L'homme qui maîtrisait le temps

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Aventurier, philosophe, artisan, musicien, horloger… Paul Du Marchie n’a pas vécu une seule vie mais plusieurs. Grand voyageur, il découvre dans les années 40 le désert et les nomades dont il partagera le quotidien de nombreuses années.

Paul Du Marchie, le mystère d’un lieu hors du temps, le Liboson. La rencontre d’un personnage hors du commun. Image extraite de la vidéo « L’homme qui maîtrisait le temps ». (Cliquez pour agrandir)

Paul Du Marchie, le mystère d’un lieu hors du temps, le Liboson. La rencontre d’un personnage hors du commun. Image extraite de la vidéo « L’homme qui maîtrisait le temps ». (Cliquez pour agrandir)

Aujourd'hui à 95 ans, il continue de transmettre avec fougue une vision de la vie basée sur l’émerveillement. Dans sa maison retirée du Liboson sur les hauteurs de Montreux, le visiteur pénètre un lieu magique où la beauté et le mystère invitent à une véritable introspection.

Le vieil homme déborde de vigueur. Il évoque la philosophie qu'au fil des années il s'est constituée. Il évoque sa vie, l'enfance sévère que son père lui imposa (de là son goût de l'ordre et de la discipline), une jeunesse dans les palaces internationaux où il rencontrait grâce à sa mère, très lancée, les plus grands esprits, qu'il écoutait sans mot dire, il égrène les cours qu'il donna à Berkeley, ses séjours dans un monastère bouddhiste, les méharées qu'il accomplit dans les déserts…

Vidéo : "L'homme qui maîtrisait le temps" ou les multiples vies d'un homme hors du commun (25 :59)

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
J'ai eu la chance de rencontrer ce couple à Merzouga. Déjà à Erfoud, au marché, il ne pouvait pas passé inaperçu, quand dans l'après-midi, ils se sont présentés à notre auberge. C'était dans les années 1996 ou 97. Nous avons acheté son livre "le philosophe" . Puis ils sont revenus quelques années après, là Paul nous a offert son livre pensant que le premier était un peu fatigué.
Dès le premier séjour, il nous a expliqué sa vie. Il était déjà venu à Merzouga dans les années 1970, où il avait construit une tour en pierres en vue d'héberger des amis qui ne sont jamais venus. La tour est toujours là, à l'entrée du village de Ramlia. Mais il y avait une grande légende sur cet homme que les locaux nous racontaient. Nous avons eu la chance d'avoir sa version et savoir ce qu'il faisait chaque soir autour de son camion posé près des dunes.
Très belle histoire !
Répondre
L
Merveilleux témoignage de vie. Je n ai pas résisté à partager cette vidéo avec mes meilleurs amis.
Quel homme foncièrement Libre !
Il fait partie de ceux qui ne se laissent pas emprisonner par le conditionnement.
Aucune barrière ne l’empêchent de faire...
Sa compagne semble aussi merveilleuse.
Cet homme a-t-il fait le récit de sa vie?
Peut être un livre en cours?
Un grand Merci pour ce magnifique reportage.
Répondre
D
https://www.liboson.ch/livre1
J
A ma connaissance, il n'y a pas de livre de ou sur Paul Du Marchie mais, je vous avoue que, tombés sous le charme de ces "belles personnes", nous aimerions également en savoir davantage et, pourquoi pas, lire leur belle histoire !
P
Bonjour,
J'aimerais acheter un de ces tableaux mais je ne trouve rien sur le net.
Help me
Répondre
D
Voir peut-être sur leur site https://www.liboson.ch ?
J
Il faudrait voir avec certains galeristes suisses !
D
Je n'avais jamais entendu parler de ce personnage hors du commun; un de ceux qui pourraient nous réconcilier avec l'espèce humaine; j'espère qu'il y en a beaucoup d'autres....Comme Samuel Monachon que tu évoques à nouveau ici Jean-Louis, mais de manière si différente, il brûle la vie par les deux bouts et sans le vouloir nous donnerait presque honte de ne pas penser à chaque  minute qu'elle est un cadeau et qu'il faut la savourer et non la consumer dans des soucis et considérations secondaires. On le présente comme philosophe, je ne sais s'il a écrit  mais il a une saine philosophie de la vie c'est sûr; j'ai spontanément souri en l'écoutant parler de la mort qui ne le concerne pas et pourtant c'est si évident. La Beauté sauvera-t-elle le monde comme le lui disait son père, je ne crois pas: la Bêtise a bouffé la Beauté mais au moins à lui elle a donné un souffle de vie puissant. Il y aurait tant à dire, il est tellement différent de nous, enfin de moi tout au moins, que je me contente de relever ce qui me parle le plus: la transmission.
Répondre
J
Je savais que ce personnage hors du commun ne te laisserait pas indifférente ! J'espère que, comme nous, tu as passé un délicieux moment en sa compagnie...
M
Encore un beau portrait : vous avez le chic pour nous faire connaître de merveilleux personnages ! Grand merci pour cette belle découverte avec cet homme fabuleux !
Répondre
Z
Quel personnage! Et une philosophie qu'il faudrait pouvoir avoir en mémoire à chaque instant! Les photos du désert sont magnifiques et bien sûr on pense à Théodore Monod , son amour du désert et sa religion de la beauté contre celle du profit. J'aime beaucoup la crypte creusée pour donner à la petite statuette un endroit digne de sa beauté! merci Jean-Louis et Michèle pour ce partage .
Répondre
D
Je ne le soupçonnais pas , mea culpa! Evidemment!
Répondre
D
Un tel personnage toujours rêvé existe donc ! Fascinant, il m' apporte une grande plénitude . Comme j' aimerai mériter le côtoyer! Et le bien être de cette nature qui l' entoure. Cela me rappelle la Savoie, le Mt Blanc que j' ai pu une fois admirer et que je n' oublierai jamais. Mais , le personnage est beaucoup plus important et sa philosophie sur sa mort, m'avait approché! Bizarre! Etonnant que j' ai pu approcher sa pensée. C 'est d'une grande profondeur d' esprit! Je ne le soupçonnait pas! Comment Jean Louis as tu fait connaissance de ce Monsieur?Merci!
Répondre
J
Chère Danielle, je n'ai malheureusement pas rencontré "pour de vrai" ce personnage véritablement hors du commun mais, comme, tu peux t'en douter : j'aimerai beaucoup ! Mais, les différentes vidéo et reportages que j'ai pu voir sur Paul Du Marchie m'ont littéralement envoûté : à travers lui, j'ai beaucoup pensé à d'autres hommes illustres tel l’Abbé Pierre, l’humaniste et regretté Théodore Monod bien sûr que j’ai eu l’honneur de connaître, le sémillant Samuel Monachon que je vous ai présenté en novembre dernier, et d’autres encore comme Robert Hainard… Paul Du Marchie me semble être un formidable condensé de tous ces êtres aimés ! L’occasion était trop belle pour leur rendre hommage à tous…
A
Merci Jean-Louis pour ce merveilleux partage :-) j'en profite pour vous souhaiter une merveilleuse année 2020 tous les deux :-)
Répondre
J
Grand merci à toi Anja : je serais ravi d'avoir de plus amples détails sur votre nouvelle vie depuis que, tous les deux, vous avez quitté l'Est !
Au plaisir et merci pour ta fidélité...
M
Je ne me lasse pas de voir, revoir, d’écouter cette belle personne nous livrer si simplement sa merveilleuse philosophie. Je retiens particulièrement :
« L’infinie gratitude chaque jour renouvelée de vivre ensemble » « Quand je me lève, je me dis que j’existe, que je suis conscient de regarder par la fenêtre et c’est incroyable pour moi »…
Sa réflexion sur la mort m’interpelle également profondément.
Mais comment se départir de ce trio infernal qui pourrit l’existence : la peur, la colère, l’égo ?
CARPE DIEM !
Intensément…
Répondre
C
Que dire ? Je suis encore sous le coup de l'émotion : c'est en effet un personnage singulier et vraiment extraordinaire ! Sa créativité, ses ressources, sa philosophie de l'existence... tout, en ce bel homme me charme ! Grand merci à vous de me l'avoir révélé !
Répondre
B
Magnifique personnage ! Et tellement attachant... Son côté "humaniste" et même son physique me font penser à l'inoubliable Théodore Monod !
Merci pour ce beau portrait : un vrai cadeau que j'ai savouré !
Répondre
J
Merci à vous... J'ai, moi aussi, été attiré d'emblée par ce bel homme dont le physique et, bien sûr, les méharées, m'ont également rappelé le regretté Théodore Monod dont l'humilité était impressionnante...
J
Quelle vigueur, quelle belle philosophie ! Nous passons des icônes aux bas-reliefs égyptiens en passant par l'écran plasma. C'est enchanteur et si positif.
Répondre
J
Un personnage terriblement attachant à découvrir… Son étonnante créativité est une leçon pour nous autres et puis, j’adore sa réflexion sur sa mort : à méditer assurément !
Répondre