La Belle-Dame

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Bien que ce soit un des papillons migrateurs diurnes les plus répandus, je n’avais, jusque-là, pas réussi à le photographier ! L’individu croisé a dû avoir pitié de moi car, quoique très rapide en vol, il m’a laissé le temps de faire plusieurs prises de vue avant de poursuivre son petit bonhomme de chemin…

La Belle-Dame ou Vanesse des chardons (Vanessa cardui). Photo : JLS

La Belle-Dame ou Vanesse des chardons (Vanessa cardui). Photo : JLS

Après le papillon Monarque, la Belle-Dame est le papillon qui accomplit les plus grandes migrations, parcourant environ 1 200 km, ce qui est remarquable pour sa taille : l’envergure de ses ailes étant de 4 à 7 cm.

Normalement, ce papillon ferme les ailes après s’être posé sur une fleur pour s’y nourrir. Toutefois, si un autre insecte se pose sur la même fleur, la Belle-Dame les déploie afin de protéger sa collation et n’hésitera pas à chasser l’intrus en le frappant de ses ailes puissantes.

Cette espèce doit son abondance à la grande variété de plantes qui font partie de l’alimentation de sa chenille. La femelle disperse donc ses œufs un peu partout, un seul œuf par plante. L’incubation dure une semaine.

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Afin d’échapper à ses prédateurs, la chenille tisse une tente dans laquelle elle emprisonne le feuillage qui constituera son garde-manger. Lorsque cette tente s’avère insuffisante, la chenille en crée une plus grande. Au total, elle vivra deux à six semaines, à l’issue desquelles elle forme une chrysalide.

 

Les individus en cours ou en fin de migration sont souvent reconnaissables à l'aspect délavé de leurs ailes (c’est le cas pour l’individu présenté ici), dû à l'altération des écailles qui les composent. En France métropolitaine, l'espèce n’est pas résidente permanente, mais est présente une partie de l’année (d’avril à octobre environ) en tant que migratrice, et peut être observée dans tous les départements, en abondance très variable selon les années…

 

Insolite

En juin 1996, selon une dépêche de l'AFP, un million de « vanesses du chardon » traversèrent  la France, venues des bords de la Méditerranée, en direction de la Belgique, du Danemark et de la Norvège.

Sources : Jean-Pierre Martel/Wikimonde

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

dominique 09/05/2018 19:18

ça ne m'étonne pas vous avez un feeling Jean-Louis; quand vous êtes venu à la maison, les mésanges qui passent rarement et se cachent au fond du jardin sont venues, rappelez-vous, près de la maison alors que vous étiez encore à l'intérieur ...avec votre appareil ; c'est magique!

Cléo 09/05/2018 15:51

Superbe ! Merci à ce papillon et à toi! Beau billet ! Bonne journée ! @mitiés

kimcat 09/05/2018 11:19

C'est formidable d'avoir pu photographier ce beau papillon.
Bon mercredi Jean-Louis

Jacky 09/05/2018 07:34

C'est une performance de photographier des papillons. Bravo! La description est intéressante.

domi 09/05/2018 05:50

Superbe et fait penser aussi au Tabac d'Espagne ; en tous cas ce type de papillons du jour est fort difficile à déterminer !