Dans l’intimité du brocard

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Une balade comme tant d’autres avec des rencontres certes toujours espérées mais qui n’en demeurent pas moins éminemment fortuites et tellement réconfortantes… Une immersion dans la Nature vraie, très ordinaire et tellement sereine !

Brocard. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Brocard. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Un bruant jaune qui lance ses trilles monotones au sommet d’un aulne… Au loin : le cri rauque et glaçant d’un renard qui, peut-être, appelle un congénère. L’envol d’une buse aussitôt rejointe par deux corneilles qui la harcèlent : il y a du conflit territorial dans l’air… Je marche, toujours aussi étonné par la beauté à la fois simple et sublime d’une Orchis mâle, accompagné par le chant –magnifique- d’une fauvette auquel se mêle celui, répétitif, d’un pouillot véloce ! Quel calme malgré ce concert incessant sortant de mille gorges d’oiseaux en quête d’un partenaire, d’un plus ou moins modeste territoire… Malgré l’heure matinale, déjà, un tracteur rugit au lointain rompant aussitôt le charme ! Le bruit s’éloigne, le concert reprend. En fait, il ne s’était pas interrompu : c’est juste mon cerveau qui l’avait placé au second plan…

J’aperçois un chevreuil qui broute paisiblement dans un pré. Il doit être à 200 mètres environ. Je longe une haie qui, je l’espère, me rend relativement invisible ! Je suis en approche : je vois désormais plus nettement l’animal, c’est un brocard ! Son poil gris-brun d’hiver est en train de céder la place à la livrée d’été, plus rousse : pour le moment, le petit cervidé n’est pas vraiment à son avantage mais, dans quelques jours, lui et ses congénères, revêtiront un beau pelage de couleur estivale presqu’orangée !

Je m’approche encore : de toute évidence, vu le comportement serein du brocard, je n’ai pas été éventé. Je tente quelques photos mais la lumière est encore faible et le ciel considérablement couvert ne laisse entrevoir que peu d’amélioration de ce côté ! Je ne bouge plus. De toute manière, le moindre mouvement aurait tôt fait de trahir ma présence et de faire fuir le gracieux animal ! Je reste donc sans bouger et je regarde : le chevreuil s’alimente, se gratte, fait ses besoins… un rossignol se charge d’animer la bande-son et il sait y faire, sans jamais se lasser ! Rien d’exceptionnel en fait : juste le quotidien, l’intimité d’un être dans son élément, à la fois calme et toujours sur ses gardes !

Au bout de près d’une heure ainsi, après quelques photos et une séquence filmée (voir ci-dessous), je rebrousse chemin, heureux de n’avoir troublé en rien l’harmonie de cette scène de vie ordinaire !

 

« Je dédie cette publication à tous mes lecteurs qui, comme moi, n’ont nul besoin de sensationnel et qu’un simple chant de Rougegorge rend joyeux ! Une pensée spéciale à la petite Louise et à sa Mamie : Dominique, qui saura lui traduire ce que ces simples images représentent pour nous ! » JL

 

Vidéo :JL 2019 05 Le Brocard (7 :11)

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
Quelle belle rencontre, joliment écrite et si belle à regarder ! Merci Jean-Louis pour ce partage, moment de bonheur , moment de vie .
je partage sur FB .
Répondre
J
...avec le plaisir du partage en prime !
D
Oui elle a adoré, elle a dit 2 ou 3 fois 'elle" en parlant du chevreuil, nous avons parlé de ses bois sur lesquels elle m'a posé une question, comme souvent là j'ai oublié laquelle, ensuite c'est bien devenu "il".! ...Hier comme nous parlions du pigeon ramier en visite, nous demandant s'il allait s'apprivoiser de lui-même car il vient plus près de jour en jour, comme ses parents (peut-être )??? ) il y a 2 ans, elle m'a demandé ce que veut dire apprivoiser; alors tu te doutes j'ai sorti le passage du Petit Prince où le Renard lui demande de l'apprivoiser et comme Louise, le Petit Prince demande à plusieurs reprises "que signifie apprivoiser", j'adore cette page, pour moi c'est la plus belle que j'aie pu lire sur l'amitié; je crois avoir lu sur ce blog par un de tes lecteurs il y a qq temps que c'est nunuche, comme quoi il existe des sensibilités différentes...
Répondre
J
Merci pour ce retour Dominique : voilà qui suscite de réels débats dans les familles et intergénérationnels de surcroît, ce qui n’est évidemment pas pour me déplaire...
D
Quel beau partage pour nous, merveilleux moment, images et son, pas tout à fait aussi merveilleux que pour toi Jean-Louis mais ça se mérite et "le monde appartenant à ceux qui se lèvent tôt", pendant que tu vis cette vraie vie, nous dormons....Il y a aussi tout un savoir-faire et des connaissances pointues...Louise arrive bientôt, comme d'habitude nous regarderons et écouterons ensemble, elle y porte intérêt et y trouve de la joie. Comme Sylvie je trouve que c'est joliment écrit et ça ajoute au plaisir; ah si comme Faust je pouvais retrouver la jeunesse , qu'importe le diable, je t'imiterais dans cette paisible quête...Le bonheur il est là en fait !
Répondre
J
Merci Dominique pour cet émouvant commentaire ! J'espère que la petite Louise a apprécié elle aussi la quiétude de ce petit moment partagé...
K
Voici le lien de mon article :
http://kimcat1b58.eklablog.com/dans-l-intimite-du-brocard-a163726636
Merci encore Jean-Louis.
J'apprécie vraiment la qualité de tes articles...
Répondre
J
C'est sympa : merci beaucoup !
K
Je vais partager sur mon blog pour que mes lecteurs profitent de ce moment paisible en images...
Répondre
K
Merci pour cette belle scène de vie bien tournée pour le plaisir des yeux et des oreilles !!
Répondre
C
Un peu plus et on se croirait à vos côtés ! Le récit est sympathique et témoigne d'un attachement fort et sincère à votre environnement et à ses hôtes... La "bande-son" est vraiment remarquable : le rossignol ne devait pas être bien loin de votre poste d'affût et, comme vous le soulignez, il ne ménage pas sa peine ! Le tout est aussi agréable à lire qu'à regarder ! Grâce à vous, mon petit-déjeuner fut, ce matin, tout simplement royal. Un grand merci pour cela !
Répondre
J
Et bien, je suis ravi d'avoir contribué à ce bon moment !
S
Vous écrivez magnifiquement bien.
Et quelles belles ballades vous faîtes !
Répondre
D
Belle rencontre ! Merci de nous la faire partager !
Répondre
V
Il y a un an, nous prenions tranquillement l’apéro sous le cerisier quand un brocard est apparu à quelques mètres.Nous nous sommes observés. Nous nous sommes levés , il a aboyé, reculé, s’est arrêté, on s’est rapproché, il a reculé, s’est arrêté... toujours la même distance entre nous. Ce petit manège a duré un bon quart d’heure dans notre verger normand avant qu’il ne parte en bondissant dans les champs.
Un merveilleux cadeau...
Répondre
J
Bonjour Véronique, ton évocation de votre verger normand éveille en moi de belles et douces images : j’y ai moi aussi croisé à plusieurs reprises 2, parfois 3 chevreuils ! Un bonheur en effet… Pour profiter pleinement de ce genre de scène, le mieux est de rester parfaitement immobile : l’animal, familier des lieux, intrigué, ne fuit pas instantanément et prend le temps d’évaluer la situation… Ces secondes sont précieuses et on ne les oublie jamais ! Profitez bien de votre paradis normand.
Grosses bises des alsaciens et… au plaisir !
J
Merci pour la dédicace. Que cette prairie fleurie est belle!
Répondre
D
très belle scène, bravo, tu as du prendre du plaisir ! quant au tracteur je le verrai bien remplacé par un attelage de boeufs ! Comme en Morvan il y a un siècle
Répondre
J
Rêvons, cher Domi, cela ne nuit à personne ! Ces longues déambulations ou les attentes se prêtent merveilleusement à la rêverie…
J
L’attente est souvent longue et infructueuse : hier, j’ai passé plus d’une heure au bord d’un champ dans lequel j’avais entendu une caille des blés… sans jamais la voir pour autant ! Cela dit, il se passe toujours quelque chose : un chant de loriot, une chevrette qui sort d’un fourré, la passage d’un milan… Il suffit de se mettre en "mode réception" et la fête commence ! Grand merci à MonLuc pour le tri et la mise en images de ma vidéo !
Répondre