Discret petit Gobemouche

Publié le par Jean-Louis Schmitt

On ne peut pas dire que son plumage attire l’attention… Son ramage est également assez délicat ! Bref, le petit oiseau semble tout faire pour passer inaperçu et, ma foi, il y parvient plutôt bien…

Le gobemouche gris (Muscicapa striata) s’élance brusquement de son perchoir pour capturer un insecte en vol, et y retourne aussi rapidement pour le manger… Photo : JLS (Cliquer pour agrandir)

Le gobemouche gris (Muscicapa striata) s’élance brusquement de son perchoir pour capturer un insecte en vol, et y retourne aussi rapidement pour le manger… Photo : JLS (Cliquer pour agrandir)

Alors que la plupart des visiteurs d’été nous ont déjà quittés ou s’apprêtent à le faire, j’ai encore eu la chance de voir un Gobemouche gris, petit oiseau élégant au profil fin et élancé ! C’est en fait son petit manège -qui consiste à quitter rapidement son perchoir, happer un insecte qui a eu le malheur de passer par là et se reposer aussitôt sur son poste d’observation- qui m’avait alerté ! Car, autrement, il faut reconnaître que l’oiseau est on ne peut plus discret…

Chant du Gobemouche gris

Comme beaucoup d’autres espèces, celle du Gobemouche gris semble en net déclin et est classé comme vulnérable ! Ainsi que l’indique son nom, il se nourrit principalement d’insectes qu’il capture en plein vol, prise qu’il ponctue systématiquement d’un petit claquement de bec… Ses pattes sont assez courtes ce qui le rend plutôt mal à l’aise au sol.

Il ne reste plus qu’à espérer qu’au printemps prochain, le petit Gobemouche sera à nouveau parmi nous…

Photos : JLS (Cliquer pour agrandir)Photos : JLS (Cliquer pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquer pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquer pour agrandir)

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

Publié dans Portrait, Oiseaux, Biodiversité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Belle présentation de ce joli oiseau particulier ! @mitiés !
Répondre
K
Un joli petit oiseau, lui aussi en déclin...
Répondre
Z
Très joli petit oiseau son petit œil vif me fascine! Et bravo pour la photo au "naturel"
Oui croisons les doigts pour qu'ils nous reviennent de leur long périple .
Répondre
M
Oh qu'il est mignon ! Joli présentation...
Merci à ce blog de nous faire connaître ces petites merveilles !
Répondre
D
Belles photos, absolument naturelles, (référence au choc d'apprendre ce que nous a appris l'article précédent) qui nous permettent de le voir sinon... et de l'entendre
Répondre
C
Je n'ai évidemment jamais vu ce petit oiseau qui a l'air charmant (comme tous les oiseaux bien sûr !) ! Merci donc de nous le présenter et bravo pour les photos !
Répondre
J
Belles photos. J'ai eu la chance d'assister à un rassemblement d'hirondelles deux matinées de suite la semaine dernière. Quel magnifique spectacle pendant une demi-heure à partir de ma terrasse .
Répondre
D
PS : quand je vois des particuliers qui me parlent encore d'utiliser des sélectifs dans leur carré de gazon sous prétexte que les "mauvaises" herbes ça fait négligé et alors qu'ils ont, sans rien semer, plein de fleurettes dans la pelouse... c'est à désespérer
Répondre
D
pour cela il faut préserver les insectes des pesticides...
Répondre
J
Partis les loriots, pies-grièches, tariers pâtres... Les hirondelles, de leur côté, se rassemblent et se préparent elles-aussi pour le long et périlleux voyage vers le sud ! Le petit Gobemouche ne résistera pas longtemps non plus à l'appel impérieux "du grand large"... Je ressens chaque année se même pincement au cœur lorsque les migrateurs nous quittent...
Répondre