La fabuleuse histoire du gypaète

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Anne et Erik Lapied n'en sont pas à leur premier film sur la faune des montagnes. Pour leur nouveau film ils se sont penchés sur le gypaète barbu et son destin. ‘’La fabuleuse histoire du gypaète’’ raconte le retour de ce vautour mangeur d'os dans les Alpes et le travail des scientifiques français et suisses pour faire de ce retour un succès. Découvrez l'histoire de ce film dans la Minute Nature de Julien Perrot et de la Salamandre.

Images extraites de la vidéo de la Salamandre
Images extraites de la vidéo de la SalamandreImages extraites de la vidéo de la Salamandre

Images extraites de la vidéo de la Salamandre

Avec son faciès de carnaval, son œil diabolique et son envergure de géant, le gypaète barbu avait tout pour rentrer dans la légende. Ce vautour casseur d’os, exterminé dans les Alpes au début du XXe siècle, survole à nouveau nos montagnes. Mais son retour ne tient pas du hasard.

Deux biologistes, l’un français, l’autre suisse, nous content les mœurs et la fabuleuse histoire de ce rapace hors du commun illustrée avec des images à couper le souffle. Un défi humain au cœur du monde animal qui montre que, quand il le veut, l’homme peut changer les choses…

Gypaète, le film ! (n°118) 4 :04

Le gypaète barbu

(Gypaetus barbatus)

 

Le gypaète barbu est l'un des rapaces les plus rares d'Europe. Dans les Pyrénées, le nombre de couple est passé de 61 à 101 entre 1995 et 2002, et l'évolution est également positive dans les Alpes, avec des programmes de réintroduction sur l'ensemble du massif.

C’est un  rapace expert du vol plané. Son poids plutôt léger pour un oiseau de cette taille (5 à7 kg) ainsi que sa voilure lui permettent d’effectuer de longs vols planés à basse altitude, à faible vitesse et sans efforts. Il possède un iris de couleur paille, entouré d’un cercle orbital rouge. Ses moustaches qui descendent sous le bec, appelées « vibrisses », permettent de le reconnaître même de loin…

 

Espèce strictement nécrophage, le Gypaète se nourrit principalement des restes osseux qu’il prélève sur des cadavres d’ongulés domestiques ou sauvages, tels que ceux des moutons, chèvres, chamois, mouflon ou bouquetin. Grâce à son gosier élastique, le Gypaète peut avaler des os longs de 30 cm et les digère grâce à des sucs gastriques très efficaces. Son comportement alimentaire unique et très particulier lui vaut son surnom « casseur d’os ».

Pour pouvoir ingérer les segments osseux trop volumineux, le Gypaète emploie la technique du cassage d’os. Sur les rochers et pierriers, il casse les os les plus longs, impossibles à ingérer en entier. Comme les autres vautours, il exerce un service d’équarrissage et joue le rôle de nettoyer de la nature. (Source : LPO)

Images extraites de la vidéo de la Salamandre
Images extraites de la vidéo de la SalamandreImages extraites de la vidéo de la SalamandreImages extraites de la vidéo de la Salamandre

Images extraites de la vidéo de la Salamandre

Anne et Erik Lapied

Avant tout cinéastes de montagne et documentaristes, Anne et Erik Lapied ont tourné de nombreux films concernant la faune daltitude, mais également sur les hommes qui vivent en montagne, ou sur lenvironnement. Ils travaillent essentiellement dans les Alpes, mais leur métier les a aussi conduits dans le Grand Nord, dans l’Himalaya et en Afrique.

Si vous voulez découvrir tous leurs films : c'est ici !

Image extraite de la vidéo de la Salamandre

Image extraite de la vidéo de la Salamandre

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

kimcat 06/12/2018 17:23

Fabuleux !!
Merci Jean-Louis pour ce bel article que je vais partager

Jacky 06/12/2018 12:21

Je viens de recevoir le numéro de décembre de la Salamandre dans ma boîte aux lettres. Le thème principal est bien sûr le Gypaète ! Bonne lecture aux abonnés.

domi 06/12/2018 11:21

emblématique !!!

Jacky 06/12/2018 08:32

Ce rapace est fascinant. Bravo à tous ces chasseurs d'images.

aurélie 06/12/2018 06:10

Des os jusqu'à 30cm de long...
Décidément, on apprend des trucs dingues sur ce blog...!
Merci JL et la salamandre, et bonne journée ????