Quel chocolat pour la planète ?

Publié le par Jean-Louis Schmitt

13% des forêts primaires de la Côte d'Ivoire ont été détruites pour la monoculture du cacao, nous explique Frédéric Maar, de Rrraw, le grand cru de chocolat cru. Qu'en est-il du cacao bio, équitable ? Le spécialiste déroule les chiffres et les idées pour nous apprendre à croquer les bonnes tablettes de chocolat.

Frédéric Maar de Rrraw (Image extraite de la vidéo)

Frédéric Maar de Rrraw (Image extraite de la vidéo)

Frédéric Marr est un artisan chocolatier, créateur de la marque Rrraw. Fabriqués en France, la particularité de ces chocolats est qu'ils sont crus. La fève de cacao, ses bienfaits et son goût puissant sont totalement respectés. Son but : "développer des filières écologiquement, économiquement et humainement durables..."

Côte d'ivoire : la culture du cacao favorise la déforestation

Le chocolat consommé en Occident est à l'origine de la déforestation en Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de cacao, a dénoncé l'ONG Mighty Earth dans un rapport, accusant les grandes firmes du secteur de "production illégale".

"Afin de satisfaire la demande de géants de la chocolaterie comme Nestlé, Cadbury et Mars, de nombreux parcs nationaux du pays et d'aires protégées ont été défrichés pour laisser place à des exploitations de cacao, la matière première du chocolat", déplore Mighty Earth. Pour l'ONG, "le secteur du cacao en Côte d'Ivoire ne s'est pas contenté des territoires qu'il pouvait défricher légalement, ces dernières années, il a également contribué au déploiement à grande échelle d'exploitations de cacao dans l'enceinte même des parcs nationaux et d'aires protégées du pays".

Un marché de 100 milliards

"La conversion de forêts en cultures de cacao dans des aires protégées enfreint la loi ivoirienne", souligne le rapport qui pointe du doigt les grands négociants comme Olam, Cargill et Barry Callebaut. Ces trois négociants achètent du cacao et le vendent ensuite aux poids lourds du chocolat tels que Mars, Hershey, Mondelēz et Ferrero, selon Mighty Earth, qui fait état d'un marché de la consommation mondiale de chocolat et des produits dérivés du cacao de 100 milliards de dollars. En septembre 2016, la Société de développement des plantations forestières (Sodefor), une société étatique avec un mode de gestion privé, avait prévenu que la quasi-totalité des forêts classées de Côte d'Ivoire était en voie de destruction en raison des occupations illégales et des défrichements sauvages.

La Côte d'Ivoire comptait 16 millions d'hectares de forêts dans les années 1960. La croissance démographique du pays et la déforestation massive liée à la mise en culture du cacao ont diminué cette superficie à environ 6 millions d'hectares. La Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial de cacao, avec 40 % du marché. Le cacao est vital pour l'économie ivoirienne. Ce secteur représente 15 % du PIB, plus de 50% des recettes d'exportation et surtout les deux tiers des emplois (directs et indirects) et des revenus de la population, selon la Banque mondiale. Mais les cours du cacao ont chuté d'un tiers entre 2016 et 2017, en raison d'une bonne récolte entraînant un excédent de l'offre par rapport à la demande mondiale… (Source : Sciences & Avenir 16.09.2017) 

Des employés d'un centre de tri de cacao à Soubré (sud-ouest) en Côte d'Ivoire, le 6 mars 2017. Photo : Sia Kambou/AF

Des employés d'un centre de tri de cacao à Soubré (sud-ouest) en Côte d'Ivoire, le 6 mars 2017. Photo : Sia Kambou/AF

Le chocolat cru

Le chocolat cru est un chocolat préparé à partir d’ingrédients travaillés uniquement à basse température. Les fèves de cacao n’ont subi ni torréfaction, ni alcalinisation, ni conchage (1). Elles sont simplement séchées à moins de 45°C, pour être ensuite réduites en grué (2) très fin. Par un tel choix de processus de fabrication le cacao conserve toutes ses propriétés bénéfiques pour la santé, sa richesse en antioxydants, vitamines et minéraux. Les chocolats crus proposés, sont élaborés artisanalement à partir d’ingrédients exclusivement végétaux, issus de l’agriculture biologique. Le chocolat cru est une source de bienfait et de plaisir incomparable !

Cabosse, fèves de cacao et chocolat cru (Photos Internet)Cabosse, fèves de cacao et chocolat cru (Photos Internet)

Cabosse, fèves de cacao et chocolat cru (Photos Internet)

  1. Le conchage est un procédé d'affinage du chocolat par brassage à une température de 60 degrés Celsius. Il permet d'uniformiser le produit et d'y incorporer le beurre de cacao additionnel, ainsi que le sucre et éventuellement le lait et les épices (vanille)…
  2. Le grué est l'éclat de fève de cacao torréfié puis concassé.

Vidéo : Quel chocolat pour la planète ? (3 :17)

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
les gros industriels profitent trop de ces pays pour les exploiter---<br /> et nous de toute façon on paie le prix fort en bout de chaine-<br /> j'aimerais que les gens soient mieux payés et que les gros perçoivent moins-<br /> mais faut pas rêver--- Noel est passé-<br /> mes meilleurs voeux-<br /> amitiés-
Répondre
S
Intéressant : si des fois je m'autorise un carré de chocolat, autant qu'il soit bon pour moi et le moins néfaste possible pour la planète !
Répondre
C
C'est dommage! Vive les chocolateries artisanales! Personnellement, je préfère le chocolat bio ou artisanal à celui des grandes marques pour la qualité et le goût. Bonne journée ! @mitiés !
Répondre
K
C'est bon le chocolat...<br /> Mais il faut penser à notre planète bien mal en point.<br /> Belle journée
Répondre
D
c'est pourquoi les pays doivent travailler ensemble pour l'environnement et on en prend mal le chemin...
Répondre