Danielle Gilliot, présidente de la SPA de Strasbourg, sort les griffes

Publié le par Jean-Louis Schmitt

La SPA de Paris organise à partir du mercredi 3 janvier une vaste campagne de collecte de dons dans les rues de Strasbourg. Une action à première vue très honorable. Oui mais voilà, la SPA de Strasbourg, située à 7 kms de là, n'en verra pas l'ombre d'un centime. Explications.

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Pour bien comprendre cette histoire à vous hérisser les poils du dos, il faut savoir quelques petites choses. Petites mais cruciales. 

La SPA de Strasbourg n'est pas la SPA

Pas de panique, on vous explique. La SPA de Paris gère plusieurs refuges en France. C'est disons la SPA tout court. Basée à Paris, elle gère une cinquantaine de concessions partout en France et surtout dans le bassin parisien. Mais d'autres SPA, et elles sont très nombreuses, environ 250, sont autonomes. C'est le cas de celle de Strasbourg, Colmar et Mulhouse. Elles, sont regroupées dans une confédération de sociétés de protection des animaux en France. Elles n'ont pas le droit de s'appeler simplement SPA mais doivent préciser SPA de Colmar. SPA de Strasbourg .....

Ainsi faire un don à la SPA de Paris, n'est pas faire un don à la SPA de Strasbourg. Ce qui complique beaucoup les dons et legs sur lesquels reposent pourtant en grande partie les SPA indépendantes.

" Un coup de salaud "

Danielle Gilliot, présidente de la SPA de Strasbourg, n'y va pas avec le dos de la cuillère. La semaine dernière, une étudiante la contacte pour postuler à la campagne de dons organisée à Strasbourg pendant un mois à partir du 3 janvier. Une campagne de dons ? Quelle campagne de dons ? Elle se rend donc sur le site de ONG Conseil et tombe de sa chaise. " Proposer aux passants de devenir donateur régulier via un prélèvement automatique mensuel au profit de la Société Protectrice des Animaux." Un mois de démarchage dans les rues de la capitale alsacienne de 11h à 19h du mardi au samedi. De quoi repartir avec pas mal de RIB en poche. L'annonce est logotée SPA ( Paris ).

Vous l'aurez compris, tous ces RIB iront directement à Paris sans passer par la SPA de Strasbourg. Et c'est bien là le problème.

" Une honte "

" Les gens ne feront pas le distinguo. Ils penseront naïvement donner de l'argent à la SPA de Strasbourg alors que tout partira à Paris. Et nous que dalle. C'est malhonnête." D'autant que, rajoute Danielle Gilliot, " la SPA de Strasbourg est une petite structure, déficitaire, qui vit sur les subventions de la Ville, la vente des animaux, les legs et surtout les dons. Les subventions de la mairie représentent à peu près 15 jours de fonctionnement du refuge. La vente des animaux, elle, ne couvre même pas nos frais vétérinaires". Autant dire que la générosité des donneurs reste le nerf de la guerre.

Les dons représentent 15% de notre budget.

Les legs ( 30% du budget ) et les dons ( 15% ) sont donc primordiaux pour la SPA de Strasbourg. "Avec le prélèvement à la source dès demain, on craint que les dons ne baissent. Il y a un manque de visibilité fiscale. Mais si en plus la SPA de Paris vient nous couper l'herbe sous le pied ..."  Non mais là, c'est un vrai coup de salaud. C'est honteux. Pourquoi viennent-ils chez nous, dans nos rues, faire ça ?

Riposte

Samedi 5 janvier, la SPA de Strasbourg va donc organiser un tractage au centre-ville, à côtés des jeunes étudiants recrutés par la SPA de Paris, pour informer les passants et les avertir de la destination de leurs futurs dons. Chouette ambiance.

" Après, moi, je ne peux envoyer des bénévoles pendant un mois, tous les jours place Kléber. Je n'en ai pas des moyens et on a autre chose à faire." Pour la suite, Danielle Gilliot réfléchit, il faut dire qu'elle ne dispose que peu de moyens pour riposter. Tout est légal dans cette histoire. " Je leur passerai quand même un coup de fil pour leur dire ce que je pense." 

C'est donc à vous, chers passants, d'être non pas vigilant mais informés. Si vous voulez donner votre RIB à la SPA Paris, c'est votre choix et il est généreux de toute manière. Si vous souhaitez par contre que votre argent aille à 7 kms de là au refuge alsacien c'est par là que ça se passe. Ou directement sur place : 7, rue de l’Entenloch, 67200 STRASBOURG.

A votre bon cœur. 

France 3 Grand Est/Cécile Poure (31/12/2018)

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Publié dans Animaux, Humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Christine 03/01/2019 12:33

SPA de Paris, l'on ne peut que vous souhaiter en 2019 d'avoir bien plus d'éthique et d'oeuver en partenariat avec TOUS CEUX qui défendent les animaux ; La solidarité c'est aussi au quotidien dans tous les aspects de nos vies.

Compte tenu du nombre d'animaux ayant besoin d'aide, nul ne sera de trop !

Jean-Louis 01/01/2019 20:14

Comme l’explique parfaitement l’article ci-dessus : il y a, en France, deux SPA bien distinctes ! Il y a la SPA de Paris (qui gère divers refuges) et les autres, comme celle de Strasbourg, dont un grand nombre sont affiliées à une confédération qui est basée, elle, à Lyon et qui sont autonomes dans leur gestion…
Pas facile pour le néophyte de s’y retrouver d’autant plus qu’on a parfois l’impression qu’on cherche sciemment à égarer le quidam !
Sans entrer le moins du monde dans la polémique ‘’pour ou contre’’ telle ou telle structure, il est tout de même très peu cavalier de la part de la SPA de Paris de venir quêter à Strasbourg alors même que le refuge local est toujours sur la corde raide financièrement ! L’inverse, à imaginer que la SPA de Strasbourg dispose des moyens considérables de Paris pour organiser une telle campagne de collecte à Paris ou ailleurs, serait certainement très mal vu et les réactions seraient à n’en pas douter peu amènes ! On peut donc comprendre la réaction de la présidente de la SPA de Strasbourg qui crie à la malhonnêteté…
Difficile dans ce contexte de ‘’ramer ensemble’’ comme le suggèrent Domi ou Maryse !
Le plus simple reste, pour le généreux donateur, de se renseigner préalablement afin de savoir à qui il donne concrètement et de le faire en parfaite connaissance de cause !

Simone SIGAUD 01/01/2019 15:59

concernant l'article , aucune surprise pour ceux et celles qui connaissent "la SPA" de Paris, puisque c'est ainsi que l'on DOIT la nommer ! quid des autres SPA.. Depuis toujours occupée à engranger les dons, legs, etc pour elle-même.. aucune déontologie chez ces gens là , aucun scrupule !! triste pour la protection animale !!

Simone SIGAUD 01/01/2019 16:02

Et pour info, ni la Confédération des SPA de France, ni les refuges privés ne se sont adonnés à ce genre de " quête " nationale, plutôt malhonnête, les donateurs étant persuadés que leur obole ira dans les caisses du refuge de leur région !

Simone SIGAUD 01/01/2019 15:55

tout d'abord tous mes bons Voeux pour 2019 à toi et ta famille Jean Louis ! que cette nouvelle année nous apporte enfin un peu plus d'humanité, d'amour et de solidarité ! gros bisous Simone

Jean-Louis 01/01/2019 20:15

Merci Simone : je suis toujours ravi de te retrouver ici ! Avec mes bons vœux également à toi et aux tiens. Au plaisir...

Maryse 01/01/2019 14:41

Je suis d'accord avec Domi. Je n'arrive pas à comprendre que dans le domaine de la protection, la cause animales, on en arrive à des histoires malsaines. Le but est le même : les animaux.
Alors ramons ensemble pour eux tous.

Jean-Louis 01/01/2019 20:16

Lire mon commentaire ci-dessus !

kimcat 01/01/2019 14:33

Il est utile de le savoir !!

domi 01/01/2019 14:19

Lamentable guerre des clochers sur le compte des animaux, décidément les humains sont indécrottables : ils ne pourraient pas faire cause commune ?

domi 01/01/2019 23:27

une idée, donner à la LPO ;-))

Jean-Louis 01/01/2019 20:18

La ''querelle de clocher'' comme tu dis Domi, est hélas ancienne et ce n'est pas ce genre de comportement qui risque de calmer les esprits... Lire également mon commentaire ci-dessus !