Mort d’Élisa Pilarski : retard dans les résultats des prélèvements

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Énième rebondissement dans l’affaire Élisa Pilarski, jeune femme de 29 ans et enceinte de 6 mois retrouvée morte, dévorée par des chiens, dans la forêt de Retz (Aisne), en novembre 2019. Depuis, le mystère reste entier autour des animaux responsables. S’agit-il de son propre chien, Curtis ? D’une meute de chiens de chasse, alors qu’une chasse à courre se tenait à proximité ?

L’enquête se poursuit concernant la mort d’Élisa Pilarski, une femme enceinte âgée de 29 ans. Photo : DR

Alors que les résultats des prélèvements ADN effectués sur 67 chiens (les 5 chiens d’Élisa et son compagnon Christophe, ainsi que 62 chiens de chasse) étaient attendus pour février, il s’avère que les analyses prendront en réalité plus de temps. Pourquoi ? Selon Matthias Tesson, reporter pour BFMTV, il reste à l’heure actuelle des doutes sur la comparaison entre les morsures et les chiens. Le journaliste évoque même la possibilité d’une impossibilité de déterminer avec exactitude les chiens responsables du décès d’Élisa Pilarski.

En parallèle à ces nouvelles révélations, la juge d’instruction s’est rendue sur les lieux du drame en compagnie de Christophe Ellul, le compagnon d’Elisa, et de Sébastien Van den Bergh, le maître d’équipage de la chasse à courre.

Sébastien Van den Bergh est par ailleurs devenu témoin assisté, à sa demande, afin de pouvoir avoir accès au dossier. Me Guillaume Demarcq, l’avocat du chasseur, a annoncé regretter que cette triste affaire serve à faire le procès de la chasse à courre. Il explique également : « [Mon client] a répondu aux questions de la juge et raconté comment la journée s’était passée. Ils ont fait la messe, pris un pot comme c’est la Saint-Hubert et après ils sont allés au rendez-vous de chasse ».

L’enquête prend quoi qu’il en soit un nouveau tournant, et devrait désormais s’étendre sur encore plusieurs mois.

 

The Holidog Times (16.02.2020)

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Publié dans Animaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean-Louis 20/02/2020 07:36

Il faut donc encore attendre... Tout cela est de plus en plus mystérieux et n'augure rien de bien avouable !

dominique 19/02/2020 12:42

Ils espèrent que nous oublierons; la famille bien sûr ne peut oublier mais nous non plus..... pour d'autres raisons, si moins douloureuses complètement éthiques !!!

Zoé 19/02/2020 12:28

Depuis le début de ce dramatique événement c'est embrouilles sur embrouilles! Et j'ai du mal à croire qu'on cherche autre chose que comment sauver la peau des chasseurs à courre! J'espère que l'avocat de la famille pourra s'opposer à toute falsification de la vérité.

jacqueline brandao 19/02/2020 19:32

"ils ont pris un pot".... hummm! disons qu'ils se sont bien épanchés et forcément, après ils n'ont plus rien vu de leur meute de chiens, qui du reste a complètement disparu . Quelqu'un a été témoin de ce drame mais a subi des pressions bien sonnantes et trébuchantes. Quand on sait que les veneurs paient entre 75 000 et 100 000 euros une partie de chasse à courre à l' Office National de la Chasse, on peut se poser la question. En tout cas ce n'est pas Curtis qui a tué sa maîtresse puisqu'il était muselé et qu'il était
fort attaché à elle, de plus il avait lui aussi des morsures sur la tête. A moins que ce ne soit Elisa qui l'ait mordu !!!!!!