Confinement J.32

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Vendredi 17 avril. Encouragé par le chant vigoureux d’une mésange, poursuivons notre tour du jardin où le printemps jaillit littéralement de partout…

La Mésange charbonnière, une résidente habituelle des Joubarbes… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

La Mésange charbonnière, une résidente habituelle des Joubarbes… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Blancs, pourpres ou jaunes, les lamiers sont, ici, particulièrement appréciés ! Plante idéale en couvre-sol et en sous-bois, nous l’apprécions aussi tout particulièrement pour tous les pollinisateurs qu’elle attire. C’est un des buts recherché de notre terrain : offrir de quoi subsister à nombre d’insectes –parfois peu appréciés ailleurs- qui, pourtant sont indispensables au bon fonctionnement des écosystèmes et, par extension, à notre propre bien-être !

Chacun sait désormais que, pour avoir des fruits –et aussi certains légumes- la pollinisation par les insectes est incontournable ! En fait, 35% de ce que nous mettons dans nos assiettes dépend directement du labeur des insectes… Malgré tout, l’usage des pesticides et la dégradation des milieux naturels déciment nombre de ces insectes indispensables ! Le fait de leur offrir des milieux totalement indemnes de produits toxiques ne sauvera bien sûr pas ces pollinisateurs mais peut néanmoins contribuer à une relative préservation, l’objectif étant que de plus en plus de propriétaires de jardins prennent conscience de ce qu’ils peuvent faire, chacun à leur humble niveau et ainsi de créer un maillage d’espaces non pollués…

Le saviez-vous ?

Le groupe des hyménoptères –dont les abeilles, les guêpes et les fourmis- rassemble plus de 120 000 espèces dans le monde dont 8 000 ont été recensées dans notre pays, la France métropolitaine !

Le lamier blanc (Lamium album) est également appelé ortie blanche, pied de poule, gant blanc, ortie morte, chuchette ou sucète, herbe archangélique, couronne… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Le lamier blanc (Lamium album) est également appelé ortie blanche, pied de poule, gant blanc, ortie morte, chuchette ou sucète, herbe archangélique, couronne… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Le lamier blanc (Lamium album) est également appelé ortie blanche, pied de poule, gant blanc, ortie morte, chuchette ou sucète, herbe archangélique, couronne… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Le lamier blanc (Lamium album) est également appelé ortie blanche, pied de poule, gant blanc, ortie morte, chuchette ou sucète, herbe archangélique, couronne… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le lamier blanc (Lamium album) est également appelé ortie blanche, pied de poule, gant blanc, ortie morte, chuchette ou sucète, herbe archangélique, couronne… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le Lamier blanc, contrairement à l’ortie, ne pique pas. C’est une plante aux vertus nombreuses tant en comestibilité qu’en propriétés médicinales. Nous en consommons les feuilles ainsi que les sommités florales (en laissant bien entendu le plus grand nombre à la disposition des insectes…) : en salade ou cuisinées comme d’autres légumes, c’est un excellent met qui plus est gratuit et ne demande aucun entretien !

Comme le Lamier blanc, le Lamier jaune ou Ortie jaune (Lamium galeobdolon) n’est pas urticant… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Comme le Lamier blanc, le Lamier jaune ou Ortie jaune (Lamium galeobdolon) n’est pas urticant… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Comme le Lamier blanc, le Lamier jaune ou Ortie jaune (Lamium galeobdolon) n’est pas urticant… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Comme le Lamier blanc, le Lamier jaune ou Ortie jaune (Lamium galeobdolon) n’est pas urticant… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Comme le Lamier blanc, le Lamier jaune ou Ortie jaune (Lamium galeobdolon) n’est pas urticant… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

De même que le précédent, le Lamier jaune est une bénédiction pour les bourdons parfaitement adaptés pour puiser le nectar caché au fond de ces petites bouches béantes ! Ses feuilles froissées ne sentent pas particulièrement bon (Galeobdolon signifie littéralement ‘’puanteur de belette’’) mais sont néanmoins délicieuses crues ou cuites !

Le lamier pourpre ou ortie rouge (Lamium purpureum var. purpureum) pousse dans les terrains vagues ou sur les terrains cultivés, la terre nue étant une aubaine pour cette petite plante. … Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Le lamier pourpre ou ortie rouge (Lamium purpureum var. purpureum) pousse dans les terrains vagues ou sur les terrains cultivés, la terre nue étant une aubaine pour cette petite plante. … Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Le lamier pourpre ou ortie rouge (Lamium purpureum var. purpureum) pousse dans les terrains vagues ou sur les terrains cultivés, la terre nue étant une aubaine pour cette petite plante. … Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Le lamier pourpre ou ortie rouge (Lamium purpureum var. purpureum) pousse dans les terrains vagues ou sur les terrains cultivés, la terre nue étant une aubaine pour cette petite plante. … Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le lamier pourpre ou ortie rouge (Lamium purpureum var. purpureum) pousse dans les terrains vagues ou sur les terrains cultivés, la terre nue étant une aubaine pour cette petite plante. … Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le lamier pourpre fleurit dès le mois de mars, voire avant si les conditions le permettent, or à cette époque de l’année, il est une source importante de pollen et de nectar pour les abeilles et autres insectes, qui ont très peu de nourriture à disposition. Comme ses deux cousins, c’est un excellent couvre-sol qui protège efficacement le sol du potager des pluies battantes. C’est une plante médicinale réputée (décoction, tisane, cataplasme…) et est également comestible (idées de recettes ici !).

 

À suivre…

 

Et vous ? Comment vivez-vous ce confinement ? Racontez-nous !

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Claire 21/04/2020 08:25

Superbe et intéressant : on en apprend décidément sur ce blog !
Merci à l'auteur et bravo pour les photos...

Lemcha 19/04/2020 10:32

Génial !
J’attends la suite avec impatience
Merci

osswald pierre 19/04/2020 09:32

Originale cette cuisine à partir de simples. Mais les lamiers les orties et le plantain ce sont quand même des herbes pour mauviettes. Pour ma part comme on est dimanche je vais faire une soupe un peu plus virile à base de ciguë et d'aconit c'est la saison avec quelques baies de belladone (séchées), c'est plus goûteux, peut-être même un peu de datura, il ne faut pas hésiter à être inventif. Je tiens la recette à la disposition des lecteurs du blog, je vous en dirai plus demain.

Claire 19/04/2020 05:20

Comme ils sont beaux vos lamiers ! Ce que je prenais pour de vulgaires "orties" est sublimé par votre regard bienveillant sur ces jolies plantes...
Vos photos sont magnifiques et, grâce à vous, je verrai désormais les lamiers d'un tout autre œil ! Merci et bonne journée...

Domi 18/04/2020 20:28

Des plantes discrètes et précieuses
Belle leçon ; vive la nature

Stéphane 18/04/2020 19:55

Et moi qui me disais que j'avais appris à prendre les orties sans me piquer !

kimcat 18/04/2020 19:02

Superbe article sur les Lamiers...

Sylvie 18/04/2020 18:58

Très instructif et très intéressant !
Je vais le faire lire au spécialiste des fleurs de la maison.
Le merle du jardin s'époumone de l'aube jusqu'au crépuscule , il a de la vitalité !
Et notre fauvette à tête noire a trouvé l'âme sœur.

Zoé 18/04/2020 17:46

J'ai eu des lamiers à une époque mais ils ont disparu, tu me donnes envie d'en remettre ..et d'en manger!
Ici le jardin prend un petit look punk que j'aime bien! Bon week-end à vous 2

Jacky 18/04/2020 17:32

Nous consommons chaque jour quelques lamiers des trois couleurs avec l'assaisonnement de salade. Nous rajoutons un peu de plantain, ciboulette, livèche, oseille, bourrache. C'est excellent. Les fleurs decorent agréablement cette salade.

Cléo 18/04/2020 17:23

C'est intéressant tout cela! La nature est riche et belle : comme tu le dis si bien, il faut la préserver au mieux tout en en profitant! Personnellement, avec mes allergies saisonnières, je ne consomme pas de fleurs. Bises et beau samedi.