Bruno Manser, la voix de la forêt tropicale

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Le Suisse Bruno Manser a rejoint la jungle de Bornéo en 1984 où il a rencontré la tribu nomade des Penan. Dans la mesure où l'espace vital de ce peuple était menacé par la déforestation, Bruno Manser l’a soutenu dans sa lutte contre les géants de l'industrie forestière…

Image extraire de Bruno Manser, La Voix de la Forêt Tropicale (Cliquez pour agrandir)

Image extraire de Bruno Manser, La Voix de la Forêt Tropicale (Cliquez pour agrandir)

Bruno Manser était un activiste écologiste suisse. De 1984 à 1990, il a vécu parmi le peuple Penan au Sarawak, où il s'est opposé aux entreprises d'exploitation forestière en organisant plusieurs barrages routiers. En 1990, menacé de mort, il est contraint de quitter la Malaisie. De retour en Suisse, il s’investit dans le militantisme pour la préservation des forêts tropicales et pour les droits humains des peuples autochtones, en particulier des Penan. Il fonde l’ONG suisse Bruno Manser Fonds en 1991. Il disparaît au cours de son dernier voyage au Sarawak en 2000

Lors de sa vie avec le peuple Penan, Bruno Manser a appris les techniques de survie dans la jungle et s’est familiarisé avec la culture et la langue de cette tribu. Le chef des Penan, Along Sega, devint son mentor. Durant sa vie avec les Penan, Bruno Manser a adopté leurs coutumes et leur mode de vie. Au sein de la tribu, Bruno Manser était surnommé « Laki Penan » (L’homme Penan), ayant gagné le respect de la tribu qui l’avait totalement adopté.

Bruno Manser dessina son expérience avec les Penan, la décrivit par écrit et prit plus de 10 000 photos durant les six années de son séjour entre 1984 et 1990. Ces dessins ont été publiés par la maison d’édition suisse Christoph Merian Verlag.

Malheureusement, la déforestation des forêts primaires du Sarawak commença durant le séjour de Manser parmi les Penan. En conséquence, les Penan souffrirent de la contamination des eaux, et de la disparition des animaux que cela entraînait. Bruno Manser travailla avec Along Sega pour enseigner aux Penan comment organiser des blocages routiers contre les déforesteurs. Un premier blocage fut ainsi organisé en septembre 1985…

 

Son activité de militant se concentrait sur le destin des groupes indigènes de la forêt vierge, sur les agissements de l’industrie du bois et sur la situation des droits de l’Homme en Malaisie. Le Gouvernement malaisien le déclara ennemi public et lui interdit l’entrée au pays. Bruno Manser entreprit cependant encore une fois un voyage chez les Penan en mai 2000 et a disparu depuis… Les traces de Bruno Manser ont été perdues dans la jungle de Bornéo en cette année 2000. Le 5 mars 2005, le militant écologiste bâlois a été officiellement déclaré disparu. Il avait dénoncé d'innombrables actes d'injustice et avait fait campagne pour la protection des Penan et la préservation de leur habitat…

Un film d'après l’histoire de Bruno Manser

Synopsis : 1984, à la recherche d’une expérience plus profonde que la superficialité de notre civilisation moderne, Bruno Manser, un activiste écologiste suisse, voyage au cœur de la jungle de Bornéo en Malaisie. Il y rencontre les Penan, une tribu nomade avec qui il décide de vivre. Cette expérience le marquera à jamais. Malheureusement, la déforestation des forêts commence durant son séjour parmi les Penan. En conséquence, la tribu entière souffre de la contamination des eaux et de la disparition des animaux. Avec courage et détermination, Bruno Manser organise son premier blocage en septembre 1985. Son incroyable histoire fait de lui un des plus grands écologistes de son époque… En novembre 2019, le film Bruno Manser, La Voix de la Forêt Tropicale sera projeté dans les salles suisses.

« C’est à nous de connaître la répercussion de nos gestes sur des vies dont la plupart d’entre nous ne savons rien. Savoir que, quand nous achetons du bois venu du Sarawak-Bornéo (Malaisie), notre geste équivaut à une condamnation à mort » Bruno Manser

Bande-annonce : Bruno Manser – la voix de la forêt tropicale (1 :13)

Gill et François STEIMER avec, au centre, Bruno MANSER en novembre 1999, un mois avant son départ pour le Sarawak à Bornéo dont il ne reviendra jamais. (DR)

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Black-star (s)éditions 23/11/2020 11:35

Merci pour votre article sur Bruno Manser.
Pour information et pour vos lecteurs qui souhaiteraient en savoir plus sur cet étonnant personnage, nous venons faire paraître sa biographie, écrite par Ruedi Suter, en français :
https://www.hobo-diffusion.com/catalogue/2353/bruno-manser-la-voix-de-la-foret

Jean-Louis 23/11/2020 12:44

Merci pour l'info : je vais aller voir ça sans tarder !

Carine 07/11/2019 20:05

Une bien triste et navrante histoire ! Je découvre...

kimcat 07/11/2019 13:31

Merci pour cette belle voix de la forêt tropicale que je découvre aujourd'hui...

Zoé 07/11/2019 12:42

Merci de me faire connaître cette belle personne . Ce combat est toujours actuel , au Brésil un jeune homme de 26 ans vient d'y perdre la vie ;
https://www.franceculture.fr/environnement/bresil-le-militant-indigene-paulo-paulino-defenseur-de-la-foret-assassine?fbclid=IwAR3j50P5Bf-RXGEASo_IyFwbXL6vA0Fs5vSLwcpEd7cUYB7_-gAq6f0HSZ0
J'espère que ce film passera en France aussi.

Francois STEIMER 07/11/2019 11:57

Merci beaucoup pour cet hommage à notre cher et inoubliable ami Bruno. Nous sommes impatients de voir ce film bientôt à Zurich en espérant qu'il passera aussi en France .
François et Gill

domi 07/11/2019 11:46

la nécessité de son action est toujours d'actualité

Claire 07/11/2019 08:01

Joli portrait d'un inconnu que je découvre grâce à vous, merci !

Jacky 07/11/2019 07:59

La Suisse nous devance largement en écologie et démocratie. Julien le démontre régulièrement tout comme Bruno Manser. Rendez-vous pour visionner le film.

Jean-Louis 07/11/2019 06:19

Bruno Manser dont j’ai soutenu la cause alors qu’il était encore parmi nous, a disparu depuis près de 20 ans, très probablement victime de ceux qu’il gênait par sa présence et son engagement au côté de la tribu nomade des Penan ! A l’instar d’autres "combattants" pour la justice, la paix, la liberté, l’environnement, pour les gorilles, pour les mers et les océans… Bruno Manser était un modèle ! C’est une bonne chose qu’un film lui soit consacré car il mérite d’être connu par les plus jeunes et de ne pas être oublié par les autres !