C’est chaud chez les Faucons crécerelles…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

J’ai bien quelques menus scrupules à dévoiler ainsi l’intimité de mes voisins les Faucons crécerelles car je sais par avance que certains de mes fidèles lecteurs ne vont pas me rater suite à ce qu’ils vont probablement qualifier de trahison de la "sphère privée" des intéressés ! Tant pis : j’assume mon voyeurisme qui n’est peut-être pas du meilleur goût mais, après tout… c’est la nature !

Faucon crécerelle ♀ (Falco tinnunculus). Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Faucon crécerelle ♀ (Falco tinnunculus). Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Les crécerelles investissent beaucoup de temps et d’énergie dans les parades nuptiales, à la fois pour maintenir les liens entre les partenaires et pour défendre leur territoire. Ces parades commencent en hiver pour les oiseaux sédentaires, mais atteignent leur intensité maximale en mars, pour décroître progressivement ensuite. Comme tous les falconidés, les crécerelles ne construisent pas de nids mais sont très éclectiques dans le choix de leurs sites de nidification, essentiellement des plates-formes ou des cavités dans les falaises ou bâtiments, ou d’anciens nids, surtout de corvidés, dans des arbres ou des pylônes électriques…

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le couple peut se former dès les derniers jours de janvier, en février, voire en mars (certains couples, en petit nombre, restent appariés toute l’année). On peut alors assister à des parades entre les deux sexes, avec des vols acrobatiques en plein ciel. Durant cette période, le mâle commence à apporter des proies à la femelle, des “offrandes”, suivies assez souvent d'accouplements. Le mâle a été vu, transportant la proie dans la cavité qu'il a choisie, pour inciter la femelle à l'y rejoindre et s'y installer. L’accouplement proprement dit, très bref et souvent renouvelé comme pour la plupart des oiseaux, a lieu après un vol nuptial : une suite de vols battus entrecoupés de glissés tout en criant… Vient ensuite la ponte mais, ça, c’est une toute autre histoire !

Faucon crécerelle ♀ (Falco tinnunculus). Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Faucon crécerelle ♀ (Falco tinnunculus). Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
De belles images pour un joli couple : bravo le photographe ! Encore une publication qui ne manque pas d'intérêt... sans voyeurisme aucun !
Répondre
K
Une belle parade nuptiale !!<br /> Bonne soirée
Répondre
D
Rien de choquant dans ce voyeurisme, ce sont plutôt les pudeurs humaines qui ne seraient pas naturelles. Ces images sont très belles et il est intéressant de savoir que le mâle fait des cadeaux à la femelle pour obtenir ses faveurs : très humain ça !
Répondre
D
oui ! l'oiseau est un faux con et les humains souvent des vrais
J
Eh oui, Domi, si pour nous autres humains il n’est pas facile de trouver "le" bon cadeau pour séduire la Belle, le faucon crécerelle ne semble pas avoir ce genre d’embarras : hop, un beau campagnol et l’affaire est dans le sac. Emballé, c’est pesé !
P
Tu as raison Domi une fois de plus, c'est très humain. J'ai fait moi-même beaucoup de cadeaux, rarement des petits rongeurs, mais des colliers, du champagne et des bas de soie, pas toujours avec le résultat escompté. Je vais revoir ma copie et m' inspirer des jolies images de Jean-Louis, il n'est jamais trop tard pour apprendre.
S
C'est le printemps... chez les animaux aussi !
Répondre
J
Aha ! Est-ce le printemps aussi chez les employés de la SPA ?
C
Voyeurisme? Mais on ne voit... rien! Faut qu'on reconnaisse que le photographe a usé de beaucoup d'habileté pour faire de si belles photos.... instructives.<br /> La suite dans trente jours?<br /> Merci Jean-Louis.
Répondre
J
Ouf, je constate que je suis unanimement pardonné !<br /> Pour ce qui est de l’incubation, c’est effectivement entre 28 et 30 jours… Est-elle en court ? Mystère… On poursuit l’enquête !
J
Magnifiques images de ces magnifiques rapaces avec des petits à suivre…c’est rassurant !
Répondre
J
Salut JP. Merci pour ton mot ! J'ai fixé un grand nichoir qui pourrait parfaitement convenir aux faucons (ou aux chouettes effraies...) mais, à priori, le lieu ne convient pas... C'est dommage car l'installation n'est vraiment pas facile à manipuler (en raison de son poids et de ses dimensions importantes...) surtout sur une grande échelle !
P
Le printemps, les fleurs, la drague des petits oiseaux, le vol nuptial, on en est tout émoustillé. Mais où est le sérieux habituel de ces rubriques? Il y a manifestement du laisser aller. J'espère que demain nous retrouverons des sujets bien anxiogènes, du genre "Mon lymphome grâce au glyphosate et disparition des abeilles" qui font tout le charme de ce blog. Un peu de tenue, merci.
Répondre
J
Tu as raison Pierre, je m'égare ! Heureusement que tu veilles et que tu me remets dans le droit chemin : tu es un frère pour moi !
L
j'aime beaucoup ton reportage- <br /> une famille qui va s'agrandir---<br /> bonne journée- amitiés-
Répondre
J
On va essayer de suivre -discrètement- cette affaire :-) ! Au plaisir...
Z
Et bé , un peu de film classé X !!! Mais c'est pour la bonne cause! <br /> Superbes photos! Et je souhaite beaucoup de petitous à ce couple!
Répondre
J
Pour l'heure, les accouplements se poursuivent : faudrait peut-être que les intéressés cessent la bagatelle et passent enfin aux choses sérieuses. Non mais !
J
Ce sont des images de vie. Il est nécessaire d'avoir l'oeil pour saisir de tels instants. A quelle distance te trouvais tu?
Répondre
J
Mon cher Jacky, oh que voilà une question indiscrète : ce qui est sûr c'est que j'étais suffisamment loin pour ne pas déranger les ébats en question et, finalement, assez proche pour avoir des images très correctes ! Je sais : c’est une vraie "réponse de Normand"  ! Bon, allez, sans rancune ?
V
Heureusement que tes scrupules sont menus, menus, car difficile de résister, tu nous offres les verges ;-) pour te battre, Jean-Louis, et la nature a bon dos !<br /> En tout cas, les photos sont magnifiques, merci !
Répondre
J
Merci pour ton indulgence Véronique : je n'en attendais pas moins de ta part ! Pour ce qui est des verges (pour me battre), tout cela reste en définitive très correct ! Ouf, l'honneur est sauf !