Huit secrets d’immortalité

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Aujourd’hui, dans sa Minute Nature, Julien Perrot nous présente en avant-première le nouveau numéro de la Salamandre ! C’est le 250ème numéro de cette revue indépendante consacré à quelques secrets d’immortalité –certes toute relative- d’animaux et de plantes qui, toutefois, vivent très longtemps…

Image extraite de la Minute Nature n°127

Méduse qui rajeunit, hydre qui se régénère, armée de clones… Comment font certaines créatures pour repousser, voire défier la mort ? Parfois la réalité dépasse la fiction.

De tout temps, nous autres humains, avons cherché à échapper à notre condition de mortel. Et pourtant, malgré les progrès de la médecine qui ont accru notre espérance de vie, nous sommes encore loin d'avoir découverts la fontaine de Jouvence. Cette immortalité tant convoitée, nous ne pouvons la savourer que par procuration, au travers de personnages surnaturels créés notamment pour la littérature fantastique. Géants pluri centenaires, hydres aux têtes qui repoussent, elfes immortels… Nombre de ces créatures sont directement inspirées d'êtres bien réels qui se jouent de la mort chacun à leur manière. Quels sont les secrets de longévité de la reine fourmi, de l'hydre d'eau douce ou du vieux mélèze? Pour le découvrir, embarquons dans un jeu de rôle grandeur nature…

C’est à découvrir dans le tout nouveau numéro de la Salamandre (février-mars 2019) !

Vidéo : 8 secrets d’immortalité (N°127) 3 :43

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

" La nature n’a pas à s’adapter à notre façon de penser. C’est à nous de changer notre façon de penser pour qu’elle s’adapte à la nature. " Hubert Reeves

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
250éme numéro d'une revue indépendante, c'est pas mal....
Répondre
O
C'est bien cette idée de nature auto-nettoyante, mais il faudra peut-être aider un peu.Il est probable qu' à long terme la nature pourra se passer de nous. En attendant si je dois me retrouver avec les "autres" pour l'éternité, j'ai quelques appréhensions. Tous sympas, un peu écolos, pétris de bonnes intentions et sentiments, un peu végétariens etc. Nous autres élus risquons de vite nous ennuyer. Ça va être mortel si je peux me permettre, mais je veux bien faire un essai avec les habitués du blog.
Répondre
J
Nous voilà fort éloigné du sujet de cette publication, quoique... Toujours est-il que je partage absolument tes diverses appréhensions : demeurer pour l'éternité en compagnie de certains individus -les lecteurs et fidèles de ce blog n'ont aucune raison de se sentir concernés...- me hérisse franchement le poil et, là, je dis : NOOOOOONNNNNN, laissez-moi sortir dare-dare où je fais un malheur ! Bref, vous l'aurez compris, je trouve cette idée d'éternité finalement assez flippante : laissons-là donc à certains arbres ou alors à ces hydres tout à fait étonnantes ! Eux, au moins, ils la méritent cette foutue longévité !
Z
J'allais citer aussi W.Allen ! Je rêverais d'une Nature auto-nettoyante qui éjecterait tous ceux qui lui nuisent et garderait les autres pour l'éternité!
Répondre
J
L'idée d'une Nature auto-nettoyante est excellente mais, ce n'est, hélas, qu'un doux rêve qui aura toutefois eu le mérite d'en faire sourire quelques-uns... enfin, je l'éspère en tous cas !
O
L'éternité c'est long, surtout vers la fin,(W.Allen). Un peu éculé, mais je ne m'en lasse pas. L'immortalité, la félicité, les 70 vierges ou l'absence de besoins et de désirs au choix, l'ataraxie, c'est bien. Bon au bout d'un moment je m'emmerde, plus grave je retrouve mes voisins et d'autres et là ça ne va plus du tout. Mais on est engagé, il faut tenir jusqu'au bout, bref l'enfer. Quant aux hydres et aux méduses content de savoir qu'elles vont nous survivre. Un monde meilleur peuplé de créatures improbables. Allah est grand !
Répondre
J
C'est savoureux, comme d'habitude ! Merci pour tes contributions...
D
un seul secret me suffirait et je le partagerai avec toi !
Répondre
J
Oh ! Voilà qui est très gentil ! J'apprécie... mais, je crois qu'il vaut mieux ne pas trop rêver ! Amitiés à toi...