L’inconnu de l’A85

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Toujours en Anjou… Lors d’une de mes flâneries matinales, en bordure de l’A85, j’avais été intrigué par cette curieuse Fauvette ! Intrigué, c’est bien le mot : en effet, si son port faisait indéniablement penser à cette dernière, ni la couleur et encore moins son ramage ne me disait quoique ce soit ! J’étais bel et bien en présence d’un oiseau qui m’était inconnu…

L’inconnu de l’A85. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

L’inconnu de l’A85. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Comme j’étais parti sans mon précieux « Peterson », guide indispensable d’identification des oiseaux, j’ai envoyé une de mes photos à ami connaisseur qui, perplexe, l’a transmis à son tour à un ornithologue de ses connaissances ! La réponse ne s’est pas fait attendre : selon le spécialiste, il s’agissait d’un Hyppolaïs mais, étant donné que la longueur des ailes n’était pas visible sur la photo en question, impossible pour lui d’être plus précis…

Fort heureusement, j’avais eu la présence d’esprit de faire quelques courtes séquences vidéo de mon bel inconnu notamment pour m’imprégner de ce chant que je n’avais jamais entendu auparavant (écoutez ci-dessous) ! C’est grâce à cet élément que Tristan, l’ornithologue confirmé consulté, a pu apporter la réponse à mon énigme : j’avais rencontré mon premier Hyppolaïs ictérine ! Si le nom de ce petit passereau est à lui seul plutôt hors du commun, l’oiseau est également très étonnant de par son chant qu’il a très imitatif : difficile donc de s’y retrouver quand on n’est qu’un modeste amateur tel que moi… Enfin, j’ai eu grand plaisir à rencontrer -et à revoir par la suite- ce savant mélange de Fauvette, de Pouillot, de Rousserolle et de Rossignol et, de surcroît de pouvoir l’associer à un nom : mais, là, c’est grâce à Tristan. Grand merci à lui !

Chant très imitatif de l'Hypolaïs ictérine

Hypolaïs ictérine (Hippolais icterina). Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Hypolaïs ictérine (Hippolais icterina). Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Hypolaïs ictérine (Hippolais icterina). Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Hypolaïs ictérine (Hippolais icterina). Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
Belle découverte pour moi que cette jolie hypolaïs ictérine. Et dans ma région de plus! J'aime beaucoup son allure altière et son œil vif toute petite qu'elle est! Oui j'ai décidé que c'était une fille! Quant à son chant , une vraie merveille!
Répondre
J
Je ne voudrais pas te décevoir chère Zoé mais, vu le chant de l'individu, c'est plus certainement un garçon ! Mais, au fond : qu'importe ! C'est beau, et puis c'est tout !
J
Très joli ! Merci pour de beau partage.
Répondre
D
Merci pour le partage Jean-Louis; un nouveau venu dans ton catalogue déjà bien rempli; il faut croire que c'est vraiment un oiseau rare car il ne semble pas avoir de nom vernaculaire; il a su que tu venais en Anjou pour se signaler....
Répondre
J
Avec de belles "rencontres" de ce genre, je fais volontiers des kilomètres ! Cela dit, parfois il n'est point besoin d'aller bien loin : pour preuve, ce matin, j'ai suivi durant un bon moment un chat forestier en chasse dans un pré fraîchement fauché ! Un moment réellement magique durant lequel je suis littéralement "hors du temps" !
C
Le chant est effectivement assez incroyable mais les photos de ce bel inconnu ne sont pas mal non plus !
Belle découverte pour moi que cet Hypolaïs ictérine. Continuez à nous faire découvrir d'autres merveilles du même genre...
Chaleureusement (ça s'impose !). Claire
Répondre
J
Merci pour vos commentaires toujours très enthousiastes : voilà qui est très motivant et stimulant ! A suivre donc...
K
Un merveilleux petit passereau ! Quel chant !!!
Bonne fin de semaine Jean-Louis
Répondre
J
Magnifique découverte pour moi ! Parfois il est bon de changer d'horizon...
F
Une merveille, cette chanson ! et quelle énergie !
Répondre
J
Ici, aux Joubarbes, c'est plutôt la Fauvette à tête noire qui mène la ritournelle et, si cela n’égale pas les vocalises de l’Hyppolaïs, c’est une petite merveille aussi… De toute manière, le moindre chant… m’enchante ne serait-ce que parce que cela signifie qu’il reste encore quelques chanteurs ailés ! Et je m’en réjouis !
C
Alors, toujours aussi doué, même avec les oiseaux d'Anjou?
Toute enjouée.
Claude
Répondre
J
Doué je ne sais pas mais chanceux et reconnaissant, oui, sûrement ! Merci au passage pour vos divers encouragements !
J
Un premier Hyppolais, ça se fête ! C'est formidable d'ouvrir sans cesse ses yeux, d'être curieux de tout, bref, d'être un Jean-Louis.
Répondre
J
Voilà qui est très aimable : merci Jacky ! Curieux, nous le sommes pareillement je pense et c'est toujours un plaisir de partager nos divers objets de découvertes !
L
Le chant de cet oiseau est sublime !
Qu'elle belle rencontre...
Bonne journée
Répondre
J
Avec les oiseaux, on est rarement déçu... Il m'en reste un bon paquet à mettre dans mes "heureuses rencontres" et c'est assez enthousiasmant !
A
Un registre vocal d’une incroyable diversité !
Comme quoi on n’en fini jamais de faire des découvertes dans la vie...
Merci et très belle journée, au frais !
Répondre
J
Dans le genre "bonne surprise" : j'ai rencontré ce matin une Gobemouche gris à 50 m de la maison ! Moi qui le croyais un peu plus loin... Encore un excellent motif de se réjouir ! Pourvu que ça dure...
D
j'ai aimé le chant musical
Répondre
J
Maintenant, de là à le retenir ce merveilleux chant... C'est une autre histoire ! A nos âges, la mémoire n'est plus vraiment ce qu'elle était...