Le Dik-Dik, petite Gazelle au nez de lapin

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Connaissez-vous le Dik-Dik, cette minuscule gazelle, dont le nez ressemble à celui des lapins ? Très farouche, elle n'est pas facile à approcher, mais avec beaucoup de patience, l’auteur de cette vidéo nous ramène de belles images et quelques scènes cocasses, notamment avec un énorme hippopotame…

On trouve le Dik-Dik surtout en Afrique de l'Est. Photos : Kate Amiguet/Vie Sauvage TV (Cliquez pour agrandir)
On trouve le Dik-Dik surtout en Afrique de l'Est. Photos : Kate Amiguet/Vie Sauvage TV (Cliquez pour agrandir)On trouve le Dik-Dik surtout en Afrique de l'Est. Photos : Kate Amiguet/Vie Sauvage TV (Cliquez pour agrandir)

On trouve le Dik-Dik surtout en Afrique de l'Est. Photos : Kate Amiguet/Vie Sauvage TV (Cliquez pour agrandir)

Les Dik-Diks sont des antilopes de petite taille, et comprend 4 espèces : le Dik-Dik argenté, de Günther, de Kirk et de Salt. Leur nom vient du bruit qu'ils font lorsqu'ils sont menacés. Ils sont généralement gris brun sur le dos, brun clair à blanc sur le ventre. Leurs yeux sont souvent entourés d'un anneau de couleur claire. Les mâles possèdent de courtes cornes.

 

Ils habitent les grande plaines herbeuses et arbustives, ou parfois dans des forêts. Leur habitat est en régression mais ils ne sont pas vraiment en danger excepté le Dik-Dik argenté qui est classé espèce vulnérable par l'IUCN.

Les dik-diks peuvent courir jusqu'à 50 km/h. Petits, vifs, ils disparaissent et se cachent facilement dans un milieu boisé, ce qui rend la chasse difficile aux différents prédateurs. Photos : Kate Amiguet/Vie Sauvage TV (Cliquez pour agrandir)Les dik-diks peuvent courir jusqu'à 50 km/h. Petits, vifs, ils disparaissent et se cachent facilement dans un milieu boisé, ce qui rend la chasse difficile aux différents prédateurs. Photos : Kate Amiguet/Vie Sauvage TV (Cliquez pour agrandir)
Les dik-diks peuvent courir jusqu'à 50 km/h. Petits, vifs, ils disparaissent et se cachent facilement dans un milieu boisé, ce qui rend la chasse difficile aux différents prédateurs. Photos : Kate Amiguet/Vie Sauvage TV (Cliquez pour agrandir)
Les dik-diks peuvent courir jusqu'à 50 km/h. Petits, vifs, ils disparaissent et se cachent facilement dans un milieu boisé, ce qui rend la chasse difficile aux différents prédateurs. Photos : Kate Amiguet/Vie Sauvage TV (Cliquez pour agrandir)Les dik-diks peuvent courir jusqu'à 50 km/h. Petits, vifs, ils disparaissent et se cachent facilement dans un milieu boisé, ce qui rend la chasse difficile aux différents prédateurs. Photos : Kate Amiguet/Vie Sauvage TV (Cliquez pour agrandir)

Les dik-diks peuvent courir jusqu'à 50 km/h. Petits, vifs, ils disparaissent et se cachent facilement dans un milieu boisé, ce qui rend la chasse difficile aux différents prédateurs. Photos : Kate Amiguet/Vie Sauvage TV (Cliquez pour agrandir)

Vidéo : Le Dik-Dik, petite gazelle au nez de lapin (4 :33)

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Toute mignonne !
Je vais partager...
Répondre
D
Je ne connaissais pas ce charmant animal inoffensif; merci de nous l'avoir fait découvrir.
Répondre
Z
Je découvre aussi cette jolie petite antilope Dik-Dik. Merci pour ces jolies images.
Répondre
D
malgré son nez de rongeur, c'est donc un ruminant, bien charmant
Répondre
M
Une bestiole bien sympathique merci pour le partage.
Répondre
J
Ce dik-dik est bien sympathique. Merci pour cette diffusion africaine entre nos gouttes d'eau matinales et venteuses.
Répondre
A
Très belle images d'un petit animal méconnu...
Répondre
C
Superbe portrait de ce Dik-Dik que, moi aussi, je vois pour la première fois ! Merci à vous pour cette intéressante page et à l'auteure de vidéo pour ses belles images ! Comme quoi, l'Afrique ne se résume pas aux éléphants et autres lions tous deux d'ailleurs cruellement menacés...
Répondre
J
De bien belles images africaines ! Merci à Kate Amiguet pour ce joli portrait du Dik-Dik que je découvre grâce à elle !
Répondre