Qu’est-ce qu’on attend ?

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Musicien, réalisateur, conférencier… Guillaume Corpard est également président de l’association Happy Eath Now dont le noble but est « d’informer et sensibiliser à la cause des animaux, des humains et de la planète » ! Guillaume Corpard est aussi auteur : son livre « Un cri pour la Terre » est « une véritable ode à l’amour »…

Guillaume Corpard, chanteur, musicien mais aussi réalisateur de film sur la cause animale. Photo : DR

Guillaume Corpard, chanteur, musicien mais aussi réalisateur de film sur la cause animale. Photo : DR

Guillaume Corpard a été bénévole dans divers refuges durant une dizaine d’années ! Il a aussi visité des élevages : « Quand on voit 70 000 poules dans des cages minuscules entassées du sol au plafond, c’est horrible. Il ne s’agit pas d’accuser, mais de se demander comment on en est arrivé là? Pourquoi a-t-on décidé que les animaux devaient être à notre disposition? Regardez l’enfer qu’ils vivent pour qu’on puisse mettre une tranche de leur corps dans nos sandwichs. On est conditionné depuis tout petit par les lobbys et l’industrie. Moi j’adorais la viande saignante et le fromage, mais aujourd’hui j’ai fait un choix différent. Je veux redonner du pouvoir au consommateur » raconte-t-il à ce sujet, bien décidé désormais à « responsabiliser les gens sur leur façon de consommer… ».

Toujours bienveillant à l’égard des autres, Guillaume n’en est pas moins un militant très convaincant lors de ces conférences ou dans ces clips vidéo : « On va frôler les 10 milliards d’humains en 2050. Si on veut tous manger de la viande et du poisson, on sera obligé de faire de l’intensif. Si on veut sauver notre civilisation il faut remettre ça en question. Mon idéal serait d’arrêter de faire souffrir les animaux, donc d’arrêter l’élevage. On n’a pas besoin de manger de viande. Évidemment, ça ne se fait pas du jour au lendemain, il faut réfléchir à une transition » martèle-t-il inlassablement ! Regardez la vidéo ci-dessous...

Photos : JLS
Photos : JLSPhotos : JLS

Photos : JLS

Vidéo : 2019 : QU'EST-CE QU'ON ATTEND ? - Guillaume Corpard (3 :34)

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

1011-art 31/05/2020 11:54

En lien avec cette interrogation, plasticienne engagée, j’ai réalisé une série de dessins intitulée « Pouvoir d'achat ». Absurdité et cynisme des mots utilisés pour l'étiquetage des barquettes de viandes. Cette série de dessins aux crayons de couleur reprend mot pour mot les étiquettes des communicants de l'agroalimentaire. Affligeant comment les slogans font avaler n'importe quoi ...

A découvrir : https://1011-art.blogspot.fr/p/dessein.html

dominique 06/02/2019 19:07

Motus

Nadezda 17/01/2019 23:34

Je ne suis pas pour les extrêmes qui sont toujours une source de grands problèmes. L'équilibre c'est une garanties de succès, manger un peu de tout, sans aucun excès . Le corps humain a besoin de protéines animales , les supprimés c'est donner aux grands trusts d'en faire artificiellement et d'encore s'enrichir sur le dos du peuple.
Quel est le pourcentage de personnes dans le monde qui mangent de la viande ?

Jean-Louis 19/01/2019 07:00

Chacun est évidemment libre de croire et de faire ce qu’il veut ! Cependant, vous êtes dans l’erreur lorsque vous prétendez que les protéines animales sont indispensables pour nous autres humains ! Je vous invite à lire certaines publications (elles ne manquent pas sur le sujet…) ou à visionner certaines conférences comme, par exemple celles du Dr. Irène Grosjean, naturopathe réputée, qui explique très bien quels sont les vrais besoins de notre organisme… De nombreuses vidéos sont disponibles sur la toile, il suffit de vouloir entendre ce qui n’est, hélas, pas le cas de la grande majorité qui s’accroche à ses us et coutumes, à ses envies aussi…
Il ne s’agit en l’occurrence nullement d’extrémisme mais de simple bon sens : on ne peut objectivement pas persister à vouloir continuer comme nous le faisons actuellement ! C’est tout simplement suicidaire… et, en plus, nous faisons souffrir des milliards d’animaux juste pour notre plaisir gustatif ce qui, à mon sens, est inadmissible !

Charles 06/01/2019 20:35

Un appel bouleversant qui devrait ne pas laisser indifférent...

kimcat 06/01/2019 18:13

Oui on se demande comment on en est arrivé là ?
Cet étalage de viande rouge me dégoûte !!
Belle soirée

LADY MARIANNE 06/01/2019 18:01

je ne suis pas pour les extrêmes-
un peu de tout et surtout plus de maltraitance envers les animaux-
c'est comme si on décidait de ne plus faire d'enfants à cause des pédophiles !!
c'est la même chose-
une prise de conscience que l'animal n'est pas un objet- des surveillances d’abattoirs oui-
bonne fin de journée-

Zoé 06/01/2019 13:42

J'ai fait ce choix de changer d'alimentation il y a des années pour ne plus être complices de cette barbarie . C'est sans doute de toute ma vie, ce dont je suis le plus fière. Cela me déchire le cœur , cela me révolte , Oui, qu'est ce qu'ils attendent alors que tout le monde sait!

domi 06/01/2019 12:25

c'est la bonne question, mais il y a toujours des prétextes pour attendre

Sylvie 06/01/2019 10:08

Entièrement d'accord avec vous.
On attend la fin du monde? Le déluge? La 6ème extinction?

Jean-Louis 06/01/2019 05:54

Qu’est-ce qu’on attend ? Telle est effectivement la question lancinante que je me pose aussi ! Qu’est-ce qu’on attend pour sortir enfin de cette spirale infernale de l’horreur dans laquelle nous avons plongé sans, semble-t-il, nous poser la moindre question ? Désormais, des questions, nous sommes de plus en plus nombreux à nous en poser, nous sommes de plus en plus nombreux à refuser ce système dément qui consiste à exploiter l’autre, les animaux, la planète… Tout simplement parce que nous avons compris que nous ne pouvons pas continuer comme ça, comme si de rien n’était et comme si toute cette violence et cette déshumanisation n’existait pas !
Nous sommes de plus en plus nombreux certes mais, ‘’en face’’, les exploiteurs, les sanguinaires irréductibles, les saigneurs… ne veulent pas que quoi que ce soit change ! Avec de fallacieux arguments, ils sortent les griffes afin de pouvoir pousser toujours plus loin cette honteuse exploitation du vivant !
Jusqu’où ? Jusqu’à quand ? Nul ne peut le savoir bien sûr mais, il y a une certitude en revanche : en poursuivant de la sorte, l’humanité finira par se perdre et à provoquer sa propre fin parce que, tout simplement, le système n’est, à terme, pas viable !
Alors, encore une fois : qu’est-ce qu’on attend ?

Jacky 06/01/2019 05:43

Très belle vidéo, et surtout très convaincante .