Le carcajou, représentation symbolique d’un monde en rapide évolution…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Je me souviens avoir été très impressionné par un roman de Bernard Clavel, lu à la fin des années 90 : « Le Carcajou », titre de l’ouvrage en question, raconte l’histoire d’indiens du Canada vivant dans le grand nord, qui luttent pour sauvegarder leur culture contre le monde des blancs envahissants qui leur donne de quoi vivre tout en saccageant leur environnement

Le Glouton ou Carcajou (Gulo gulo). Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le Glouton ou Carcajou (Gulo gulo). Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Il y avait les indiens et puis, il y avait le fameux « Carcajou », un animal décrit comme "le plus féroce d’Amérique" qui, avec ses longues pattes et ses très impressionnantes griffes, était capable de tenir tête même à un ours noir, voire même de l’achever lorsqu’il était question de conserver sa proie !

Entre mythe et réalité, qui est vraiment le Carcajou ?

Il n’est pas très grand, à peine un peu plus que notre Blaireau européen, et fait d’ailleurs partie de la même famille : les mustélidés ! Selon la culture populaire canadienne, le Carcajou, plus communément appelé Glouton, a la réputation d’un animal "redoutable et extrêmement dangereux". Son nom français (Glouton) fait d’ailleurs référence à la voracité de l’animal…

En réalité, il s’avère que, si le glouton peut effectivement se montrer très agressif pour défendre sa pitance, il se nourrit principalement de carcasses de gros animaux morts de causes naturelles ou tués par des ours ou des loups ! Lorsqu’il s’attaque lui-même à de grosses proies –comme un renne, un caribou ou un orignal…- ce sera une femelle gravide et donc moins souple, un jeune ralenti par la neige ou encore un animal affaibli par la maladie ! En somme, un comportement de prédateur opportuniste tout ce qu’il y a de plus "normal" … Il n’en demeure pas moins que le Glouton est capable de déloger un Lynx pour lui subtiliser son gîte ou de tenir bravement tête à plus gros que lui pour défendre sa proie !

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Actuellement, diverses menaces pèsent sur l’espèce…

« Le glouton est menacé par plusieurs phénomènes liés aux activités humaines : les activités forestières (déboisement), les activités agricoles et minières, qui entraînent la disparition et la fragmentation de son biotope d'origine, et la chasse. Le glouton étant en grande partie charognard, le déclin du loup gris le prive d'une part non négligeable de son alimentation habituelle car il ne trouve plus de carcasses d'herbivores en suffisance. Bien que sa chasse soit interdite dans la province du Québec, l'animal est en danger de disparition dans tout l'est du Canada ». (Source Futura Planète)

Les animaux du Monde

Dans l'ouest de la partie canadienne des montagnes Rocheuses, on trouve un petit animal solitaire dont les exploits titanesques sont légendaires.

Rarement observé par l'homme, ce prédateur haut comme trois pommes peut s'attaquer à des animaux 20 fois plus grands que lui. Au-delà des mythes et légendes qui ont fait de lui le démon de la forêt, le glouton est un carnivore astucieux qui se bat aujourd'hui pour survivre aux ravages que l'homme fait subir à son territoire.

Biologiste et spécialiste de la faune sauvage, John Krebs dirige l'une des rares études jamais effectuées en Amérique du Nord sur le glouton.

Le Carcajou

Roman de Bernard CLAVEL

L’histoire : Quatre Indiens du Canada s’en vont « trapper » en plein hiver dans la taïga. Mais ceux-ci ne sont plus jeunes, le froid est mordant et le gibier est rare, car l’homme a attaqué la forêt ; déboisant à outrance, il a détruit les équilibres naturels… 

Dans cette ambiance crépusculaire rôde le carcajou, sorte d’incarnation du mal, féroce et cruel, qui dévore tout sur son passage. Waboos, le plus âgé des chasseurs, se lance à sa poursuite … Mais que faire contre le mal ?

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

Publié dans Animaux, Portrait

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Un très bel article sur cet animal canadien qui est lui aussi en danger...
Répondre
Z
Roman lu il y a longtemps que tu me donnes envie de ressortir .
Animal encore victime de nos activités . Survivra-t-il? Les aider c'est sûr. Et John Krebs a raison de dire qu'il faut agir maintenant . Et il y en a tant d'autres.
Répondre
C
je ne connaissais pas. Une description et une vidéo tres inintéressantes. Bon après midi
Répondre
C
oh la la. C'et pas possible. heureusement que vous savez que ce n'est pas vrai !
J
Aïe ! Chantal : vous êtes décidément fâchée avec mes publications pour les trouver à ce point inintéressantes ?
O
Encore une fois bravo Jean-louis. En ces temps de canicule nous faire un bel article avec conseil de lecture sur cet animal à fourrure sympathique vivant dans le grand nord c'est rafraîchissant. On pense neige épaisse, caribous, Jack London, on est dépaysé, plus besoin de clim, on ne dépense pas un centime. Pour la suite, si les grosses chaleurs devaient persister, je suggère le manchot de terre Adélie ou l'albatros des Kerguelen, c'est très bien aussi.
Répondre
J
Le glouton était présent dans le film "Aîlo". Merci pour le conseil lecture estivale.
Répondre
D
un bel animal à respecter et à ne pas provoquer tout simplement
Répondre