Mystérieuse hécatombe chez les hérissons de Normandie

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Devant une hécatombe inexpliquée de hérissons en Normandie, une association a lancé un appel aux dons pour comprendre les raisons de ces nombreux décès en quelques mois...

Les hérissons meurent de façon inexpliquée en Normandie. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Les hérissons meurent de façon inexpliquée en Normandie. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Un mal mystérieux décime les effectifs de hérissons en Normandie... France Bleu Normandie révèle que des centaines de hérissons sont morts ces derniers mois dans la région, sans cause apparente. "Ils meurent sans explication et rapidement, en moins de 48 heures", détaille Alain Beaufils, un responsable de l'association Chêne, un refuge de hérissons en Seine-Maritime.

 

Pas la seule région touchée

Il indique aussi que la Normandie n'est pas la seule région française touchée par le phénomène, qui concernerait également la Belgique.

L'empoisonnement étant exclu, impossible de savoir ce qui a conduit à cette hécatombe chez les érinacéidés.

"Quand on ouvre les hérissons après leur mort pour établir un diagnostic, on constate des problèmes sur les organes. Poumons, intestins, foies, c'est souvent différent. On pense donc que le système immunitaire est touché. Mais on n'en est pas certain", explique Alain Beaufils.

Un appel aux dons lancé

La solution pour trouver les causes de cette série de décès est de mettre en place des analyses toxicologiques, mais le procédé est très coûteux.

L'association Chêne a lancé un appel aux dons sur sa page Facebook afin d'élucider le mystère. "En partenariat avec les services vétérinaires, nous mettons actuellement en place un protocole de recherche scientifique, biologique et exhaustive qui sera réalisé sur le long terme et qui sera budgété de façon détaillée. Mais, nous le savons déjà, cette étude va avoir un véritable coût humain et financier, argent qu'aujourd'hui nous n'avons pas", se justifie l'association.

Le Progrès (28.12.2018)

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

le jardin d'Edwige 05/01/2019 19:15

Dans mon jardin en Bretagne, le hérisson est fort heureusement présent, chez ma fille dans le Calvados aussi.
J'espère que la cause de cette mortalité sera trouvée et que tout rentrera dans l'ordre.
J'ai relayé cet publication sur mon blog à la fin de mon article sur le hérisson (catégorie faune)

Guy Lebuchrond 29/12/2018 21:08

L'urgence de sauvegarde se confirme. Pour la seconde année consécutive, un plan d'action spécifique sera instaurée au GORNA en 2019 ;) à suivre !!!

kimcat 29/12/2018 19:18

C'est bien triste !
Il faudrait en trouver la cause...

Nadezda 29/12/2018 16:54

Ce sont les pesticides.
Il ne faut pas mettre tout sur le dos des GJ.

domi 29/12/2018 13:12

C'est attristant mais il y a sans doute plusieurs causes ; l'appel aux dons c'est bien, mais l'état doit prendre ses responsabilités et financer la recherche, ce qui sera difficile avec un budget mis à mal par le mouvement destructeur des GJ

jjmilk 29/12/2018 12:50

donc il s'agit bien d'un empoisonnement et qu'est-ce qu'il y-a d'étonnant à ça vu tout ce que l'on autorise comme pesticide en france.

Jean-Louis 29/12/2018 11:44

Voilà qui est bien triste quand, d'un côté, on s'échine à essayer de sauver ce qui peut l'être...