Au bord de l’étang

Publié le par Jean-Louis Schmitt

L’eau c’est la vie ! C’est dans les milieux aquatiques que la nature est la plus riche en espèces et en couleurs… J’aime flâner au bord de l’étang et y observer la vie qui y foisonne !

Au bord de l’étang… Photo : JLS

Au bord de l’étang… Photo : JLS

Comblées ou drainées, les zones humides disparaissent sous la pression de l’agriculture intensive et de l’urbanisation. En à peine une trentaine d’années, près de la moitié des zones humides ont disparu en France.

A partir du XVIIème siècle, les zones humides sont considérées par tous comme des repères à maladies, des lieux insalubres, peu fréquentables... Ainsi, sur les berges des marais, la population se signait quand elle apercevait des feux follets, assimilés à des mauvais esprits par l'église. L'existence d'eaux stagnantes et de sols instables en faisait des lieux dangereux du moins inquiétants et qui pouvaient contaminer, selon les médecins, le climat, l'air ambiant, et la santé de ses habitants, hommes et bestiaux. A cette époque, les fièvres paludéennes étaient alors très répandues. Elles étaient endémiques dans les régions humides et marécageuses comme la Sologne. Le caractère peu rentable de ces terres contribuait également à leur mauvaise presse auprès des économistes et des paysans.

Et c'est ainsi que commença la mise en place d'une politique d'assèchement des étangs et marais...

Nénuphars et jeune poule d'eau. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Nénuphars et jeune poule d'eau. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Nénuphars et jeune poule d'eau. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Nénuphars et jeune poule d'eau. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Cygnes tuberculés

Comme les oies, les cygnes sont des herbivores stricts et la fonction la plus originale de leur cou tient à leur mode de récolte des végétaux ; en pleine eau, l’oiseau « déroule » son cou et plonge sa tête sous l’eau où il peut alors récolter avec son bec les feuilles et tiges des plantes aquatiques submergées telles que myriophylles, cératophylles, potamots, … qui forment des herbiers aquatiques étendus dans les eaux riches en éléments nutritifs et aux fonds vaseux.

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Héron cendré

Le héron cendré se nourrit principalement de poissons et de batraciens, mais, lors d'hivers rudes, il est parfois obligé de se contenter de petits oiseaux et de rongeurs…

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Les zones humides: un investissement pour les générations futures

Les milieux humides, systèmes hydrologiques complexes, doivent être protégés puisqu'ils nous offrent de nombreux services écologiques. Ils ralentissent le ruissellement et l'érosion, rechargent les nappes phréatiques, interceptent les matières en suspension chargées en nutriments, qui contribuent au vieillissement des plans d'eau et favorisent l'élimination du carbone dans l'air en le stockant. De plus, les milieux humides supportent la biodiversité en servant de zones de refuge, d'alimentation et de reproduction pour la faune, servent de corridor écologique et régulent les inondations et les périodes de sécheresse, nous permettant ainsi de mieux faire face aux impacts des changements climatiques…

Libéllules et agrions. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Libéllules et agrions. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Libéllules et agrions. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Libéllules et agrions. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Libéllules et agrions. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Renée Poitevine 06/08/2018 04:53

Oui l eau c'est la Vie et on se bat pour la défendre. Voir page "Bassines Non Merci" et vous comprendrez notre combat pour les générations qui nous suivent...

Bernard M. 03/08/2018 12:38

Encore de belles photos et un beau plaidoyer pour l'environnement !
Merci à vous...

Marie 03/08/2018 12:37

Oui, l'eau c'est la vie et il importe -peut-être plus que jamais- que les zones humides soient préservées ! Les destructions de ces biotopes doivent cesser : ce serait un progrès énorme !
Malheureusement, la prise de conscience est bien trop timorée et, il faut bien reconnaître que ces zones n'intéressent pas grand monde ! C'est regrettable... On ne peut pourtant pas dire qu'on ne savait pas toute la richesse qu'elles représente !

domi 03/08/2018 05:28

tu as raison de mettre en évidence l'importance des zones humides au plan écologique
même les petits points d'eau sont important, par exemple dans ce vieux lavoir photographié récemment en bourgogne (Fixin) il y avait une grenouille, et sans doute d'autres amphibiens !
Cependant d'autres milieux naturels ne sont pas à négliger comme les coteaux calcaires, les falaises, les friches et lisières... Bonne journée à toi

Jean-Louis 03/08/2018 05:55

Je pense qu'il n'y a pas un milieu plus important que d'autres : tous devraient être également préservés et protégés ! Or, tous sont pareillement agressés de toutes parts et, lorsque l'on fait un bilan ne serait-ce que sur une décennie, le constat est hélas dramatique et consternant...