La ritournelle du Pinson

Publié le par Jean-Louis Schmitt

En attendant le retour des oiseaux migrateurs, observons ceux qui restent chez nous durant la mauvaise saison et qui, tiraillés par la faim, s’approchent davantage des habitations… Aujourd’hui, observons et écoutons le Pinson des arbres !

L’expression “être gai comme in pinson” provient du chant mélodieux et joyeux de cet oiseau qui fait penser à ses admirateurs que l’animal est toujours de bonne humeur. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

L’expression “être gai comme in pinson” provient du chant mélodieux et joyeux de cet oiseau qui fait penser à ses admirateurs que l’animal est toujours de bonne humeur. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Volontiers grégaire, le Pinson des arbres devient territorial pendant la période de reproduction : les mâles défendent alors âprement leur territoire par leurs chants qu’ils émettent le plus souvent bien en évidence au sommet d’un perchoir.

Le pinson des arbres possède un cri typique que l’on décrit par un « pink-pink ». On peut l’entendre chanter très tôt le matin. Le pinson produit des notes très variées qui donne à son chant gaieté et dynamisme. En période de reproduction, le pinson se sert de son cri pour défendre son nid et son territoire. En France où l’espèce est sédentaire et très attachée à son territoire, les jeunes de l’année restent majoritairement à quelques kilomètres de l’endroit où ils sont nés. Incrustée dans le temps, cette dynamique fait que les chants des pinsons bretons diffèrent légèrement de deux présents dans les Landes. On parle de dialectes. Ces derniers ont permis à des équipes de recherche de mieux comprendre les mécaniques d’émigration à l’œuvre chez l’espèce. (Source : Quel est cet animal.com)

Le pinson des arbres est à la fois insectivore, granivore et frugivore. Pendant le printemps et l’été, il mange principalement des insectes (invertébrés, larves). Durant la saison froide, il se nourrit de graines (hêtre, érable, résineux), de baies, de fruits, de fleurs ou de bourgeons.

Au jardin, s’il n’est pas vraiment d’une grande aide pour le contrôle des ravageurs, il ne cause pas non plus de dégâts. De la fin de l’hiver au début de l’été, le mâle sautille dans le jardin en l’animant de son joli chant…

Video: Common chaffinch. Bird song. (1:37)

Le Pinson des arbres (Fringilla coelebs) –ici une femelle- est un oiseau typiquement forestier à l'origine, mais il est capable de s'adapter à de très nombreux habitats... Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Le Pinson des arbres (Fringilla coelebs) –ici une femelle- est un oiseau typiquement forestier à l'origine, mais il est capable de s'adapter à de très nombreux habitats... Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Le Pinson des arbres (Fringilla coelebs) –ici une femelle- est un oiseau typiquement forestier à l'origine, mais il est capable de s'adapter à de très nombreux habitats... Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Le Pinson des arbres (Fringilla coelebs) –ici une femelle- est un oiseau typiquement forestier à l'origine, mais il est capable de s'adapter à de très nombreux habitats... Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le Pinson des arbres (Fringilla coelebs) –ici une femelle- est un oiseau typiquement forestier à l'origine, mais il est capable de s'adapter à de très nombreux habitats... Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Zoé 18/02/2020 16:25

Chez nous aussi , autour des mangeoires au milieu des piafs agités , il y a des oiseaux plus contemplatifs comme ce pinson dont j'aime aussi beaucoup le chant surtout le matin très tôt.

dominique 17/02/2020 15:46

Ah je l'attendais ..... et encore plus maintenant pour constater Jacky s'il a l'accent picard; son chant: un des très rares que je reconnaisse, c'est dire s'il est exceptionnel ! apparemment pas en voie d'extinction, on e n rencontre encore beaucoup même dans les parcs urbains.

kimcat 17/02/2020 14:34

J'aime son chant !
Je partage pour ce beau petit oiseau

Jpl 17/02/2020 12:31

Oui, il est plus présent qu’avant et la description de JL correspond très bien. J’ai pu constater au moins une nidification dans mon secteur très proche.
En plus il chante bien !

Sylvie 17/02/2020 10:12

Alors que les autres oiseaux ne tiennent pas en place, on a remarqué que les pinsons restent pendant de longues minutes voire plus, immobiles sur leur branche à se reposer et à regarder les alentours.

Jacky 17/02/2020 08:11

Oui, c'est un de ces petits bonheur que d'observer ces oiseaux autour d'une mangeoire. Je ne savais pas que mes pinsons avaient l'accent alsacien. Pin dit donc.....

Stéphane 17/02/2020 07:41

De bon matin quoi de plus agréable de manger son pain au chant du pinson !

Claire 17/02/2020 07:34

Peu douée pour l'ornithologie, j'avoue toujours avoir du mal à distinguer un pinson d'un moineau ! Mais, je m'applique et, grâce à ces portraits toujours très pédagogiques, je finirai peut-être par y arriver !
Tout cela ne m'empêche pas d'admirer les oiseaux et, quel qu'ils soient, de les aimer !

Jean-Louis 17/02/2020 06:43

Un de ces "petits bonheurs" que j'affectionne tout particulièrement : les déplacements incessants en tous sens des oiseaux autour des mangeoires ! Au milieu de la bande d'une quarantaine de moineaux domestiques, il y a régulièrement un pinson des arbres ! Il est discret. Se déplace au sol en grappillant ce que les autres visiteurs gaspillent inconsidérément... Il semble affectionner la présence de cette nombreuse et bruyante volée de piafs tout en restant solitaire ! Un peu comme le rouge gorge qui, lui aussi, est rarement en compagnie de congénères...