Cinq plantes à croquer

Publié le par Jean-Louis Schmitt

En compagnie de Christophe de Hody, botaniste et fondateur du Chemin de la Nature, Julien Perrot et sa Minute Nature, nous présente 5 plantes sauvages comestibles, faciles à reconnaître et à trouver en forêt…

Christophe de Hody croule sous les propositions : ateliers de botanique en entreprise écoresponsable, initiation aux plantes médicinales dans les écoles primaires, cours de naturopathie en stage de survie.... Image extraite de la vidéo ci-dessous (Cliquez pour agrandir)

Christophe de Hody croule sous les propositions : ateliers de botanique en entreprise écoresponsable, initiation aux plantes médicinales dans les écoles primaires, cours de naturopathie en stage de survie.... Image extraite de la vidéo ci-dessous (Cliquez pour agrandir)

Christophe de Hody est un botaniste, spécialiste des plantes comestibles et de leurs bienfaits sur le corps. Il a fondé Le Chemin de la Nature : un site et une chaine Youtube qui vous apprendront tous sur les plantes sauvages. Au cœur de la forêt de Vincennes, il nous montre que l’on peut trouver plusieurs plantes comestibles sur quelques mètres carrés à peine.

La vergerette

Cette plante très commune, qui pousse même en ville se trouve sous forme de rosette en automne. Elle monte en fleur en été. Elle a un goût poivré qui peut être utilisé en pesto ou directement cru pour relever vos plats. La vergerette est aussi utilisée pour soigner les rhumatismes.

Le rumex a feuilles obtuses

Aussi appelée patience sauvage, cette plante de la famille des oseilles est un succédané sauvage de rhubarbe. Vous pouvez directement croquer son pétiole qui a un goût acidulé. Attention cependant à ne pas en abuser ! Comme toutes les Polygonacées, le rumex contient de l’acide oxalique qui est toxique en grande quantité, surtout en cas de problèmes articulaires et rénaux.

Le cirse commun

C’est contre intuitif, mais les plantes piquantes sont très souvent comestibles. C’est le cas du cirse commun dont les racines et les fleurs peuvent être mangées et ont un goût délicat d’artichaut. Même les feuilles sont comestibles, à condition de les mixer et les passer à la passoire pour enlever les piquants.

La cardamine hérissée

Proche du cresson, cette petite herbe a une odeur soufrée caractéristique des Brassicacées, la famille des choux. La cardamine est très bonne en salade.

L’ortie

Seule plante urticante de France et Suisse, l’ortie est impossible à confondre. Connue pour être comestible en soupe, vous pouvez. Aussi la manger crue. Pour ne pas vous piquer vous devez frotter la face inférieure de la feuille pour la rouler en boule… Riche en protéines, minéraux et vitamines, l’ortie est très nutritive.

Vidéo : 5 plantes à croques (N° 164) 4 :38

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
Très intéressant! Et appétissant!
Répondre
J
Non ce n'est pas trop tard, nous serons prêts pour le printemps prochain. Je reviserai avec Michèle S. C'est plus sûr.
Répondre
A
Très intéressant !
Je vais croquer ma roquette ;)
Répondre
J
Un peu tard dans la saison pour trouver de bonnes plantes à consommer, non ?
Répondre
D
au sujet de cet article, c'est pas grave, j'ai du oublier la fonction valider
J
Ah non ! Domi, en ce qui me concerne je n'ai rien supprimé !
C'était à quel sujet ?
D
il me semble que mon dernier commentaire a été supprimé, je me trompe ?