Au-dessus des nuages…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Nul besoin de prendre l’avion ni même de grimper à des 2 000 voire 3 000 mètres d’altitude pour ressentir cette impression de se retrouver face à une mer de nuages…

Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Tandis que la plaine est plongée dans un épais brouillard tenace, il suffit parfois de s’élever jusqu’à un col (ici, en l’occurrence celui de La Schlucht) et là, comme par magie, tout s’illumine : ciel bleu et, bien davantage, l’impression d’être à bord d’un bateau, sur une mer de nuages d’où émergent des sommets paraissant des îles où, tels des naufragés, nous accostons…

Dépaysement garanti, finalement à peu de frais !

Au-dessus des nuages…Au-dessus des nuages…Au-dessus des nuages…
Au-dessus des nuages…
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Au-dessus des nuages - Frederik MEY

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Publié dans Le miracle du matin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
Je reconnais bien là, le charme des Vosges ! Magique en effet, mais le retour dans la plaine est rude !
Répondre
J
Avec une pensée pour Michèle et Jacky à qui je dédie cette chanson de Frédérik Mey : eux, vont vraiment passer au-dessus des nuages dès demain…<br /> Bon dimanche à tous : en Alsace Bossue c'est tout blanc ce matin avec quelques cm de neige. Je crois qu’il en est de même en plaine !
Répondre
J
Merci pour l'attention. Je vous dirais si les craintes de Michèle se sont allégées et éclaircies.<br /> Ton article est magnifique de poésie. Bon dimanche à tous. <br /> .