Dormir dans la neige

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Bivouaquer en pleine montagne en hiver est une expérience d'immersion en pleine nature exceptionnelle. Malheureusement chaque année le froid se fait de moins en moins présent. Récit d'une ascension en montagne et d'une nuit sous la neige…

Images extraites de la Minute Nature n°177 « Dormir dans la neige ». (Cliquez pour agrandir)
Images extraites de la Minute Nature n°177 « Dormir dans la neige ». (Cliquez pour agrandir)Images extraites de la Minute Nature n°177 « Dormir dans la neige ». (Cliquez pour agrandir)Images extraites de la Minute Nature n°177 « Dormir dans la neige ». (Cliquez pour agrandir)

Images extraites de la Minute Nature n°177 « Dormir dans la neige ». (Cliquez pour agrandir)

« Cela fait une heure que je marche en forêt, en Valais près de Martigny. La mésange huppée chante dans les épicéas et je piste un groupe de chamois que j'espère voir bientôt. Petit à petit, les bruits de la civilisation s'estompent et je me retrouve de plus en plus seul au milieu de la montagne. J'aperçois enfin dans les jumelles un groupe de six chamois, je savais bien qu'ils n'étaient pas loin.

Je suis en montagne en plein hiver et il a neigé il y a deux jours. Mais le soleil est déjà de retour et fait fondre la neige. Avec elle, le royaume de froid s'évapore... et disparait doucement.

Je suis là pour atteindre un plateau en altitude et y passer la nuit dans la neige. A mes yeux, cela n'a rien d'héroïque, je suis bien équipé pour passer une nuit en n'ayant pas froid. D'ailleurs je n'ai jamais aimé le chaud, j'aime le froid. Ma préférence est peut-être à contre-courant, mais pour moi le froid est pur, sauvage et mystérieux. J'aime la neige et les ciels d'hivers cristallins avec la pleine lune ou les étoiles.

Mais j'ai du souci à me faire. Le royaume du froid est en déclin. C'est particulièrement vrai en montagne. Dans les Alpes suisses, 500 glaciers ont disparu depuis 1900. Le froid monte toujours plus haut et la neige arrive toujours plus tard. Cela va poser des problèmes aux hommes mais aussi aux animaux qui dépendent de la neige comme le lagopède ou le lièvre variable…

Ce sujet du froid, espèce en voie de disparition sera celui du prochain numéro de la Revue Salamandre. Vous pourrez notamment y retrouver le récit complet de ce bivouac sous la neige. » Julien Perrot

Vidéo : Dormir dans la neige (n°177) (5 :33)

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Et oui encore des aveugles et sourds à l'évolution du climat qui continuent comme si de rien n'était...
Répondre
J
Voilà qui en lien direct avec une conversation que j'ai eu tout récemment avec Jacky qui anime aujourd'hui une sortie "raquettes" dans les Vosges pour le compte du Club Vosgien de Dabo ! Randonnée "raquettes" qui se fera donc sans puisque la neige est absente... <br /> Peut-être que cela fera réfléchir aussi les "aménageurs" qui n'hésitent pas sacrifier l'environnement pour l'installation de remontes-pentes alors que "l'or blanc" risque de sérieusement faire défaut à l'avenir !
Répondre
J
Comme l'ami Julien, j'aime le froid. Nous avons eu hier une randonnée magnifique au Hohneck (1363m) sous le soleil, avec une température de 4-5 degrés. Nous avons eu 2 centimètres de neige, insuffisant pour des raquettes, mais plaisant pour la marche. Ce manque de neige et de froid est effectivement inquiétant.
P
Sans moi !
Répondre
D
Toujours enthousiaste Julien Perrot tout en étant conscient et vigilant . En effet inquiétant ce déclin du froid mais pour sourire un peu: bivouaquer dans la neige moi je veux bien si c'est en sa compagnie, enfin si j'étais plus jeune; et comme lui j'aime le froid et les ciels d'hiver...
Répondre
Z
Très intéressant comme toujours! Jolie vidéo. <br /> Bon je ne suis pas prête à bivouaquer dans la neige , je suis plutôt du genre petit oiseau des îles! Mais je comprends qu'on aime cette aventure-là! Et c'est vrai que les paysages du froid sont magnifiques. Quelle tristesse de savoir que tout cela finira par disparaître.
Répondre
C
Dormir dans la neige : une expérience que je n'ai jamais tenté et, si je peux comprendre qu'on puisse avoir du plaisir à bivouaquer ainsi, cela ne me tente pas pour autant ! Un bon lit, une douce couette... et je rêve de montagne ! Cela dit : Julien et La Salamandre font bien de nous sensibiliser à cette "espèce en voie de disparition" qu'est le froid... J'avoue n'avoir jamais pensé aux animaux particulièrement adapté à ces milieux extrêmes et au rudesse de l'hiver ! <br /> Merci également à ce blog qui nous informe sur quantité de sujets !
Répondre