Sur les traces des Castors…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Suivons Kate Amiguet qui est à la recherche de traces de castors : l’hiver, sans l’épaisse végétation de la belle saison, il est plus facile de découvrir de nouveaux indices de présence, tels que chantiers, barrages, réfectoires, terriers, empreintes, ou castoréum

Le Castor commun ou Castor d’Europe (Castor fiber) appartient à la famille des Castoridés. Il s’agit du plus grand mammifère rongeur, semi-aquatique, bien connu pour les barrages qu’il érige sur les cours d’eau dont il aménage souvent les berges… Photo : © Kate Amiguet (Cliquez pour agrandir)

Le Castor commun ou Castor d’Europe (Castor fiber) appartient à la famille des Castoridés. Il s’agit du plus grand mammifère rongeur, semi-aquatique, bien connu pour les barrages qu’il érige sur les cours d’eau dont il aménage souvent les berges… Photo : © Kate Amiguet (Cliquez pour agrandir)

Le castor est un végétarien strict : il ne se nourrit que de tiges, d’écorces de branches, de plantes ligneuses, de plantes aquatiques, de fruits voire de tubercules ainsi que d’armoise et de reine des prés…

Son habitat est une hutte qu’il construit dans l’eau mais dont la partie habitée émerge du niveau habituel par ailleurs régulé grâce à des barrages ! L’entrée de la hutte se fait par un terrier généralement située sous l’eau. A proximité de la hutte, le castor, prévoyant, accumule branches et troncs afin d’avoir toujours de la nourriture à portée de dents… Ces dents, de grandes incisives orangées, qui sont caractéristiques à l’animal : grâce à ces outils pour le moins performants, il est capable d’abattre des arbres de taille considérable !

Hormis l’homme, le castor n’a quasiment aucun prédateur : longtemps chassé pour sa fourrure et son castoréum, l’espèce a bien failli disparaître totalement. Désormais protégé, il regagne progressivement du terrain (voir ICI) mais, malgré tout, il reste menacé car régulièrement victime d’actes aussi malveillants que stupides…

Hutte de castor et barrage pour réguler le débit de l’eau… Photos : © Kate Amiguet (Cliquez pour agrandir)Hutte de castor et barrage pour réguler le débit de l’eau… Photos : © Kate Amiguet (Cliquez pour agrandir)

Hutte de castor et barrage pour réguler le débit de l’eau… Photos : © Kate Amiguet (Cliquez pour agrandir)

Chantiers de coupes d’arbres et d’arbustes pour satisfaire les besoins alimentaires ou la construction de barrages… Photos : © Kate Amiguet (Cliquez pour agrandir)
Chantiers de coupes d’arbres et d’arbustes pour satisfaire les besoins alimentaires ou la construction de barrages… Photos : © Kate Amiguet (Cliquez pour agrandir)Chantiers de coupes d’arbres et d’arbustes pour satisfaire les besoins alimentaires ou la construction de barrages… Photos : © Kate Amiguet (Cliquez pour agrandir)Chantiers de coupes d’arbres et d’arbustes pour satisfaire les besoins alimentaires ou la construction de barrages… Photos : © Kate Amiguet (Cliquez pour agrandir)

Chantiers de coupes d’arbres et d’arbustes pour satisfaire les besoins alimentaires ou la construction de barrages… Photos : © Kate Amiguet (Cliquez pour agrandir)

Vidéo : Sur les traces des Castors : Terriers, Barrages, Coulées, etc (7 :17)

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Merci pour ce bel article sur les castors
Répondre
D
J'arrive de chez Passiflore, il est vraiment bien cet article, bravo.<br /> bonne journée
Répondre
Z
Merci pour cet article intéressant et cette très jolie vidéo! Quels animaux intelligents ! Des vrais bâtisseurs!
Répondre
C
C'est beau et intéressant! Je me rappelle lorsque tu nous avais parlé du castor. Il ressemble à celui du Canada (cet animal est notre emblème). Merci! Bises et belle journée.
Répondre
C
très joli reportage. C'est spectaculaire de voir ce qu'ils peuvent faire en rongeant. Malheureusement il y aura toujours des imbeciles pour être prédateur
Répondre
A
Encore merci pour toutes ces sélections du intéressantes ????
Répondre
C
Joli reportage très instructif en plus ! <br /> Merci pour le partage...
Répondre
D
Combien de fois n'ai-je entendu cette plainte "on m'a volé mon taille crayons" : il aurait suffi d'un castor par école et le problème était définitivement réglé... De plus avec plus de 45 000 écoles en France on aurait nettement augmenté la population actuelle de castors (16 000 individus à deux incisives près)...<br /> Oui je sais : avec le confinement ça ne s'arrange pas !
Répondre
O
J'aime beaucoup cette idée d'un castor ou deux par école, comme auxiliaire de l'instituteur, du hussard noir de la république. Ça sent bon l'instruction obligatoire et laïque, la blouse grise, la poussière de craie, l'encrier et les crayons forcément bien taillés alignés dans le pupitre. Je vais en parler au ministre M. Blanquert qui est plutôt à l'écoute question innovations. Pour les grandes classes après le certificat d'études je ne sais pas. Encore que je verrais bien quelques castors par établissement pour faire de la dentelle avec les tablettes numériques et les portables. Il faut dès aujourd'hui lancer un groupe de réflexion pour que tout soit prêt pour la rentrée.
J
Petit exposé de la vie et des mœurs des castors présenté par Kate, une enthousiaste inconditionnelle de la vie des animaux !
Répondre