Pas fière la petite mésange huppée

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Elle n’est pas très farouche mais, paradoxalement, elle répugne à se montrer à découvert : la mésange huppée qui a une préférence pour les massifs boisés de conifères ou mixtes, se rencontre toutefois également en milieu urbain, dans les parcs et jardins…

Mésange huppée (Lophophanes cristatus). Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Mésange huppée (Lophophanes cristatus). Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Des allures de punk

Sa huppe mouchetée blanche et noire permet de la distinguer aisément des autres petits passereaux qui vivent chez nous ! Elle est petite –de la taille d’une mésange bleue- et assez discrète dans les coloris qu’elle arbore…

Cris et chant de la mésange huppée

Comme la plupart des oiseaux cavernicoles, la population de mésange huppée a tendance à diminuer en raison de la raréfaction des arbres morts et creux qui, dans les zones urbaines, sont systématiquement abattus par mesure de sécurité… Elle fréquentera donc volontiers les nichoirs artificiels pour peu qu’il y en ait de disponibles !

Insectivore du printemps à l’été, à l’instar des autres mésanges, elle deviendra frugivore et granivore dès lors que les larves, chenilles et autres araignées se feront plus rares ! Toutefois, l’élégante mésange huppée ne fréquentera les mangeoires des aires de nourrissage qu’à condition de trouver des conifères à proximité immédiate…

Le saviez-vous ?

Ces petits oiseaux stockent de la nourriture tout au long de l’année dans des trous et dans les crevasses de l’écorce des arbres. Ils calent la nourriture dans le trou, ou la recouvrent de salive ou de toile d’araignée. Les insectes sont souvent encore vivants à ce moment-là, et sont partiellement décapités ou paralysés. Ces endroits sont habituellement situés sur les aires de nourrissage et souvent exploités par tous les membres du groupe en hiver.

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JC 11/12/2018 00:52

J'ai effectivement constaté en Bretagne, en bord de mer dans un vaste domaine boisé de pins non accessible aux chasseurs, une baisse des oiseaux de mon jardin : mésanges charbonnières et bleues, verdiers, accenteurs mouchet, pinsons et ..... depuis 15 ans. Au doigt mouillé, je dirais une baisse de moitié. Mais depuis quelques années je m'absente l'hiver et donc ne mets plus de graines et boules de graisse dans le jardin ce qui rend plus difficile de savoir si le phénomène continue.

Jean-Louis 11/12/2018 06:06

Selon les chiffres régulièrement avancés par les scientifiques tout comme par des associations telle la LPO, la baisse se situerait désormais aux alentours de 60 % ! C'est évidemment un drame qui se déroule sous nos yeux sans que le plus grand nombre en ait conscience ni n'en mesure les effets... Ça fait froid dans le dos !

dominique 09/12/2018 13:07

Très très heureuse de la voir pour la première fois et encore plus de l'entendre

Jean-Louis 11/12/2018 06:00

Voilà qui met donc un peu de soleil dans une journée peut-être grise ?

Jammeron 09/12/2018 11:54

Quelles belles photos !

Jean-Louis 11/12/2018 06:00

Merci Véronique ! Content que tu apprécies...

domi 09/12/2018 11:39

j'ai toujours été séduit par l'élégance des huppes

Jean-Louis 09/12/2018 11:46

La petite mésange est bel et bien huppée mais nullement guindée pour autant ;-) !

kimcat 09/12/2018 11:32

Jolie petite mésange.
merci pour ce bel article.
Bon dimanche

Jean-Louis 09/12/2018 11:48

Je partage toujours bien volontiers mes observations : c'est un peu (aussi) la raison d'être de ce blog ! Bon dimanche également malgré la tempête et la pluie (cette dernière étant du reste bienvenue pour la nature...) !

Orel 09/12/2018 08:47

Désolée pour ces fautes de frappe. Le message est parti plus vite que je ne le souhaitais !

Orel 09/12/2018 08:44

Merci pour cet article sur une petite amie habituellement fidèle à nos mangeoires. Que se passe-t-il cette année ? La réponse va être br^ve : rien. Aucun visiteur, excepté une fois deux mésanges à tête noire. Je ne sais s'il faut attribuer cette absence à un automne très doux ou à un phénomène plus inquiétant. Avez-vous constaté le m^me phénomène en Alsace (j'habite les Hautes-Alpes) ou avez-vous eu des échos d'autre régions ? Je ne sais que penser.

Jean-Louis 09/12/2018 11:42

Bonjour Orel,
J’ai, quasiment quotidiennement, des messages inquiets de ce genre notamment sur l’article ‘’ Où sont passés les oiseaux de mon jardin’’ (ici : http://natureiciailleurs.over-blog.com/2016/11/ou-sont-passes-les-oiseaux-de-mon-jardin.html ) ! Je n’ai évidemment pas de réponse définitive à ce propos même si, comme je le souligne régulièrement, la baisse des effectifs est générale et bien réelle : pour être franc, le phénomène est tout à fait inquiétant et, sans vouloir verser dans la sinistrose, je pense qu’il faudra nous attendre à d’autres mauvaises surprises du même acabit dans les temps à venir !
A notre modeste niveau, nous ne pouvons pas faire grand-chose : je garde espoir et confiance en des structures comme la LPO qui font ce qu’elles peuvent pour alarmer sans répit les pouvoirs publics qui, pour l’heure, ne semblent toujours pas prendre la mesure du drame : pour les technocrates, qu’importe si demain il n’y a plus oiseaux du moment que leurs ‘’petites affaires roulent…’’ ! L’environnement a toujours été le parent pauvre de la politiques ou, plutôt, DES politiques : il est probable que tant d’inconséquence devra se payer tôt ou tard… En attendant, la nature morfle ! Réjouissons-nous donc de pouvoir encore observer quelques oiseaux : qui sait ce que demain nous réservera…

Jpl 09/12/2018 07:37

Merci et bravo pour ces photos de mésange huppée, très difficiles à réaliser car cette petite mésange magnifique est aussi très rapide dans ses évolutions.

Jean-Louis 09/12/2018 11:42

Je confirme : tout comme le pouillot, elle est sacrément véloce !

Jacky 09/12/2018 07:17

Enfin, les articles sur les oiseaux de nos jardins sont de retour. Ils sont super. Bon dimanche à tous.

Jean-Louis 09/12/2018 11:43

J'avais bien entendu ton cri du cœur l'autre jour !

Jean-Louis 09/12/2018 06:05

Une petite mésange qui pratique activement la mutualisation de la nourriture en période hivernale, voilà qui n’est pas commun et assez extraordinaire : ‘’une pour toutes, toutes pour une’’ pourrait donc être la devise de ce joli petit oiseau !