Géolocaliser son vélo en cas de vol

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Retrouver son vélo volé va devenir plus facile grâce à deux jeunes diplômés. Ils lancent un système de repérage longue distance et longue durée.

Retrouver son vélo volé va devenir plus facile. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Retrouver son vélo volé va devenir plus facile. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

400 000 vélos sont volés chaque année en France. Seulement 3% sont restitués à leurs propriétaires. Beaucoup de cyclistes renoncent, du coup, à en acheter un neuf, de qualité, de peur qu'il disparaisse. Deux jeunes informaticiens développent un système de repérage mondial de vélo volé.

Géolocalisation

Lors du salon Autonomy qui s'est tenu à Paris mi-octobre, des constructeurs sont venus sur le stand d’Alexandre Luternauer et Gabriel Marsili, deux jeunes diplômés de l’école d’informatique Epitech. Ils voulaient voir les premiers prototypes de leur tracker de 60 grammes qui permet de géolocaliser en toute discrétion un vélo volé et de rassurer les futurs acheteurs de deux roues.

Installé sur n'importe quel vélo

Compte tenu de son poids et de sa taille qui n'est pas plus grande qu'un doigt, Track ap pourra être dissimulé sur toute sorte de vélo. Il peut être caché dans le guidon d'un vélo d'enfant comme dans celui d'un vélo d'adulte de ville, de route, VTT ou VTC.

Une précision de 2 mètres

En cas de disparition du vélo, il suffit de se rendre sur l'application de Trak ap et celui-ci sera géo localisé avec une précision, selon les informaticiens, de 2 mètres. Sur l'écran apparaîtra le trajet effectué par le vélo, avec tous les bornages. À la différence d'autres systèmes, celui-ci croise les données de plusieurs satellites ce qui lui permet une couverture mondiale avec une autonomie d'un an.

Des entreprises pour le tester

Les 500 premiers trackers iront dans les entreprises qui ont accepté de tester le système en mars. La vente sera ouverte au public dans le courant de l'année.

Emmanuel Moreau*

 

Ecoutez Alexandre Luternauer, co-fondateur de Track ap, au micro d'Emmanuel Moreau

 

*Esprit d’Initiative, du lundi au vendredi à 6h18 sur France Inter

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Publié dans Coup de coeur, Initiative

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Eh bien c'est super !
Répondre
Z
Une belle invention certes , mais après que se passe-t-il pour récupérer le vélo, est-ce qu'être repéré incitera le voleur à le rendre? Je me vois mal aller seule exiger qu'on me le rende et je doute que notre maréchaussée vienne me prêter main forte.
Répondre
Z
Ah ah je n'avais pas fait attention, notre Place du Ralliement à Angers!!!
J
Question tout à fait pertinente !
Cela dit : as-tu reconnu la place de la photo d'illustration ?
O
Les temps sont durs. les petits métiers ont tendance à se perdre. Voleur de bicyclettes c'est foutu. Les ogres et les sorcières ont du souci à se faire. Avec ces nouvelles technologies comme le raconte Anne il va être de plus en plus difficile d'abandonner les petits enfants dans les forêts sombres. Avant c'était mal vu, maintenant cela va devenir quasiment impossible pour les parents un peu distraits ayant trop de bouches à nourrir. L'époque manque singulièrement de poésie.
Répondre
J
Mes enfants se sont fait dérober plusieurs vélos à Strasbourg. Ok pour ce tracker, mais que faire si l'on retrouve l'engin? Le récupèrer n'est pas sans risque.Les plaintes en justice sont longues et fastidieuses. Mon fils s'est fait accuser de vol en voulant reprendre sa première bicyclette. Nous avons opté ensuite pour les vélos pris en déchetterie.
Répondre
D
très intéressant mais peut être utiliser pour retrouver bien d'autres choses, zut où ai-je posé mes lunettes ?
Répondre
A
Bonjour à tous Oui très utile et aussi utile pour plein d’autres propos : j’ai un tracker sur le collier de mon chien et croyez moi: en campagne ça nous change la vie!
Il me semble que c’est aussi utilisé pour ne pas perdre les petits enfants (placés dans une broche ou même dans le talon des baskets pour prévenir d’un enlèvement)
Espérons que les petits malins qui volent ne trouvent pas un moyen de le repérer ou de hacker l’appli....
Bonne journée à tous
S
Super bonne idée !
Répondre
J
Voilà une innovation fort utile : 400 000 vélos volés -et probablement beaucoup plus car nombreux sont ceux qui ne déclarent pas le vol de leur petite reine- il y a donc un véritable marché à exploiter...
Répondre