Le Noël des petits oiseaux (Conte alsacien)

Publié le par Jean-Louis Schmitt

C’était un hiver extrêmement froid et rigoureux. Les oiseaux, les petits chantres et musiciens de la belle saison, ne trouvaient plus ni grains ni la moindre autre nourriture. Ils volaient de-ci, de là, et ils finirent par se rassembler tous dans une vallée vosgienne…

Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Petits et grands, multicolores et modestes, bons et querelleurs… tous se serraient étroitement les uns contre les autres pour se réchauffer ! Ils ne chantaient plus guère et, pourtant, ils étaient tous là : les serins, les rossignols, les fauvettes, les mésanges, les pinsons, les merles et, naturellement, les moineaux et beaucoup d’autres encore : on n’entendait que de rares pépiements qui ressemblaient davantage à des soupirs ou à des plaintes !

La nuit de Noël vint. Les cloches sonnaient alentour de même que s’élevaient des chants d’allégresse et de joie des hommes, tout heureux de se rassembler et de partager ce moment solennel… Après la messe de minuit, une noble Dame s’en retournait pour regagner son château ! Cependant, une force impérieuse lui dicta de faire un petit détour par la vallée : là, dans la lumière pâle de la lune, elle vit la foule d’oiseaux rassemblés, entassés sur les branches et sous les sapins : elle s’en émerveilla et, dans le même temps, une immense pitié s’empara d’elle pour ces nombreuses petites créatures qui, de toute évidence, souffraient de la disette car la neige couvrait d’un épais manteau le sol durement gelé !

Dès le point du jour, la Dame revint avec plusieurs serviteurs à qui elle ordonna de balayer la neige et de répandre à profusion grains et autres vermisseaux, tout ce qu’aimaient généralement les petits volatiles… Les uns après les autres, les oiseaux, un peu intimidés d’abord puis de plus en plus enhardis, se remplirent le gésier et, rassasiés, se mirent progressivement à chanter : la belle Dame au visage doux et fin, observait la délicieuse scène adossée contre un arbre ! Elle était heureuse…

« Bon Noël mes petits amis » murmura—t-elle, comblée ! Le soleil, qui ne voulait pas être en reste, illumina joyeusement la forêt blanche. Alors, tous les oiseaux élevèrent ensemble leur voix et entonnèrent une mélodie si belle, si harmonieuse, si touchante que la belle Dame crut en défaillir de ravissement : elle souriait toujours et son cœur débordait de joie !

Depuis lors et tant que dura l’hiver, elle vint quotidiennement donner à manger à ses nombreux petits amis qui, par leur doux ramages, lui rendaient si bien leur joie de vivre et, lorsque revint enfin le printemps, ils redoublèrent encore d’activité pour illuminer la vallée et la rendre encore plus accueillante par leur simple présence et celle de leur nombreuse progéniture !

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Publié dans Le miracle du matin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dominique 26/12/2018 21:52

Joli conte et jolis oiseaux; au sujet des heurts dans les vitres que Jean-Louis a évoqués il y a peu, nous apprenant qu'ils sont plus nombreux que je ne le pensais, et plus meurtriers...hier un gros clac dans une vitre de la cuisine, j'ai aussitôt pensé à ça et en effet un pigeon reposait tout étonné, voire étourdi sur l'appui de fenêtre; il s'est envolé assez vite mais je ne l'ai pas revu

Cléo 26/12/2018 02:37

Explication : je vis dans un appartement où je n'ai pas le droit de nourrir les oiseaux, ni le droit d'avoir un animal domestique. ???? Bonne journée!

Jean-Louis 26/12/2018 06:36

Merci Cléo ! Je comprends : la vie communautaire impose parfois des règles difficilement compréhensibles pour nous autres ruraux ! J’en apprécie d’autant plus cette liberté et ce bonheur de voir la gent ailée autour de la maison !

Claude 25/12/2018 19:51

Par ces temps mutilés d'espérance, tous ces cris tapageurs, cet effroi du malheur, les remous des doléances et ce murmure d’inexistence ...
Il y a, dès le réveil, ce joli conte qui me donne une envie de partir à tire d'aile.
Merci Jean-Louis.

Jean-Louis 25/12/2018 20:33

Voilà qui est très joli ! Je suis ravi du bon effet produit...

Zoé 25/12/2018 19:43

Très joli conte!
Je suis une dame nourricière d'oiseaux et cette année, ça se sait chez les mésanges et les moineaux , nombreux à fréquenter le resto , y'a aussi un rouge-gorge et une tourterelle !

Jean-Louis 25/12/2018 20:35

Comme quoi, des "belles Dames" il y en a fort heureusement plus d'une !

Cléo 25/12/2018 15:13

Ah, que c'est beau! C'est émouvant! J'aimerais bien nourrir les oiseaux, mais je ne peux pas où je suis. Joyeux Noël!

Jean-Louis 25/12/2018 20:37

Expliquez Cléo ! Il n'y a pas d'oiseaux où vous vivez où est-ce simplement parce que les nourrissages sont interdits ?

domi 25/12/2018 14:11

c'est très joli, merci, et il appartient à tous d'y contribuer

Jean-Louis 25/12/2018 20:39

...Et je m’aperçois au fil des commentaires que nous sommes nombreux à essayer de venir au secours de nos petits amis ailés ! Voilà qui est plutôt réconfortant...

Paule 25/12/2018 09:39

Très beau conte de Noël alsacien , le Noël des petits oiseaux ! Chez moi , c'est Noël depuis deux semaines avant la Toussaint ... Je suis obligée de laisser deux de mes grands volets de la véranda aux trois quarts baissés , tant tout ce petit monde est devenu familier et personne ne s'effraie des silhouettes de rapaces pourtant en grand nombre ! Le mois dernier , un verdier s'est tué dans mes vitres ; c'est un réel problème . Je n'ai plus qu'à laisser les volets baissés et donc plus d'intérêt d'avoir ces baies vitrées , pourtant si agréables . Il y a un choix à faire .

Jean-Louis 25/12/2018 20:44

Merci pour ton témoignage Paule ! J'ai publié il y a peu un article au sujet des collisions avec les vitres et les baies vitrées : il s'agit de "Le verre, un piège pour les oiseaux" ( http://natureiciailleurs.over-blog.com/2018/11/le-verre-un-piege-pour-les-oiseaux.html?fbclid=IwAR2oCFoDY3LrsITSQAzSkW6ZM3AJ_bdDPYYvdpZhXMBcMF_q4UplxrsIXwg ) avec , en lien, un petit guide de l'ASPAS qui peut s'avérer fort utile (Guide d’actions contre les collisions) à retrouver ici : https://www.aspas-nature.org/wp-content/uploads/oiseaux.collisions.ASPAS_.pdf !

SCHLICK 25/12/2018 09:06

Bonjour et J O Y E U X N O E L
Merci pour toutes ces nouvelles chaque matin !!!
Bonne journée

Jean-Louis 25/12/2018 20:46

Oh, merci : c'est très aimable même si, malheureusement, il y bien davantage de "mauvaises" nouvelles que d'aussi agréable qu'aujourd'hui ! Merci pour votre fidélité.

Jpl 25/12/2018 08:56

Très bon noel à tous et merci à JLS pour tout son travail qui nous enchante !

Jean-Louis 25/12/2018 20:50

Je vais essayer de continuer à vous enchanter même si ce n'est pas évident tous les jours tant les sujets sont généralement graves et déprimant... Cela dit, grâce à certains contributeurs -comme toi JPL- on arrive tout de même à faire pencher, de temps à autres, la balance du bon côté ;-) !

aurélie 25/12/2018 06:52

Merci pour cette jolie histoire, et très bon Noël à vous mes amis ????⛄️ ❄️ ⭐️

Jean-Louis 25/12/2018 20:51

Plaisir partagé = double plaisir !

Jacky 25/12/2018 05:58

J'adore cette histoire. Les photos sont superbes. Bonne journée de Noël à tous.

Jean-Louis 25/12/2018 20:52

Merci l'ami : au fait, à propos d'images, on attend impatiemment les tiennes de l'Océan Indien !

Jean-Louis 25/12/2018 05:54

Un peu de douceur, de poésie, de rêve… ne peuvent pas faire de mal, a fortiori un matin de Noël ! Rêvons donc encore un peu… La réalité, la violence, l’agressivité, l’animosité… nous rejoindront bien assez vite ! Belle journée à tous.