Pourquoi les perroquets sont-ils les seuls animaux à avoir la faculté de parler ?

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Les perroquets sont-ils réellement les seuls animaux à savoir "parler" ? Comment font-ils ? Sciences et Avenir répond à cette question avec l'aide de Dalila Bovet, chercheuse à l'Université Paris Nanterre.

Jaco, gris du Gabon. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Jaco, gris du Gabon. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

"Les meilleurs parleurs sont probablement les gris du Gabon"

Le terme "perroquet" est en réalité une appellation qui regroupe plusieurs espèces d'oiseaux. Ils font partie de l'ordre des Psittaciformes qui comprend également les perruches, les cacatoès ou encore les loris. Et "les Psittaciformes actuels sont très homogènes au point de vue ostéologique et ne renferment classiquement qu'une seule famille, les Psittacidae", note dans un article paru en 2007 dans la revue Geobios la chercheuse Cécile Mourer-Chauviré. Les oiseaux appelés "perroquets" ne sont pas les seuls à savoir parler. Mais c'est bien chez eux que l'on trouve les meilleurs imitateurs.

"Cependant, tous les perroquets ne sont pas aussi bons parleurs, tempère la chercheuse Dalila Bovet du Laboratoire Ethologie Cognition Développement de l'Université Paris Nanterre. "Les aras par exemple, ont en général un vocabulaire qui se limite à quelques mots et leur prononciation n'est pas forcément très bonne. Les meilleurs parleurs sont probablement les gris du Gabon, tant au niveau du vocabulaire (plusieurs dizaines de mots ou phrases pour certains) que de la prononciation". Mais ce n'est pas tout : comme chez l'humain, il existe de grandes différences individuelles. Ainsi "même chez les gris du Gabon, certains oiseaux ne parlent que très peu voire pas du tout"... "Les conditions dans lesquelles ils sont élevés jouent évidemment un rôle important : les oiseaux devraient toujours vivre en groupe pour des raisons éthiques, mais ils imitent moins la voix humaine s'ils peuvent communiquer entre eux", poursuit la spécialiste qui étudie depuis 2002 les oiseaux et tout particulièrement les gris du Gabon.

D'autres oiseaux, notamment ceux appartenant à l'ordre des passeriformes ou passereaux, peuvent aussi prononcer quelques mots mais leur prononciation est souvent approximative. "C'est en particulier le cas des corvidés (corbeaux, corneilles, pies, geais...), et de certains sturnidés : les étourneaux et les mainates. Certains oiseaux moqueurs, qui sont aussi des passeriformes, peuvent apparemment répéter quelques mots", souligne Dalila Bovet.

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Ces oiseaux développent des stratégies de langage

Revenons à notre perroquet : celui-ci n'est pas qu'un simple imitateur, selon une étude publiée dans Behavioural Processes en 2009, à laquelle a d'ailleurs participé Dalila Bovet. Pendant plusieurs années, elle a tenté de déterminer si cette capacité de langage était innée ou acquise, comme l'expliquait Sciences et Avenir dans un précédent article. En fait, ces perroquets peuvent s'approprier toutes sortes de sons, dont le son humain, grâce à la contraction de leur syrinx, organe se trouvant au fond de la trachée, à la façon d'ouvrir leur bec et de déplacer leur langue, connue pour sa souplesse. Mais ce n'est pas tout : elle a constaté également qu'ils étaient capables d'élaborer des stratégies de langage en replaçant des mots dans leur contexte, comme "au revoir" lorsque l'on part. Les perroquets disposent, en effet, d'un cerveau très habile et d'un télencéphale (néocortex) très développé, qui leur permet de décoder le langage et le comportement humain…

 

Anne-Sophie Tassart/Sciences et Avenir (04.10.2019)

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Publié dans Oiseaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Ce Jaco-là est en effet exceptionnel; il a au départ une intelligence propre à ceux de son espèce et il a acquis beaucoup grâce à ses sauveurs qui le bichonnent, lui parlent, le respectent. Comme un enfant dans un milieu "porteur" , privilégié par rapport aux enfants délaissés, il a démultiplié ses capacités et je confirme elles sont bien au-delà de la simple répétition, il anticipe, fait des farces (comme les bonobos), emploie les mots à bon escient ! Il est si drôle qu'il remercie amplement ses sauveurs- adopteurs....quasi parents !
Répondre
D
Les mainates sont de bien meilleurs imitateurs... (parmi les oiseaux régulièrement domestiqués !...En effet, certains paradisiers comme l'oiseau-lyre ou ménure superbe sauraient sans doute encore les surpasser)...
Répondre
C
Wow! Intéressant ! J'avais entendu parler que le Gris du Gabon était le meilleur et c'est confirmé ici! @mitiés !
Répondre
C
Intéressant cet article mais, au final, pourquoi les perroquets parlent ? L'énigme ne semble pas résolue... Je découvre par ailleurs Jaco (magnifiques photos) qui semble être un gai luron voir même un sacré farceur !
Répondre
K
Sacré Jaco...
Répondre
Z
Jaco est sûrement un compagnon incroyable ! J'ai vu des émissions avec ces perroquets et en plus du langage ils sont très intelligents en plein de domaines . Des êtres fabuleux !
Répondre
T
Mon dieu ce Jaco, ils nous en a fait voir de toutes les couleurs depuis petit je n’ai jamais cessé de lui apprendre des bruitages et mots amusants ou parfois chiant pour nos oreilles ????. C’est clair que s’en lui l’ambiance de la maison n’aurait pas été la même, il à toujours su être amusant et apporter de la joie de vivre au quotidien. Je crois que ce qu’il imite le mieux c’est les pets, et il sais généralement les mettre au bon moment quand il y a un grand calme autour de la table ou lors d’une partie de jeux de société ????. A lala cet oiseau restera a jamais gravé dans ma tête et dans mon coeur, que des souvenirs et des bons moments passés en sa compagnie.
Répondre
J
Ah bon, j'ai toujours cru que c'était Jean-Louis qui avait mangé des haricots. .......Sacré Jaco.
J
Heureusement qu'il ne fait pas que ça et que son "répertoire" est, par ailleurs, beaucoup plus riche...
S
Il met de l'ambiance Jaco !
Répondre
O
Je ne peux que confirmer également pour l'avoir encore vérifié samedi, Jaco ne confond pas le bruit de succion d'un bouchon de grand cru avec celui d'une piquette. Il a aussi un goût très sûr en littérature et en peinture, mais surtout en musique, la preuve le rap l'agace....
Répondre
M
Ah ! Ce Jaco. Quel phénomène ! Depuis 20 ans qu’il vit avec nous dans la cuisine, rien ne lui échappe de nos habitudes, de nos paroles, de nos faits et gestes etc. Nous conversons avec lui en permanence et c’est ce qui fait l’étendue de son langage mais aussi de ses nombreuses mimiques, toujours servies au bon moment et non pas dans une quelconque répétition monotone. Il imite aussi bien ma voix que celle de Jean-Louis ce qui donne parfois de forts amusants quiproquos ! Les anecdotes sont inépuisables : il nous fait bien rire et rit volontiers avec nous ce qui, vous vous en doutez, déclenche parfois quelques quarts d’heure de fou rire ! Question caractère, il peut être tendre, agressif, énervant ou impassible… Bref, nous lui ressemblons étrangement à moins que ce ne soit l’inverse !<br /> "Voilà, voilà" comme dirait Jaco !
Répondre
J
Je confirme le phénomène Jaco. Il est incroyable.
Répondre
J
Si, après la lecture de cet article, je ne sais toujours pas pourquoi les perroquets parlent, je peux, en revanche, témoigner de l’intelligence de certains perroquets –dont notre cher Jaco- qui n’est assurément plus à démontrer ! Ainsi, Jaco connaît-il les moindres petits bruits de la maison et, souvent, les anticipe… Par exemple, lorsque vous vous dirigez vers tel tiroir de la cuisine, il sait parfaitement ce que vous allez y chercher et, avant même que vous n’ayez saisi l’objet en question, il va imiter le bruit des couvercles qui s’entrechoquent ! De même, lorsque Michèle prend une certaine bouteille d’huile –et pas n’importe laquelle- il va anticiper le tout petit bruit de succion que fait le bouchon en liège de ladite bouteille lorsqu’on le retire… Bien entendu, il ne va pas dire "bonne nuit" le matin mais bel et bien quand nous allons nous coucher et "bonjour" lorsque nous arrivons dans la pièce le matin ! Des exemples de ce genre, je pourrais en citer des dizaines qui confirme que notre Jaco –et tous ceux de son espèce évidemment- est décidément très fort… et, peut-être beaucoup plus perspicace que certains humains ! <br /> Je précise pour ceux qui ne me connaisse pas et, d’emblée, voudraient me reprocher de détenir un tel oiseau -a fortiori "en cage"- que Jaco bénéficie quotidiennement de plusieurs heures "de liberté" dont, d’ailleurs, il profite très peu car, hors de "sa" maison (la cage) il est peu à l’aise… Autre précision d’importance : il s’agit d’un oiseau trouvé il y a une vingtaine d’années et qui, en dépit des annonces passées, n’a pas été réclamé ! Il va de soi que je n’aurai jamais acheté un tel animal dont les conditions d’élevages sont souvent calamiteuses et je ne parle pas des trafics d’animaux qui sont une réalité qu’il ne faut bien évidemment pas encourager…
Répondre