Des cadavres de dauphins à Paris, au Trocadéro

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Pour alerter l'opinion publique sur les captures accidentelles de cétacés, Sea Shepherd a exposé hier deux cadavres de dauphins sur la place du Trocadéro.

L'association de défense des animaux Sea Shepherd, a exposé deux dépouilles de dauphins à Paris, devant la Tour Eiffel, afin de dénoncer les échouages de cétacés. Sea Shepherd poursuit sa campagne choc. L’association de protection des écosystèmes marins et de la biodiversité a exposé ces dauphins morts, pour éveiller les consciences.

"Paris ! Ici aussi on tue les dauphins. Du coup nous les avons amenés devant la Tour Eiffel. Nous avons trouvé ces deux-là hier sur une plage de Vendée. Tués pour pêcher du poisson vendu, entre autre à Paris. 11 300 dauphins ont été capturés "accidentellement" l'hiver dernier dans le seul Golfe de Gascogne. (Chiffres Observatoire Pélagis). La population de dauphins ne survivra pas longtemps à ça…" écrit le collectif, sur Facebook

Vidéo : Des cadavres de dauphins au Trocadéro (1 :23)

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Publié dans Animaux, Biodiversité, Pêche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Il est effectivement malheureux de devoir montrer ces dauphins morts pour ne serait-ce qu’espérer une prise de conscience mais tout le reste ne semble pas aboutir et je suis prêt à parier que sans action forte, sans revendication « musclée « , les dirigeants de tous bords ne feront rien. Ils passent leur temps à éteindre les feux, sauf en Australie où il aura fallu la pluie, à nier les évidences, à créer des cellules anti écologie … seule la peur inversera la tendance, peur de ne pas être élu ou réélu, peur d’être ringardisé, peur d’être déchu si la « rue » se met à trop bouger. Nous sommes tout de même dans une phase où l’accusation monte, l’année 2020, est cruciale pour l’environnement.
Répondre
D
Non à Sea Shepherd qui a exposé hier deux cadavres de dauphins. Ce n' est pas nécessaire . On comprend sans cela ! Je n' appelle pas cela du bon boulot! Trop fort pour mon âme sensible!
Répondre
Z
La volonté politique d'arrêter ce cycle mortifère n'est pas là et dans ce domaine comme dans tant d'autres c'est la loi du profit qui prime . On a en face de nous des caisses enregistreuses qui se fichent pas mal de nos indignations.
Sea Shepherd fait du bon boulot en allant au charbon contre les massacreurs des mers.
Répondre
D
TRISTESSE
Merci à tous ceux qui oeuvrent pour ouvrir les consciences de tous les humains !
COLERE contre les lobying, les responsables qui savent et ne font rien !
On le sait depuis longtemps que les dauphins sont victimes des filets de pêche .....Où sont les
répulsifs sonores qui permettent de les éloigner ??? Pourquoi ne sont-ils pas utilisés ???
Les pêcheurs devraient se révoltés et faire grève ; nous n'avons pas besoin de manger du poisson !
D'autres solutions existent comme les fermes d'élevage en mer, encore faudrait que les poissons soient respecter dans leur bien être (espace, nourriture et plus...)
Répondre