Confinement J.11

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Vendredi 27 mars. Bonne nouvelle : après la Chine et l’Italie, c’est au tour de la France de voir les retombées du confinement sur la pollution et l’environnement. En effet, le confinement mis en place à partir du mardi 17 mars à midi a déjà eu un impact significatif sur la qualité de l’air en Ile-de-France…

La Cigogne blanche est un oiseau grégaire, formant des groupes de milliers d'individus sur les chemins migratoires et dans les aires d'hivernage en Afrique… Photo : © René Michaud (Cliquez pour agrandir)

La Cigogne blanche est un oiseau grégaire, formant des groupes de milliers d'individus sur les chemins migratoires et dans les aires d'hivernage en Afrique… Photo : © René Michaud (Cliquez pour agrandir)

Juste avant que ne soit instauré le confinement de la population, notre ami René m’avait fait parvenir un mail avec les photos prises lors d’une de ses dernières sorties : nous sommes, vous l’aurez compris, en Alsace où nos chères cigognes sont de retour… Enfin : pour celles qui migrent, nombreuses sont en effet celles qui sont désormais sédentaires et passent donc l’hiver sur place…

Cette sédentarisation est due au fait que, dans les années 1970, alors que l’oiseau symbole de notre contrée ne comptait plus que 9 couples, des opérations de réintroduction ont été menées notamment par l’APRECIAL (Association pour la Protection et la Réintroduction des Cigognes en Alsace Lorraine). Des centres de réintroduction de cigognes furent établis sur plusieurs sites dans la région, autant dans le Haut-Rhin que dans le Bas-Rhin.

Après des années de déclin (1), grâce à ces réintroductions, la population de l’emblématique échassier a progressivement remonté. Ainsi, en 2017, estimait-on son nombre à 850 couples…

Désormais, l’espèce est à nouveau prospère en Alsace (en 2009 par exemple, ce sont 788 jeunes qui ont pu s'envoler dans les deux départements alsaciens). Partant de ce constat, et pour éviter que la cigogne blanche ne devienne trop dépendante de l'homme, la LPO Alsace avait pris en 2002 une résolution (2), demandant qu'une pause soit opérée dans la politique de renforcement des populations.

  1. Déclin principalement dû à l’électrocution des cigognes migrantes heurtant les lignes à haute tension, à la mortalité sur leur lieu d’hivernage (comme la sécheresse au Sahel…), à la chasse intensive au-dessus des pays traversés ainsi qu’à la disparition des zones humides en Alsace.
  2.  Texte de la résolution ICI

Variations sur une cigogne

Confinement J.11Confinement J.11
Confinement J.11Confinement J.11
On reconnait la Cigogne blanche (Ciconia ciconia), oiseau carnivore, à son plumage blanc avec du noir sur les ailes, et son bec rouge, long et étroit… .Photos : © René Michaud (Cliquez pour agrandir)On reconnait la Cigogne blanche (Ciconia ciconia), oiseau carnivore, à son plumage blanc avec du noir sur les ailes, et son bec rouge, long et étroit… .Photos : © René Michaud (Cliquez pour agrandir)
On reconnait la Cigogne blanche (Ciconia ciconia), oiseau carnivore, à son plumage blanc avec du noir sur les ailes, et son bec rouge, long et étroit… .Photos : © René Michaud (Cliquez pour agrandir)

On reconnait la Cigogne blanche (Ciconia ciconia), oiseau carnivore, à son plumage blanc avec du noir sur les ailes, et son bec rouge, long et étroit… .Photos : © René Michaud (Cliquez pour agrandir)

Toujours à propos des cigognes, vous pouvez observer en direct celles qui nichent au sommet de l’église Saint Martin de Sarralbbe (proche Moselle) en cliquant ICI !

À suivre…

 

Et vous ? Comment vivez-vous ce confinement ? Racontez-nous !

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Merci pour ces belles cigognes.
Bon début de semaine Jean-Louis
Répondre
C
Merci pour ces jolies photos et toutes ces informations sur les cigognes ! J'ai commencé ma journée avec le long article "Ecologie : il est peut-être temps de promettre du sang et des larmes" que j'ai beaucoup apprécié, je continue avec mon café et, un peu plus "léger", cet article sur les cigognes alsaciennes... Tout cela est passionnant !
C'est belle journée riche qui s'annonce malgré le confinement...
Cordialement tous !
Répondre
Z
Quelles jolies photos!
La planète à bout de souffle respire un peu mieux , qu'elle en profite car dés la fin de cette crise , les humains décideurs s'empresseront de faire comme avant ... la course au fric! J'en suis certaine!
Répondre
J
Pessimiste ou tout simplement réaliste ? Comme toi, ma chère Zoé, je pencherai pour la seconde option : l'Homme étant ce qu'il est, il est très probable, que les belles paroles d'aujourd'hui, ne soient plus demain que de "belles promesses" qui ne seront pas tenues... Les politiques ont cette faculté de dire une chose le matin et son contraire le soir : nous, si nous nous comportions ainsi, nous mourrions de honte ! Eux, pas du tout, là est toute la différence...
Pensées affectueuses et sincères car je sais que tu vis des moments très douloureux !
C
Intéressant! Merci! Bonne journée!
Répondre
S
merci
Répondre
S
En parlant de cigognes, j'en ai vu une voler cet après-midi.
Philippe travaille au jardin, c'est son passe-temps favori, pendant que moi, emmitouflée, je suis installée dans mon transat (mal de dos oblige) en train de lire " Donne-moi des ailes " de Nicolas Vanier , (je ne suis pas encore allée au cinéma voir le film).
En banlieue strasbourgeoise, on sent que l'air est meilleur à respirer.
Répondre
J
Nous avons été voir ce film malgré les griefs que je reproche à Nicolas Vanier qui est certes un excellent réalisateur et, peut-être aussi -je ne sais pas- auteur ! J'ai l'impression que l'individu est ambivalent et son "amour" pour les bêtes plus intéressé que sincère... (Voir ici : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1223866-nicolas-vanier-ferme-son-camp-de-chiens-l-envers-du-decor-est-pitoyable.html ).
Cela dit, le film était un bon moment... malgré cet impair : https://www.lemonde.fr/planete/article/2018/07/02/au-c-ur-d-une-polemique-sur-des-flamants-roses-nicolas-vanier-renonce-a-tourner-son-prochain-film-en-france_5324691_3244.html
Bon dimanche à vous Sylvie et Philippe !
J
Tu évoque l'impact significatif du confinement sur la qualité de l'air. Je consulte régulièrement la météo sur "ventusky", un site que j'apprécie. Il indique entre autre la pollution de l'air, les substances PM2,5 et PM10. Ce sont les particules fines, la poussière. A cette heure, à Dabo, 500 mètres d'altitude, le PM2,5 est de 30mg/m3. Il est défini comme modéré ( les normes UE sont de 20 et celles de l'OMS de 10). Nous avons 85mg/m3 en PM10. Il est défini comme mauvais pour groupe sensible. La valeur limite pour la santé humaine est de 50mg/m3 , à ne pas dépasser plus de 35 jours par an. De nombreuses études mettent en corrélation le virus et les particules fines.
Répondre
J
Oh là ! Je préfère encore quand tu nous parles des recettes aux orties de Michèle !
Bon dimanche à vous : vous nous manquez !!!
P
Les chinois formidables, dites-vous ? Moi, je ne vois que des barbares dégénérés d'une invraisemblable cruauté envers le vivant. Voici leur leitmotiv :"Nous, nous mangeons tout ce qui a des pattes, sauf les tables et les chaises". Sous une apparence placide, ils sont tout bonnement ignobles, ça dépasse l’entendement, on voit que vous être loin d'être informé, Monsieur le naïf !!!
Répondre
O
Désolé J. Louis, mais mes rares contributions sont toujours d'un goût exquis, elles sont d'ailleurs régulièrement validées par l'OFCBGC (office français de contrôle du bon goût des contributions). Un organisme sérieux s'il en est.
J
Chère Pascale, on voit que vous ne venez pas assez souvent sur mon blog sinon vous connaîtriez notre ami Pierre qui excelle dans l'ironie... Nous nous amusons souvent avec ses commentaires décalés qui ne sont certes pas toujours du meilleur goût mais qui ont néanmoins l'avantage de dédramatiser certaines situations et de nous faire sourire ce qui, en ces temps pour le moins moroses, est toujours bienvenu !
O
Merci pour les gracieuses cigognes. Le nombre de malades semble refluer en Chine, c'est bien, mais je fais confiance aux chinois, c'est un peuple industrieux et créatif. Après nous avoir fait cadeau du coronavirus taquin vraisemblablement hérité du pangolin, ils sauront bien encore nous étonner avec une nouvelle bactérie délétère venue tout droit du placide panda.
Répondre
D
puissent les humains mener les vrais réflexions d'après crise, mais nous n'en sommes pas là
Répondre