La pêche électrique désormais interdite dans les eaux françaises

Publié le par Jean-Louis Schmitt

La pêche électrique - technique qui consiste à envoyer des décharges électriques dans les sédiments afin d'attraper plus facilement les poissons enfouis dedans - est désormais interdite dans les eaux françaises, a annoncé le ministère de l'Agriculture et de l'alimentation.

Un pêcheur hollandais répare un filet de pêche électrique, le 15 février 2019. Photo : © Emmanuel Dunand/AFP

La pêche électrique n'est désormais plus autorisée en France. Le 14 août 2019, le ministère de l'Agriculture et de l'alimentation a indiqué dans un communiqué que cette pratique particulièrement décriée serait interdite le jour même.

La France n'attend pas 2021 pour interdire la pêche électrique dans ses eaux

"Le règlement européen n° 2019-1241 publié au Journal officiel de l’Union européenne le 25 juillet 2019 met fin, à compter du 1er juillet 2021, à la dérogation actuellement en vigueur permettant l’usage du chalut électrique dans les eaux de la mer du Nord. Il entrera en vigueur le 14 août", note le gouvernement. Ce règlement permet aux Etats membres de l'UE de choisir l'interdiction immédiate de la pêche électrique dans les eaux dont ils sont souverains. Et c'est donc le choix fait par la France.

L'association Bloom, qui avait fait de l'arrêt de ce type de pêche un cheval de bataille, s'est félicitée de cette décision. En octobre 2017, elle avait porté plainte contre les Pays-Bas auprès de la Cour de Justice européenne. Alors que 15 navires néerlandais possédaient une dérogation pour expérimenter le chalut électrique, 84 bateaux en étaient en réalité équipés. Le 13 février 2019, la Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil des ministres des 28 États membres avaient décidé de l'interdiction totale de cette pratique dès le 30 juin 2021 sur toutes les zones marines dans et hors de l'Union européenne. 

Une technique qui "n’épargne aucun organisme"

Selon Bloom, lors de la pêche électrique, "le courant électrique n’épargne aucun organisme : toute la vie marine est électrocutée". Si des études manquent pour déterminer l'impact de cette pratique sur les animaux électro-sensibles ou encore les jeunes poissons, "une étude notable de l’IMARES (Institut public néerlandais de recherche marine) a montré que 50 à 70% des cabillauds de grande taille capturés par les chaluts électriques avaient la colonne vertébrale fracturée" et "une autre montre que les champs électriques pourraient être responsables de l’affaiblissement du système immunitaire des crevettes et vers". En outre, les poissons remontés à bord montreraient bien souvent des traces de brûlures, des ecchymoses ou même des déformations du squelette après avoir été électrocutés.

Anne-Sophie Tassart/Sciences et Avenir  (16.08.2019)

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Claire 31/08/2019 05:56

Le concept même de la "pêche électrique" est monstrueux tout autant que celle qui racle les fonds marins et vide les océans de tout ce qui y vit, détruisant au passage, les coraux tellement utiles et si longs à se former... Tout cela démontre que, pour ceux qui ont recours à ces pratiques-là, seul le profit immédiat compte : il ne s'agit pas en l'occurrence de "prélèvements" sélectifs mais, tout simplement, d'un massacre global...
L'interdiction de ces pêches relève donc du bon sens... En espérant qu'elle soit respectée !

Zoé 30/08/2019 16:35

On peut saluer l'initiative , reste à espérer qu'elle sera maintenue et élargie à d'autres mers.
Amitiés Jean-Louis.

kimcat 30/08/2019 15:04

Et c'est tant mieux !
Bonne fin de semaine Jean-Louis

dominique 30/08/2019 11:56

On y croit !!! ???

Chantal33300 30/08/2019 11:10

Il faudrait que ce soit partout.

Fabrice 30/08/2019 11:03

Merci pour ces précisions, je ne savais pas qu'il existait des projets de chaluts électriques.
Mais plus rien ne devrait nous étonner...

mim-nanou75.over-blog.com 30/08/2019 09:06

Une bonne surprise, un cadeau pour la rentrée? J'espère qu'il y en aura d'autre

Jacky 30/08/2019 07:43

C'est une bonne décision de notre gouvernement de n'avoir pas attendu la date fixée par l'UE. Il est question ici de la Mer du Nord. Qu'en est-il ailleurs?

Jean-Louis 30/08/2019 05:44

Que les videurs des océans se rassurent : ils ont encore jusqu'au 1er juillet 2021 pour parfaire la mission qu'ils se sont fixée et qu'ils effectuent avec un zèle tout particulier... De plus, comme très souvent se genre d'interdiction risque de mettre à mal une certaine Economie, les décisions en question peuvent très bien être abrogées d'ici là... Bref, rien n'est joué... hélas !