Bon comme... du bon pain !

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Petit tour en Savoie aujourd’hui avec cette « Carte Postale » de Michèle et Jacky qui séjournent dans le charmant petit village de Saint Germain la Chambotte (500 habitants). Alléchés par l’odeur du pain cuit au four à bois –ce qui a logiquement réveillé bien des souvenirs chez Michèle dont le père était boulanger et pratiquait de même- nos deux amis ont eu tôt fait de pousser la porte de leur voisin direct qui n’est autre que Doudou, le patron de la boulangerie « Le Pain des Montagnes »…

Doudou à la pause-café… Image extraite de la vidéo

Voilà ce qu’en dit Jacky  : « Les pains proposés sont évidemment excellents, ils sont exclusivement fabriqués à base de farines bio, de sel de Guérande, de levain naturel et cuits dans ce magnifique vieux four à bois que vous pouvez voir dans la vidéo (ci-dessous). Le magasin n’est ouvert que du mercredi au dimanche de 10h à 19h00 et l'artisan n’y propose pas 36 pains différents ni de pâtisserie… Il explique sa philosophie et sa manière de travailler par le biais de tableaux… C'est simple et original : on y découvre aussi une manière intéressante de consommer autrement… ».

Photos : Jacky Herber (Cliquez pour agrandir)
Photos : Jacky Herber (Cliquez pour agrandir)Photos : Jacky Herber (Cliquez pour agrandir)
Photos : Jacky Herber (Cliquez pour agrandir)Photos : Jacky Herber (Cliquez pour agrandir)

Photos : Jacky Herber (Cliquez pour agrandir)

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Merci jean louis pour cet article , c est grace a des personnes comme vous que l artisanat est enfin mis en valeur! Au plaisir de vous revoir et de faire connaissance.
Répondre
M
Chouette boulangerie ! On est loin du pain "industriel" et c'est tant mieux !!!
Cordialement, Marie
Répondre
P
Publication très intéressante. Je reviendrai sur ce blog !
Répondre
J
Avec plaisir : revenez aussi souvent que possible !
C
J aimerai goûter ce pain. Maintenant pour trouver du bon pai, ce n'est pas évident. Bises et bon après midi
Répondre
J
C'est exact : les artisans comme Doudou sont, hélas, de plus en plus rares...
M
Le bon vrai pain se fait rare.. on a parfois l'occasion de découvrir de belles boulangeries. Ce boulanger a l'air'd'aimer particulierement son métier et ne compte pas son temps pour régaler ses clients!
Répondre
J
...ce qui le rend encore plus attachant et méritant !
K
J'aime le bon pain !!!
Que c'est appétissant !!
Répondre
J
Le pain est également un de mes mets préférés mais, il est de plus en plus rare d'en trouver du bon ! La boutique et l'activité de Doudou sont donc à faire largement connaître à à soutenir si possible !
M
Hmmm, du bon pain bien frais, quel régal, cette boutique est superbe! Bise, bon vendredi dans la joie!
Répondre
J
Encore une bonne adresse à conserver et à diffuser autour de soi !
L
félicitations pour cet artisan qui travaille dur et bien !!
merci pour ce billet hommage-
vive le bon pain !
amitiés-
Répondre
J
Tout le plaisir est pour moi : outre la nature, j'aime aussi présenter des figures méritantes et pour le moins dignes d'être plus largement connues et appréciées !
J
J'aimé son panneau devant son magasin. Il ouvre à 10h, et c'est trés bien. Son pain est si bon qu'il est même meilleur le lendemain. Il refuse le système de consommation à outrance. Chapeau doudou, même si ce n'est certainement pas facile tous les jours.
Répondre
J
En effet, la vie de Doudou, l'artisan en question, est loin d'être "un long fleuve tranquille" et il est rare actuellement que des jeunes acceptent un travail avec de telles contraintes... Ça n'en est que d'autant plus louable !
C
Miam! Je les comprends : comment résister ? En plus, c'est du pain de très haute qualité ! Bises et bonne journée.
Répondre
J
Ne pas résister constitue en l'occurrence la meilleure solution ;-))
J
Je résiste moi aussi difficilement à l'odeur du pain cuit au feu de bois ! Je comprends d'autant plus que nos amis Michèle et Jacky soient "tombés" en extase devant "Le Pain des Montagnes" : quel régal... Voilà qui me remet en mémoire des images d'un passé lointain où le "bon pain" était la norme ! Désormais, on nous en propose un nombre infini, de farines et de formes très différentes... et pourtant au goût identique !
Merci pour cette "Carte postale" qui complète magnifiquement le billet sur les commerçants itinérants (voir ici : http://natureiciailleurs.over-blog.com/2018/07/boulangerie-epicerie.ces-commercants-itinerants-qui-resistent.html ).
Répondre
D
importance des boulangeries qui restent - presque - les seuls commerçants alimentaires de proximité
Répondre
J
...à soutenir donc ! A fortiori si s'agit d'artisans ou de commerçants qui prennent leur "mission" de service public à cœur !