Vincent Munier, éternel émerveillé

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Pape de la photographie animalière, Vincent Munier en est convaincu : montrer la beauté ne suffit plus. Nous avons besoin d’un choc pour sauver le monde que nous laisserons à nos enfants.

La danse des grues. Image extraite du documentaire « Vincent Munier, éternel émerveillé ». (Cliquez pour agrandir)

La danse des grues. Image extraite du documentaire « Vincent Munier, éternel émerveillé ». (Cliquez pour agrandir)

Capable de tisser un lien entre l’homme et le vivant, Vincent nous transmet avec une subtilité toute particulière ses émotions les plus intimes. Mais le pape de la photographie animalière en est convaincu : montrer la beauté ne suffit plus. C’est un choc, une sorte de révolution culturelle que nous devons désormais opérer si nous voulons préserver – pour ne pas dire sauver – le monde que nous laisserons à nos enfants. Avec Pierre-Antoine Hiroz, son compagnon de toujours, Benoît Aymon signe ici son dernier grand reportage pour le compte de l’émission «Passe-Moi les Jumelles» de la Radio Télévision Suisse.

Vidéo : L'extraordinaire photographe animalier Vincent Munier (52:04)

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Rêver
S'évader...
On a du mal à s'arracher de cette heure forte en émotion !
Dans la foulée, nous avons visionné "Au retour des loups" de Marie Amiguet (on reste "en famille") et dernier-né des publications de La Salamandre !
Là encore, émotion garantie...
Répondre
F
« L'art est partout dans la nature », dit Vincent Munier. Et c'est tellement vrai. Magnifiques images ! Magnifique personnage qui contemple la vie sous toutes ses formes dans la nature. Heureux les êtres humains qui ont encore une telle capacité d'émerveillement ! Puissent-ils être de plus en plus nombreux. Mais dans cette belle leçon de vie il était impossible que ne surgissent pas la haine et la bêtise humaine car l'homme prédateur est partout. Un lynx criblé de 120 balles. Quelle tristesse ! Heureusement on garde aussi en mémoire des images magiques comme celle des loups qui sont finalement très joueurs. Ce qui permet de faire un peu mieux la part des choses par rapport à toutes les critiques qu'on entend.
Répondre
M
Belle émotion, merci pour ce merveilleux cadeau; simplement extraordinaire!
Répondre
Z
Merci Jean-Louis pour ce partage . Quel reportage ! Même le mot fabuleux semble réducteur! En fait c'est surtout l'émotion qu'il transmet qui est importante. Les regards des animaux sont sublimes . Les séquences avec les lynx , les ours , les loups blancs sont magnifiques. Inoubliables !
Et quel message !
Mais les grands destructeurs et ceux qui les soutiennent s'en fichent bien!
Répondre
D
Merci Jean-Louis pour ce nouveau magnifique cadeau; il y aurait tant à dire.....simplement: j'ai voulu ouvrir tout de suite juste pour voir le début  me disant je regarderai le tout un peu plus tard et puis je n'ai pas pu décrocher; s'il est un homme émerveillé nous sommes émerveillés par ce qu'il est; je retiens pour le moment "c'est une récompense pas une victoire", "nous sommes chez eux........ pas chez nous", à propos du loup qui pourrait très éventuellement faire d'un humain blessé son repas "faire son métier de loup" ; et son parti pris de renoncer à  une photo plutôt que déranger l' animal !! Si chaque humain possédait cette notion de respect  le monde ne serait pas devenu ce qu'il est..."L'Homme de grand prédateur est devenu destructeur"; et ce message: "montrer la beauté ne suffit plus", sera-t-il entendu ??? Cependant si tout le monde pouvait voir ce reportage une prise de conscience s'éveillerait et lui-même semble avoir espoir......d'une autre voie !
Répondre
V
Quel plaisir de découvrir ces merveilleuses images!
Juste regarder autour de nous et laisser sa place à chacun!
Répondre
M
Portrait d'un vrai naturaliste , il y en a très peu dignes de ce nom.
Chapeau l'artiste !
Répondre
J
Vincent Munier n’est pas seulement un remarquable photographe mais le vosgien d’origine est également d’une grande humilité face à cette nature qu’il vénère et sublime par son travail… Il devient littéralement partie intégrante du milieu dans lequel il évolue et ce quel qu’il soit et quelles que soient les conditions souvent extrêmes qu’il affronte !
"En dessous de -40° ça devient compliqué…" dit-il ! Pardi, à le voir on imagine et, pourtant, on doit être très loin de la réalité ! Il est heureux comme ça Vincent, avec son gros sac sur le dos ou à construire un affût et puis, à attendre… Tout est spectacle. Tout est merveille ! Et puis, il y a la bêtise humaine, celle qui, par exemple, fait qu’on retrouve un lynx mort avec 120 plombs dans le corps : difficile de s’y faire lorsqu’on aime si intensément la Nature ! En fait, on ne s’y fait jamais… L’éternel émerveillé est aussi un très grand humaniste !
Répondre
J
Je vais regarder ce reportage ce soir. Il semble super. Merci JL. Bonne journée à tous.
Répondre
C
Magnifique portrait d’un authentique et talentueux naturaliste, au sens noble du terme ! Il est respectueux : "On n’est pas chez nous…" dit-il et cela prouve qu’il a compris l’essentiel ! Quelle leçon… Incroyable Vincent Munier ! Comme le dit son père : "Ses images donnent un peu d’espoir…". Que faisons-nous de cette Nature ?
Merci pour ce beau partage !
Répondre
J
"Le monde ne mourra pas par manque de merveilles mais, uniquement, par manque d’émerveillement !" Quel magnifique et bouleversant résumé…