Les arbres, les enfants et l’agriculture

Publié le par Jean-Louis Schmitt

On parle d’arbres, de cinéma et de collégiens aujourd’hui. Mais quel est donc le lien entre ces trois sujets ? Ou plutôt : qui fait le lien entre ces trois sujets ?

En Europe, le chêne a été très utilisé, puis cultivé, pour son bois, son liège, son écorce et ses glands (dont on faisait autrefois de la farine, mais qui ont surtout servi à alimenter des porcs). On trouve parfois des chênes têtard dans les haies bocagères ou, comme ici, des chênes isolés dans une prairie ou un champ… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

En Europe, le chêne a été très utilisé, puis cultivé, pour son bois, son liège, son écorce et ses glands (dont on faisait autrefois de la farine, mais qui ont surtout servi à alimenter des porcs). On trouve parfois des chênes têtard dans les haies bocagères ou, comme ici, des chênes isolés dans une prairie ou un champ… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

C’est bien d’une personne dont nous parlons : une personne et un projet. Il s'agit de Marie France Barrier, journaliste et réalisatrice de documentaires. Nous lui devons entre autres Le champ des possibles et Nous demain, deux documentaires sélectionnés aux "Green Awards" de Deauville.

Cette fois ci, Marie France Barrier s’est attaqué à un énorme sujet, un sujet qui nous tient vraiment à cœur dans le sens de l’humus : les arbres. Elle a donc réalisé un film qui sera diffusé le 3 mars prochain à 20h50 sur France 5, et je vous recommande bien sûr de le regarder.

Faire des films sur des sujets pareils ne laisse pas indemne. Évidemment que c’est très important de porter ces messages et cette culture, mais à quoi bon si cela ne devient pas concret, et y compris pour soi-même ?

Il semblerait que côtoyer les arbres ait eu quelques effets collatéraux éminemment positifs chez Marie France Barrier : une sorte d’agroforesterie collaborative et ça c’est une très bonne idée ! Merci donc à Marie France Barrier et à son association « Des Enfants et des Arbres ». 

J’ai ouï dire que la région Occitanie devançait l’appel avec ses lycéens dès cette année ! Si chaque gamin pendant sa scolarité plante un ou deux arbres, dans de vrais projets agroforestiers, ça risque de bien bouger dans le paysage agricole…

Gardons notre sens de l’humus, plantons des arbres !

Arnaud Daguin*

 

*Réécoutez "Le sens de l’humus" d’Arnaud Daguin (sur France Inter, le samedi à 6h38)

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Je vais l'enregistrer sur la box.
Répondre
D
excellente idée de faire planter des arbres aux enfants durant leur scolarité !
MERCI pour le film que j'ai bien noté pour le 3 mars !
lors de mes promenades en forêt je remercie toujours les arbres de m'accepter et, de me donner
leur calme, leur force et leur sérénité !
Répondre
Z
Superbe initiative ! C'est sûr qu'il faut mobiliser les jeunes.
C'est noté pour le film.
Répondre
K
J'aime tant les arbres...
Merci pour l'info. Je vais regarder ce film.
Bon dimanche après-midi
Répondre
C
Les arbres... que ferions-nous sans eux? C'est superbe qu'il existe des personnes comme elle! Bon dimanche !
Répondre
A
Plantons des arbres, plantons des haies... les quelques semaines à venir s’y prêtent encore bien, les oiseaux des années 2020 et les enfants des années 2040 et plus nous remercieront...
Bises au nid !
Répondre