Les vaches russes écoutent Radio Classique

Publié le par Jean-Louis Schmitt

On aura tout vu ! En Russie, les autorités dévoilent une expérimentation menée sur des vaches portant des lunettes de réalité virtuelle. Le but ? Rendre les vaches plus heureuses afin de stimuler leur production laitière !

 

Le bonheur est dans le pré, qu'il soit réel ou pas. De nombreux médias ont communiqué sur cette innovation. Mais, l'information impose une certaine prudence. Elle permet aussi de communiquer sur un salon russe : le VIe Forum international agro-industriel laitier…

But de l'expérience, booster la production de lait des vaches, certainement plus habituées à l'hiver rigoureux slave qu'aux prairies verdoyantes baignées de lumière. Si on savait déjà que la musique classique n'était pas pour déplaire aux ruminants, réduisant stress et anxiété, les Russes montent la barre plus haut avec des casques de réalité virtuelle diffusant un programme de simulation spécialement conçu pour la production laitière.

L'information est tout ce qu'il y a de plus sérieux, émanant directement du Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation russe, qui explique que les chercheurs ont trouvé un lien entre émotion des vaches et production laitière et que l'expérience doit être poursuivie sur le long terme pour en tirer des conclusions définitives.

Une demi‑surprise quand on sait que les vaches salers dans le Cantal, très maternelles, coupent leur lait si leur veau ne les tètent pas avant la traite. Et sans doute une raison de plus pour ne pas enfermer des centaines de vaches dans des stabulations privées d'herbe et de soleil, casque ou pas casques…

 

Evelle Oudard

 

Vidéo : Les vaches russes écoutent Radio Classique - Tanguy Pastureau maltraite l'info (4 :49)

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Encore une de ces dérives du génie créateur de l'humain : si seulement toute ces énergies pouvaient être mises à profit de bonnes et nobles causes et non pas servir à exploiter toujours davantage les animaux...
Répondre
M
Tout à fait d'accord! J'espère que ce mauvais projet ne passera pas les frontières !
D
Dans Marianne cette semaine de nombreux exemples d'incongruités poussées à l'extrême, autant de symboles d'une société décadente; celle- ci en est une autre mais je pense d'abord aux vaches et je rejoins Michèle: qu'on leur foute la paix !!!
Répondre
Z
Ah l'appât du profit est imaginatif!!! La chronique de Pastoureau derrière son humour dit bien l'essentiel : on n'est pas des veaux , passons nous de lait! L'industrie laitière pour vache et veaux est d'une grande cruauté et la brique de lait est un concentré de souffrance!
Répondre
O
Elles écoutent Radio Classique, mais elles lisent aussi le Monde Diplomatique et Valeurs Actuelles, ce qui dénotent je crois curiosité et ouverture d'esprit. Personnellement j'écoute plutôt radio Classique.
Répondre
D
une réalité virtuelle chez Poutine n'étonne pas vraiment
Répondre
M
On aura tout vu...<br /> Et si on leur foutait juste la paix à ces pauvres vaches ?
Répondre
J
Cette information impose effectivement une certaine prudence. C'est juste pour attirer l'attention le temps d'un événement.
Répondre
J
L’analyse de Pastureau est tout à fait pertinente : avec humour, il résume bien la situation et dénonce l’essentiel du pourquoi de ces casques virtuels pour ruminants : il ne s’agit pas de leur faire oublier leur condition peu enviable de vaches ne sortant jamais de leur stabulation mais, bien évidemment, de les inciter à produire, produire, produire toujours plus… pour, au final, peut-être jeter une partie de la production dans le caniveau ! On vit une époque vraiment formidable !
Répondre