Bardot accuse Macron d’« allégeance » aux chasseurs

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Lutte contre la chasse qui transforme la France en « centre de loisirs pour extermination d’animaux », vidéosurveillance dans les abattoirs : Brigitte Bardot réclame à Emmanuel Macron un « miracle » de Noël pour la condition animale, dans une lettre ouverte publiée ce 26 décembre 2018.

Dans une lettre ouverte publiée le 26 décembre 2018, Brigitte Bardot accuse Emmanuel Macron d’avoir fait « allégeance aux chasseurs », et lui demande un « miracle » de Noël pour la condition animale. © Fondation Brigitte Bardot

Dans une lettre ouverte publiée le 26 décembre 2018, Brigitte Bardot accuse Emmanuel Macron d’avoir fait « allégeance aux chasseurs », et lui demande un « miracle » de Noël pour la condition animale. © Fondation Brigitte Bardot

Dans cette lettre, Brigitte Bardot accuse Emmanuel Macron d’avoir fait « allégeance aux chasseurs ». « Vous faites de la France un centre de loisirs pour extermination d’animaux », lui lance-t-elle. Elle rappelle que 76 associations de protection animale, dont sa fondation, la Fondation Bardot, ont publié un appel contre « les abus de la chasse » au début de novembre.

Rappel à l’ordre

« Vous avez le devoir de [le] prendre en considération », plaide-t-elle, en jugeant « indigne d’un président de fricoter, à la pêche aux voix, avec des individus d’une telle vulgarité, d’une telle cruauté. » Ces derniers mois, l’ancienne actrice a interpellé le président de la République à plusieurs reprises au sujet de la cause animale.

Emmanuel Macron avait reçu l’actrice à la fin de juillet et elle avait alors loué son « attention » et sa « bonne disposition ». Mais en août, après des arbitrages sur la réforme de la chasse, elle s’était dite « furieuse » et l’avait accusé de se mettre « à genoux » devant les chasseurs.

« Un je-m’en-foutisme général »

« La protection animale est livrée à un total abandon, à un je-m’en-foutisme général de la part du gouvernement », tonne l’ancienne actrice et éternelle militante de la cause animale, âgée de 84 ans. « Noël est un petit miracle pour certains et je crois aux miracles ! », poursuit-elle.

« S’il est difficile, parfois impossible, d’améliorer la condition humaine, il serait facile avec un peu d’attention, de compassion, de volonté d’améliorer la condition animale dont les souffrances muettes sont une honte pour la France », assure Brigitte Bardot.

Brigitte Bardot juge également la vidéosurveillance « indispensable » dans les abattoirs, des « lieux d’épouvante où 3 millions d’animaux sont sacrifiés chaque jour en France, dans des conditions de barbarie indignes et terrifiantes ».

 

Source : AFP (26.12.2018)

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Publié dans Chasse, Animaux, Point de vue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
On aime ou en aime pas mais dans tous les cas, elle est une des rares a avoir utilisé sa notoriété pour la cause animale.<br /> Profonde tendresse pour vous, Madame Bardot.
Répondre
J
C'est totalement vraie ! Bisou Brigitte et courage !
Répondre
Z
Elle a raison . Et pour savoir après 7 ans de bénévolat dans une asso de P.A. de terrain combien, enterrer les morts et essayer de réparer les vivants est à la fois prenant et démoralisant même si on se dit à chaque vie sauvée , que ça vaut le coup d'avoir fait tout ça , Je lui sais gré de ne pas s'être endormie sur sa notoriété et dans son confort.
Répondre
C
Lorsque l'on commence à découvir les coulisses et réalités de la chasse, des fermes usine, des abattoirs, des conditions de transports ou des cruelles conditions d'existence en laboratoires d'expérimentation animale, ... On peine à croire qu'autant d'horreur soit possible et l'on peut se demander à juste titre, si nos sociétés ne sont pas définitivement malades.<br /> <br /> Ce sont des réalités terribles qui nous indiquent surtout qu'il est urgent de transformer nos pratiques, notre façon de considérer tous ces autres Peuples qui paient le prix fort de ces déviances humaines ; insititutionnelles et entreprenariales, axées essentiellement sur l'intérêt, le profit et le pouvoir.<br /> <br /> Nous instrumentalisons le Vivant depuis bien trop longtemps et nous ne pouvons désormais plus nous désengager de cette "évolution en chemin" qui nécessite plus de bienveillance à défaut d'amour, plus de respect en place de la barbarie, un véritable intérêt.<br /> <br /> Activons notre empathie, cultivons là ! .. Pour détrôner l'indifférence et pour tout dire, notre lâcheté collective et individuelle : Nous abandonnons aux mains des bourreaux le plus beau et le plus intègre de notre monde, de notre Terre ; l'essence même de la Vie.
Répondre
K
Bravo BB !!
Répondre
C
Très bien christine, j'ai honte d'être un être humain.
D
Je l'admire Brigitte, elle aurait pu vivre sur ses acquis et pendant que Catherine Deneuve parade en divers manteaux de fourrure ( et dépense pour se faire ravaler) elle donne tout tout tout aux animaux.<br /> Le plus admirable ce n'est peut-être pas l'argent dont elle s'est dépouillée mais la souffrance qu'elle s'est imposée en se rendant dans les lieux d'atrocité, sur la banquise, dans les labo expérimentant sur les singes ....et tant d'autres <br /> Comment a-t-elle pu croire que Macron s'intéresserait à la cause animale, avant élection il annonçait la couleur; devant les gros éleveurs de la FNSEA : "vous aimez plus vos bêtes que les défenseurs de la cause animale assis derrière leur bureau" (sic) <br /> Quel bureau, ils agissent de chez eux, payant l'essence, bénévolement, payant parfois pour faire garder leurs jeunes enfants comme j'en ai connu et comme BB en se bousillant le moral car on revient meurtri de ce qu'on a découvert, et désespéré car dans 9 cas sur 10 on n'a rien pu faire<br /> Dès lors Macron on savait qui c'était, d'ailleurs il était dans les derniers au classement établi par L214 des 11 candidats selon leur intérêt pour la cause animale. Ils avaient tous, ces candidats, reçu le représentant du lobby chasse, tous sauf Mélenchon Poutou et Hamon. <br /> Oui on savait...pour le reste on pouvait s'en douter !
Répondre
Z
Merci Dominique pour votre commentaire dont je partage chaque mot.
D
elle prend du retard la Brigitte nationale : faire appel au père Noël le 26 décembre alors qu'il est en congés, bien mérités, à moins que ce ne soit pour lui donner 364 jours, et une ouverture de la chasse en plus, avant la réalisation du voeu ;-))
Répondre
J
Je suis tout à fait d’accord avec elle, je ne « digère » pas l’attitude de notre président qui a divisé par deux le prix du permis de chasse tout en se réclamant d’etre défenseur de la planète et en proposant dans le même temps, l’augmentation des taxes sur le carburant. C’est une fois de plus prendre les gens pour des idiots, croire en sa supériorité en méprisant la pensée des autres et en assurant coûte que coûte que lui seul a raison, or, à part faire plaisir aux chasseurs donc détruire un peu plus le monde animal et favoriser les accidents de chasse pour récolter quelques voix, concrètement cette mesure pro chasse… c’est de la m…e
Répondre