Un cas d'hybridation entre un Héron cendré et une Aigrette garzette dans la Somme en août 2018

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Un jeune présentant les caractéristiques des deux espèces a été découvert le 11/08 dans le parc du Marquenterre.

Hybride Héron cendré (Ardea cinerea) x Aigrette garzette (Egretta garzetta), parc du Marquenterre (Somme), le 11/08/2018. Photo : Ménalie Siron et Clément Parissot / Parc du Marquenterre

Les cas d'hybridations entre des espèces différentes de la famille des Ardéidés (hérons, aigrettes...) ne sont pas rares, mais ils concernent souvent des oiseaux élevés en captivité et/ou appartenant au même genre. Par exemple, des oiseaux intermédiaires entre l'Aigrette garzette (Egretta garzetta) et l'Aigrette des récifs (Egretta gularis) sont régulièrement notés dans le bassin méditerranéen. En Amérique centrale, les Hérons vert (Butorides virescens) et strié (B. striata) se croisent parfois, et en janvier 2008, un hybride entre un Héron cendré (Ardea cinerea) et une Grande Aigrette (A. alba) a été découvert dans les salines de Macchiareddu en Sardaigne (Italie).

Les hybridations entre deux représentants appartenant à des genres différents sont plus rares mais possibles, ce qui confirme la difficulté de déterminer la frontière exacte entre des espèces pourtant nettement distinctes. Parmi les cas connus, citons les croisements entre des Hérons gardebœufs (Bubulcus ibis) et les Aigrettes bleue (Egretta caerulea), neigeuse (E. thula) et garzette (E. garzetta) et le Crabier chevelu (Ardeola ralloides) en Europe et en Amérique du Nord, entre le Héron cendré et l'Aigrette garzette en Belgique (deux cas signalés en 1983 et en 1985), ou encore entre un mâle d'Aigrette garzette et une femelle de Crabier chinois (Ardeola bacchus) au Japon en 2010  : dans ce dernier exemple, un jeune présentant des caractéristiques des deux espèces avait été filmé alors qu'il était nourri par la femelle de Crabier chinois.

Hybride Héron cendré (Ardea cinerea) x Aigrette garzette (Egretta garzetta), parc du Marquenterre (Somme), le 11/08/2018. Photo : Ménalie Siron et Clément Parissot / Parc du Marquenterre

Le soir du 11 août 2018, un étrange héron a été découvert dans le parc du Marquenterre (Somme). Il était trop petit pour être un Héron cendré et trop gris pour être une Aigrette garzette  et il présentait des caractères des deux espèces : sa taille était intermédiaire, il était majoritairement gris, une partie de sa tête et de ses rémiges étaient blanches, et ses courtes pattes étaient jaunâtres. Les jours précédents, un nid de Héron cendré contenant trois jeunes parfois nourris par une Aigrette garzette avait été découvert dans la héronnière mixte du parc, ce qui suggère que ce jeune est un hybride issu de ce couple mixte.

Plusieurs hypothèses peuvent expliquer cet accouplement inhabituel : destruction du nid ou mort du "conjoint" d'un ou des deux adultes de ce couple mixte, absence de partenaires disponibles de la même espèce...

Le parc du Marquenterre est situé sur la rive nord de la baie de la Somme, bien connue pour sa richesse ornithologique tout au long de l'année. Avant de vous rendre sur place, nous vous conseillons d'emporter avec vous un petit guide léger (112 pages) au prix modeste (10 euros) : le "Guide des Oiseaux de la Baie de Somme" rédigé par Yann Dupont et publié en mars 2018 aux Éditions Sud-Ouest. Il présente 110 espèces pouvant être vues dans cette zone humide, avec à chaque fois des informations sur les effectifs, les meilleurs périodes et les endroits conseillés pour les observer. Il décrit aussi les bons sites, du parc du Marquenterre au marais du Crotoy, et des falaises d'Ault à la Renclôture-Helluin...

 

Ornithomédia (23 août 2018)

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Touchés par la mondialisation, demain tous pareils !
Autre exemple : ours polaire et grizzly…
Répondre
J
Cool....
K
Eh bien c'est intéressant à savoir !!
Répondre
J
Amusant. Tant que ça reste en famille, ça va....
Répondre
D
très intéressant, un cas que j'ignorais dans un lieu que je connais bien et où les tadornes s'installent dans les terriers des lapins mais je ne crois pas que ça aille jusqu'à l'hybridation ;-))
Répondre