Victoire pour les renards, une de plus !

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Le tribunal administratif de Nancy vient, une nouvelle fois, de sanctionner l’arrêté du préfet de la Meurthe-et-Moselle qui autorisait le tir de nuit du renard dans ce département ! L’arrêté était en cours d’exécution et devait encore s’appliquer jusqu’au 31 décembre 2018. Grâce à l’ASPAS et ses partenaires (FLORE 54, le GEML et One Voice), les renards ont gagné un mois de répit.

Renard roux. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Renard roux. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Sur les 500 renards que les lieutenants de louveterie avaient l’autorisation de tuer, 200 ont été abattus, illégalement. Mais 300 renards ne périront pas sous les balles nocturnes !

Le juge a considéré que le préfet n’apportait pas les éléments démontrant la nécessité de recourir à ces tirs, ce qui créait un doute sérieux quant à la légalité de l’arrêté, justifiant sa suspension en urgence : « le motif pris de la nécessité des efforts de réimplantation du lièvre, de la perdrix et du faisan sur les territoires des groupements d’intérêt cynégétique « petit gibier » ne répond pas aux conditions de cet article » et « la nécessité d’organiser des tirs de nuit pour permettre la destruction du renard n’est pas démontrée » (ordonnance n°1803089 du 30 novembre 2019).

Nous attendons la décision sur le fond qui interviendra dans quelques mois. Nul doute que les nombreuses victoires accumulées par l’ASPAS ces derniers mois en faveur du renard, soutenues localement par les actions du Collectif Renard Grand Est, incitent les préfets à renoncer à de nouvelles décisions mortifères.

Il est temps que ces préfets agissent dans l’intérêt général, en favorisant une nature libre et sauvage, plutôt que de répondre aux intérêts particuliers de certains chasseurs.

ASPAS (07/12/2018)

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Zoé 22/12/2018 22:05

Une victoire ...fragile sans doute mais on ne va pas la bouder. Cela rend tellement injuste la mort des petits qui ont été tués que j'en ai le cœur serré.
Quelle belle histoire que celle que nous conte Diane . Je rêve d'un monde qui partout serait comme ça . I have a dream...

Christine 22/12/2018 21:05

Bravo !
Mais dommage une fois encore pour les 200 Renards tués en toute impunité et illégalement.

Pour quand un véritable respect des lois et de la biodiversité de la part des préfets particulièrement nuisibles pour le Monde Vivant ?

dominique 22/12/2018 13:34

Une bonne nouvelle, il en est peu, enfin une demi bonne nouvelle car les larmes nous viennent en pensant aux 200 de nos petits amis roux sacrifiés à la bêtise, larme au bord de l'oeil aussi en lisant Diane, "son" renard était donc bien conscient des bienfaits reçus, de l'amitié dispensée..... très émouvante histoire

Diane 22/12/2018 11:04

Cher Jean-Louis, Diane désormais chasse les chasseurs car eux au moins peuvent se défendre ce qui n'est pas le cas de notre belle nature et nos si chers animaux sauvages ou pas d'ailleurs car nos chats ne sont pas épargnés non plus !
Amitiés à vous et merci Domi !

domi 22/12/2018 10:53

au moins que les préfets-notables n'en fasse pas trop dans le mauvais sens c'est un voeu pieux !
j'apprécie le propos de Diane

Diane 22/12/2018 10:17

Bonjour,
Oui belle nouvelle du jour !
Nous avons eu renard sur notre terrain durant de nombreuses années, il avait sa gamelle nocturne et ne manquait pas de nous en remercier par quelques déjections. Il partageait avec nous les raisins du verger et s'entendait très bien avec nos deux chats quoiqu'on en dise... Il ne nous craignait pas et nous observait parfois avec son regard fripon !
Âgé il est venu mourir dans ce qu'il considérait sans doute être chez lui, je l'ai trouvé un matin dans mon jardin.
Merci pour vos articles, je viens de découvrir votre blog et j'en suis ravie.

Jean-Louis 22/12/2018 10:41

Bienvenue à vous Diane qui, de toute évidence, n'êtes pas "chasseresse", bien au contraire... et j'en suis tout aussi ravi que vous !

aurélie 22/12/2018 06:03

Voilà quelque chose de positif qu'il me fait plaisir d'entendre, de bon matin... ????
à quand l'interdiction pure et simple de tirer sur les renards ? Sur les animaux...?

Jean-Louis 22/12/2018 06:09

Bonjour Aurélie, voilà un enthousiasme que je partage bien évidement ! Même si cela relève de l’utopie, il est parfois bon de rêver… Bises et à bientôt !

Jacky 22/12/2018 05:43

Mettre fin à ces pratiques est une bonne nouvelle.

Jean-Louis 22/12/2018 06:12

Bonjour Jacky, il ne s’agit en l’occurrence que d’un sursis mais, c’est toujours ça de gagné et voilà qui permet opportunément de rappeler que ces tirs sont de véritables hérésies : on ne lâche rien et on continue le combat pour le vivant ! Belle journée à vous « là-bas » !