétitif car un « beau jardin » devait être « propre ». Ce qui me séduisait surtout, c’était les jolis sachets de graines Vilmorin secoués près de mon oreille et qui faisaient un petit bruit caractéristique avec toutes ces petites vies en dormance qui allaient nous régaler toute l’année et qui portaient des noms bizarres ou rigolos pour la petite fille qu’alors j’étais. « Betterave crapaudine », « Laitue grosse blonde paresseuse », « Haricot Contender » ou « Poireau monstrueux de Carentan », je n’ai jamais oublié vos noms ni votre goût incomparable.

Lorsque ce fut à mon tour de mettre en pratique ce que j’avais appris de visu, je compris pourquoi papa disait « que la terre est basse » et je me demandais : comment faisait-il pour enchaîner dix heures de travail pénible en scierie suivies d’exténuants travaux de jardinage ? A l’époque, c’était ainsi : il fallait le faire ! On ne se posait pas des tas de questions…

Mal de dos, ampoules aux mains et autres joyeusetés jardinières, échecs cuisants, manque de patience, me firent bientôt réfléchir. Aidée par diverses lectures sur le sujet, de l’observation et du bon sens me confortèrent dans la nécessité d’adopter des méthodes nouvelles. Ne plus lutter contre, vouloir à tout prix dompter la nature, mais l’aider, la respecter, aller dans son sens de la Vie. Terminés le bêchage, l’épandage de tous produits toxiques ou non, l’arrachage d’herbes que l’on considère toujours comme mauvaises lorsque l’on ne les connaît pas. La nature n’était-elle pas belle sans l’intervention de l’homme ?

Et depuis une dizaine d’années, petit à petit, un équilibre s’est installé de lui-même. La biodiversité est au rendez-vous sur ce tout petit bout de planète que nous protégeons et chérissons.

Tu es devenu à la fois ‘’Jardin des délices’’, où nous pouvons y croquer la pomme ou la cerise, déguster la mirabelle ou la quetsche, cueillir la fraise ou grappiller groseilles, cassis ou framboises, et si nous sommes plus rapides que le pic, ramasser les noisettes ou gauler les noix. ‘’Jardin botanique’’ où l’on apprend à nommer toutes ces plantes qui désormais ne nous font plus peur. ‘’Jardin médecine’’, qui nous aide à la fois à soulager nos petits maux ou à agrémenter et assaisonner nos plats. ‘’Jardin d’agréments qui se prête si bien à la lecture, la peinture, l’écriture, à toutes occupations non-violentes ou simplement au repos. Le chant des oiseaux, le bourdonnement des insectes, sont propices à la contemplation de ces merveilles qui nous entourent.

Cher jardin, je t’adresse ce ver de Baudelaire qui, toutes proportions gardées, te sied si bien. « Là, tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté. »

L’ordre étant ici l’harmonie et par ces temps de confinement, un tel espace représente un réel luxe. La volupté découlant, elle, de l’ensemble de tous ces bienfaits.

Je pressens que tant que nous pourrons vivre à tes côtés en te protégeant, la vie y sera belle et forte.

Michèle

Jardin ‘’Les Joubarbes’’. Photos : Michèle Schmitt (Cliquez pour agrandir)Jardin ‘’Les Joubarbes’’. Photos : Michèle Schmitt (Cliquez pour agrandir)
Jardin ‘’Les Joubarbes’’. Photos : Michèle Schmitt (Cliquez pour agrandir)
Jardin ‘’Les Joubarbes’’. Photos : Michèle Schmitt (Cliquez pour agrandir)Jardin ‘’Les Joubarbes’’. Photos : Michèle Schmitt (Cliquez pour agrandir)

Jardin ‘’Les Joubarbes’’. Photos : Michèle Schmitt (Cliquez pour agrandir)

À suivre…

 

Et vous ? Comment vivez-vous ce confinement ? Racontez-nous !

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Françoise 23/04/2020 16:05

Magnifique texte, magnifique jardin, à l'image de celle et celui qui veillent sur lui jour après jour. Merci à vous deux, Michèle et Jean-Louis, pour ce partage.

Martine 22/04/2020 18:47

très beau texte Michèle pour votre magnifique jardin....bravo

Stenger Claude 21/04/2020 19:23

Nous avons adorés! Merci Michele.

kimcat 21/04/2020 18:36

Quelle magnifique déclaration d'amour !
Qu'il est beau ce jardin des délices !

Claire 21/04/2020 08:16

Quelle belle déclaration d'amour et, il faut le dire aussi, quel jardin accueillant pour les plantes et toutes les bêtes, petites et grandes...
Merci à tous les deux pour votre engagement pour la Nature : un exemple à suivre pour ceux qui dispose d'un terrain.
Bonne journée à tous !

Daniel Lentz 20/04/2020 14:49

J’ai bien lu cette belle lettre de Michèle : tout y est, la passion, le dévouement, la gentillesse, l'amour. J'ai beaucoup de chances de vous avoir comme amis. Je vous souhaite encore pleins de bons moments à tous les deux, mais aussi avec Pépère. Avec ce confinement on se rend compte et on fait le tri de ce qui est important, comme revoir, partager, rêver tout simplement, vivre de bons moments avec les gens qu'on aime. Je vous embrasse fort tous : vous deux, Jaco, les chats.... A bientôt dans votre jardin ou votre intérieur chaleureux…

ddelsass 20/04/2020 14:14

Il faut commencer par le 2ème paragraphe qui devient le 1er et le 1er qui devient le 2ème! Ha Ha Ha ! Je me suis perdue dans les dédales du jardin .

ddelsass 20/04/2020 14:09

Avec ordre et beauté, luxe, calme et volupté. > après que celui-ci était fut en jachère pendant 2 ans!
Surtout lorsqu' on sait ce qu 'il est devenu : jardin, des délices, jardin botanique, jardin médicinal, jardin d' agréments, maintes fois primés ! " le paradis " dis je, moi. Avec aujourd' hui, en prime les âmes de nos nombreux amis recueillis et endormis dans ce havre de paix. Je m'y sens en entière harmonie chez mes amis, humains et à quatre pattes. Par contre , mes forces ne me permettent pas l' immense travail quotidien contre les exténuants travaux de jardinage et de bricolage. Je ne puis que m' occuper des animaux, qui nous tellement d' affection! Merci pour tout ceci, merci pour tout cela! mille fois mercis! Danielle.

ddelsass 20/04/2020 13:45

Il fallait bien l' âme d' une poétesse pour imaginer le futur de ce jardin d' Eden.
ordre et beauté, luxe, calme et volupté. »

Sylviane Hugueny-Decaux 20/04/2020 11:52

Les photos sont magnifiques
Un paradis

Agathe Bentz 20/04/2020 11:48

Intéressant, bravo à vous deux !

Brigitte Viville 20/04/2020 11:48

Magnifique déclaration que je partage. ❤️

Nathalie Papka 20/04/2020 11:47

Un jardin comme je les aime ♥️ merci à vous pour ce voyage !

Evelyne Flurer 20/04/2020 11:46

Merci à vous deux d'exister et de partager votre amour de la nature, c'est magnifique.

simone 20/04/2020 01:26

magnifique texte et ode au jardin !!!! comment ne pas être heureux dans ce petit paradis ?? Merci pour ce doux partage..Je vous envie... bises à vous deux..

JC 19/04/2020 23:45

Belle nature avec sans doute beaucoup de travail.

Sandrine et Luc 19/04/2020 22:16

Quelle belle déclaration d’amour ! C’est magnifique et touchant...
merci Michèle pour ce magnifique texte... c’est beau, c’est plein d’amour !
merci Jean-Louis pour les photos et ce blog que tu animes avec passion et enthousiasme...
Merci à vous deux de partager avec nous tous votre amour de la nature...
vous avez fait de ce petit bout de planète un vrai havre de paix... une bulle de douceur où règne l’harmonie et la sérénité...
Nous avons hâte d’y revenir et de vous retrouver !
Gros bisous

Jpl 19/04/2020 22:03

Merci pour ce très beau texte qui rappelle bien des souvenirs en ces lieux pour lesquels nous avons vu l’avant puis l’après rénovation des premières années, rénovation spectaculaire et en conformité absolue avec l’amour que vous portez à ce très beau domaine.

Zoé 19/04/2020 21:42

Quelle belle déclaration d'amour à votre éden ! Vous y avez mis tant de vous 2 qu'il vous ressemble , chaleureux et un peu sauvage. Les photos sont superbes et donnent envie de connaître ce petit paradis.

Aurélie 19/04/2020 17:35

Merci d’avoir partagé avec nous cette déclaration d’amour, cet hymne à la beauté de la nature, et à la patience qu’il a fallut pour tout orchestrer harmonieusement...
En entrant dans ces lieux, en flânant parmi les plantes vagabondes, on sent tout l’amour que vous y avez mis... et cela rend le séjour merveilleux.
Merci d’exister, mes très chers oiseaux, et à très bientôt j’espère...

Sylvie 19/04/2020 17:09

Vous avez réalisé une merveille ! et quel boulot avec 30 ares de terrain !
C'est un beau refuge pour oublier les vicissitudes de la vie.
On vous souhaite de profiter encore pendant longtemps du fruit de votre labeur.

Michel 19/04/2020 16:32

En visitant chez vous on ne se rend pas toujours compte de toutes les heures de travail consacrées à la remise en état de la propriété
Par contre en perçoit l'amour qui émane de ces lieux
et qui rayonne au delà
Je vous souhaite de pouvoir continuer comme ça encore longtemps !

Cléo 19/04/2020 16:18

Wow! C'est émouvant et plein D'Amour! Merci à Michèle d'accepter de partager son ressenti avec nous ainsi que les photos de votre beau jardin! Je suis convaincue que tu partages son amour pour ce jardin! Bises et belle journée à vous deux !

Michèle 19/04/2020 16:10

Petit hommage à Christophe dont les ‘’mots bleus’’ m’inspirent ces quelques lignes.
Je vous dirais des mots vers,
Des mots du cœur, fragiles comme du verre,
Pour tous vous remercier
Me met l’esprit à l’envers.
Sans paroles, entre nous plus besoin de protocole.
Je vous transmets donc mes mots verts
Car c’est un langage qui ne se parle pas.
Jusqu’à nos prochaines retrouvailles,
Dans des paradis perdus !

osswald pierre 19/04/2020 16:09

Merci Michèle pour ce joli brin de prose jardinière. Je m'y retrouve un peu. J'ai moi aussi un faible pour la "grosse blonde paresseuse", Rubens n'est pas loin, encore que si la sylphide est plus légère et mince ça me va aussi. Belle fin de journée.

Chantal33300 19/04/2020 13:55

quel jolie lettre ! le jardin est de toute beauté fait avec amour. Le meilleur des engrais

Coco de schalk' 19/04/2020 13:31

Quelle émotion à te lire...merci, merci ma "belle Michèle" !

dominique 19/04/2020 13:13

Quel beau texte.....d'amour c'est vrai, ode non seulement à votre jardin mais au papa de Michèle et à La Nature qui a créé une multitude d'êtres et de plantes que nous ne connaissons plus. Je pensais déjà que ce petit paradis n'était pas un cadeau du ciel mais que vous l'aviez construit patiemment, intelligemment . Je découvre avec joie et admiration le cheminement qui a été le vôtre pour créer un lieu de paix et de bonheur et pas seulement pour vous, pour toute la "biodiversité" que vous accueillez par vos multiples soins et aménagements.
C'est ainsi pour nous aussi un bonheur de lire Michèle , de savoir que tous les humains n'ont pas oublié l'indispensable rôle de la Nature et que certains la connaissent aussi bien; merci à vous deux.

domi 19/04/2020 13:11

votre bien belle démarche est très joliment évoquée ; ce jardin vaut bien l'amour que vous lui portez et il vous le rend bien ! Exemplaire, donc à imiter

Jacky 19/04/2020 13:00

Michèle, ta lettre, comme tes photos sont très belles. La carte n'est pas blanche, mais pleine de couleurs.

Nadia 19/04/2020 12:59

C'est majestueux
Merci Michèle pour ce partage
Vous avez réussi a faire de ce jardin un magnifique coin de paradis
Un havre de paix
Les photos reflètent ce que vous êtes des gens simples, de grands défenseurs de la nature, des personnes entières, chaleureuses, ayant des valeurs profondes et réelles.
Vous êtes tous les deux des personnes extraordinaire, érudites, adorables et humaines
Merci à vous
On vous embrasse
Nadia et Thierry

Anja 19/04/2020 12:31

c'est un délice à lire ;-) avec toutes mes amitiés :-)